Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

01/10/2016

Spleen...

Les premiers froids vont blanchir vos régions, les grognes sociales vont vous rendre tout patraque, tout cabossé, les élections qui approchent et qui vous empestent d'un parfum déguelasse... Eh bien, Lutinbleu, on se se laisse gagner par la morosité? Oh que non!

retraite,morosité,lutinbleu,christian benoist

C 'est un avion pris dans les gelées de l'hiver. Un vieux zinc comme on n'en voit plus. Un biplan pris par les glaces. Et qui ne volera plus. Oh, non, ce n'est pas le poids des stalactites qui l'empêchera de s'envoyer en l'air, c'est juste qu'il est là pour la déco urbaine. Pour lui, plus de loopings, plus de courses au long cour tout autour de la planète bleu, plus de soleil levant qu'on peut voir quasi éternellement. Pour lui, c'est la fin. Il aurait préféré continuer à fasciner les petits et les grands par les arabesques dans le ciel dont il a le secret. Mais non, pour lui, c'est la fin d'un voyage. Un autre commence: Regarder passer les voitures, camions, motos. Sentir leurs fumées nauséabondes. C'est la retraite des vieux coucous. Et si, lorseque les jonquilles reviendront perçant les dernieres neiges, il nous faisait une bonne blague: il ferait vrombir son moteur, fremir ses ailes et... « P.N.C à vos postes, on continue! »


Souvent, pour s'amuser, les hommes d'équipage
Prennent des albatros, vastes oiseaux des mers,
Qui suivent, indolents compagnons de voyage,
Le navire glissant sur les gouffres amers.

A peine les ont-ils déposés sur les planches,
Que ces rois de l'azur, maladroits et honteux,
Laissent piteusement leurs grandes ailes blanches
Comme des avirons traîner à côté d'eux.

Ce voyageur ailé, comme il est gauche et veule!
Lui, naguère si beau, qu'il est comique et laid!
L'un agace son bec avec un brûle-gueule,
L'autre mime, en boitant, l'infirme qui volait!

Le Poète est semblable au prince des nuées
Qui hante la tempête et se rit de l'archer;
Exilé sur le sol au milieu des huées,
Ses ailes de géant l'empêchent de marcher. By charly B.

Commentaires

et nous aussi un jour on sera un vieux coucou rangé au bord du monde !

Écrit par : ulysse | 19/11/2007

Les commentaires sont fermés.