Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

22/11/2007

« Cyrano de Bergerac ».

C'est le premier grand rôle-titre que lutinbleu a interprété l'année de ses 18 ans. Au cours de théâtre, les quelques 80 apprentis-comédiens l'ont désigné d'office sous prétexte qu'on ferait des économies sur la prothèse nasale. La vérité, c'est que ce rôle m'habitait. Il fut déterminant et souffle toujours sur ma vie. Si on est ( jamais trop) passionné à 18 ans , on peut le rester longtemps. On s'en refait un coup? Question piège: comment meurt Cyrano, à la fin de la pièce de Rostand?

3eec5f0cbf1165fe050414acbe18dbc3.jpg
Dubout s'est bien amusé sur ce coup là!
CYRANO
A force de vous voir vous faire des amis,
Et rire à ces amis dont vous avez des foules,
D'une bouche empruntée au derrière des poules !
J'aime raréfier sur mes pas les saluts,
Et m'écrie avec joie : un ennemi de plus !

LE BRET
Quelle aberration !

CYRANO
Eh bien ! Oui, c'est mon vice.
Déplaire est mon plaisir. J'aime qu'on me haïsse.
Mon cher, si tu savais comme l'on marche mieux
Sous la pistolérade excitante des yeux !
Comme, sur les pourpoints, font d'amusantes taches
Le fiel des envieux et la bave des lâches !
-- Vous, la molle amitié dont vous vous entourez,
Ressemble à ces grands cols d'Italie, ajourés
Et flottants, dans lesquels votre cou s'effémine :
On y est plus à l'aise... et de moins haute mine,
Car le front n'ayant pas de maintien ni de loi,
S'abandonne à pencher dans tous les sens. Mais moi,
La Haine, chaque jour, me tuyaute et m'apprête
La fraise dont l'empois force à lever la tête ;
Chaque ennemi de plus est un nouveau godron
Qui m'ajoute une gêne, et m'ajoute un rayon :
Car pareille en tous points à la fraise espagnole,
La Haine est un carcan, mais c'est une auréole !

- Edmond Rostand ; Cyrano de Bergerac, II, 8

Commentaires

AH Cyrano le bien "nez" !

Écrit par : ulysse | 22/11/2007

Il faudrait le son pour mieux apprécier la déclamation.

Écrit par : JCG | 22/11/2007

Les commentaires sont fermés.