Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

12/11/2006

La der des der.

Ils l’avaient promis-juré, cette guerre-là serait rondement menée : on allait leur mettre une sacrée raclée, en trois coups de cuillers à pot, et la fleur au fusil. « A la semaine prochaine mon aimée, protégez votre mère, les loupiots, papa revient dans pas longtemps ».
Ce fut la plus grande boucherie jamais connue. Pendant 4 ans, ce fut pire que l’enfer.« On entendait les boches hurler, tousser, chialer comme des mômes à 20 mètres de nous, dans la tranchée en face, ils avaient le même dégout que nous, la même puanteur dans la bouche, la même crasse sous la peau que nous. Ils étaient nous. Certains se ruaient à l’assaut pour en finir avec ce cauchemar ».
Voila ce que me racontait mon papi Philippe les soirs de veillées d’hivers. Le crépitement du bois qui chauffait mon dos me rassurait et me sifflait un air de « plus jamais ça ». Hélas, l’horreur est toujours d’actualité et me fait gerber.

medium_11-novembre-008.gif
C’est pourquoi, le 11 novembre, lutinbleu a apprécié la cérémonie du souvenir aux « poilus », un hommage de la France d’aujourd’hui à mon papi Philippe et à tous ses potes,
medium_11-novembre-007.gif
Mais aurait-il aimé les serrage de louches de ceux qui loin du terrain de combat hochent la tête en disant « cette fois-ci, c’est la der des der ».
Ah si, il aurait aimé que le pape lui-même(en blanc au centre), leur rende hommage…mais c’est un déguisement, papi, ce n’est l’habit qui fait le prélat.

17:25 Écrit par lutinbleu | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : 11 novembre, cérémonie, montpellier | | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.