Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

28/06/2008

« Ah, non, c'est un peu court ce cours »...

Fin d'année pour les nombreux étudiants de Montpellier. Les examens réussis ou pas, sont derrière
eux. Ils méritent bien quelques semaines de repos. Les vacances, le farniente ou le sport sont au
programme. Ils le méritent tous tant ils ont bossé, enfin pour ceux qui ont bossé; Pour les autres,
c'est juste une autre façon de faire la grasse-mat après une nuit de teufs. Parmi ceux qui ont
vraiment travaillé, il y a cette jeune copine-voisine, Karine, élève dans une école de théâtre. Elle a invité ces
derniers temps le lutin toujours curieux de ce que sera « le » spectacle de demain, a venir découvrir
sa prestation de fin d'année. Sa voix est posée, et elle chante divinement bien.

c008e2beb409ccb8127b9f6c0a62cc73.jpg
Sa sincérité ne fait
aucun doute. En plus, elle est belle. Pas facile de « lever le torchon », de passer son texte, par
ailleurs émouvant, en prem's. Elle est devant nous, se livrant totalement. Quelle fraîcheur! Cette
fille a de l'avenir... C'est bien la seule à faire vibrer le public, parce que pour ses collègues, mal
servis par un thème vu et revu 150 fois (la féminité), par une mise en scène quasi inexistante, des
décors piqués après la kermesse de l'école primaire d'un petit frère et une régie balbutiante, il faut
sortir les avirons et viser les ronds dessinés sur le plateau par de pauvres projos mal orientés. En
fait, ils sont 3 à s'en sortir par les cintres du haut. Par leur humour et leur présence. Sur 15. Ça
rabaisse les stats de réussite. 500 euros le trimestre pour ce qui paraît être plus un travail de psychothérapie
de groupe qu'une véritable source d'acteur. Dommage car c'est un métier ou il faut savoir
tout faire, même des claquettes.
de88bb011f8795def3b31bfef08666e4.jpg
Dites, les jeunes, si vous alliez voir ailleurs si Molière y est?

25/06/2008

Pim, pam, poum.

Méfions nous. Peut être une promo pour un nouveau film ? Personne dans ma ville.

4f61ad0cf29d7c519a5b15e532b3095d.jpg
Kadhaffi nous a attaqué avec sa garde prétorienne? Not' bon prèz N1S1 a appuyé un bouton au hasard?
c97fdae3798eb82f7917a1ce3e4af6ce.jpg
Non, c'est juste un tsunami: Les agriculteurs, viticulteurs et autres nourriciers de la terre et de la mer manifestent.
fdb59fb620cf9c21991715ce34fe9279.jpg
Et c'est toujours remarqué des riverains et des médias.
e4e0145efc3675c6b327331cb1ba0e6f.jpg
Enfin pas tous. Au même moment, à 30 mètres, les mélomanes aussi s'expriment.Avec douceur, avec grâce et sensibilité. Ils ont des drogues très douces qui apaisent leurs angoisses.
e891456799e7f1b74c1c5aef63fa4389.jpg

23/06/2008

Eric les photographes et la comédie de l'objectif. Épisode 2.

Parce que c'est un jeu. Celui du chat et de la souris. D'un coté, le ou les sujets à immortaliser, de l'autre un gronobjectif derrière lequel l'œil de l'opérateur est déterminant. C'est lui qui, le moment venu éclairera et fixera la scène. Il faut savoir observer, mettre en condition et attendre l'instantané. Sans pudeur, avec une bonne dose de voyeurisme, il se cache derrière la boite magique pour accomplir sa reproduction. C'est un grand timide qui turbine à plein régime: Il doit anticiper les retouches qu'il programme au fur et à mesure qu'il déclenche l'appareil. Ses objectifs, il les connait par cœur, ses zooms, il les manipule avec délicatesse et les fixe sur un trépied pour ne pas les fatiguer. Et puis ça part en rafales. Pour un bon cliché, il faudra plusieurs dizaines de prises, voire plus. C'est lui le créateur, le magicien, le faiseur de rêves. Du plus loin qu'il s'en souvienne, les photos sont une source inoubliable d'émotions pour un lutinbleu toujours prompt à fondre devant une belle image.

2c2b338c245281f6081a0101083bcb0d.jpg
Une énigme pourtant. Pourquoi s'appelle-t-il tous « Éric »? J'en ai connu 6. 3 sont toujours pros, photos et vidéos confondus. Avec la même réussite, la même intelligence, le même sens de la vie. Avec des caractères bien différents, des préférences pour l'argentique ou le numérique, des méthodes de retouche ou de montage persos. Et puis une sacrée dose de courage et d'humour. Pour bouffer, certains ont arpenté les plages, d'autres ont fait pigiste ou déco (au 3 chardons). Au résultat, c'est toujours le talent, la volonté et la chance qui gagnent. C'est le sens de la vie. Vous l'avez compris, il y a Éric, Éric et Éric. Vous le dire: Humblement mais sincèrement à tous 3 mon amitié et mon respect. A +?

11:35 Écrit par lutinbleu dans chris le surfeur. | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : éric, photo, vidéo, christian benoist | | |  Facebook

20/06/2008

Éric le photographe et la « shootin'comédie ». Épisode 1.

Ce matin, on s'adonne au chouchouting, l'art très apprécié des comédiens de se faire entourer, de se faire câliner, de se faire assister. Aujourd'hui, c'est séance-photo sur la « com » à Montpellier.

1509d246bcdfaa1f35c62cfb92d9e554.jpg
Le client, c'est un « institutionnel », l'agence, « Sens Inédit », le maître d'oeuvre, Brice, l'assistante, Nathalie et les acteurs, Philippe, Jean-Marc qu'on peut voir dans « la graine et le mulet » et les autres, sans oublier votre Lutin-star d'un instant. " Un café?, un Perrier?, vous êtes bien assis?..."
2f8a40a2640254124fdd49a7aa980db1.jpg
Kleenex à la main, Nat éponge la transpiration frontale des travailleurs de l'illusion. Le thème? Trois cousins natifs de la région à présent quinquagénaires se retrouvent. Un trio de cousins part sur les chemins de leurs souvenirs du coté du « Pic Saint Loup ». Ils l'ont maintes et maintes fois sillonné, alors, forcément l'émotion est palpable.
97835ffa71aa532e10f284f236c1fd5a.jpg
D'autres « 3 cousins » préfèrent boire le verre des retrouvailles au café « Riche » face aux « 3 Grâces ».
e05dffc45a17b972999250a982c5f58a.jpg
Le photographe, c'est Eric Jondreville, un super pro de l'objectif. Brice et lui sont complices depuis que le monde est monde. Ils se sentent, se devinent, se télépathent. Humour décapant et talents confondus, ils savent l'angle, la lumière et dirigent leurs modèles avec finesse. L'ambiance est hilarante, tendance « rock'n roll ».
935d678ca3b713721f1ae065672ecb16.jpg
On parle fort, on rie à gorge déployée, les badauds et les badaudes s'esbaudissent devant ce spectacle un tantinet déjanté. On en rajoute, c'est notre métier... C'est dans la boite, dans quelques jours, au détour d'une page d'un journal, les midi-blogueurs pourront voir ces images de la vie régionale. Campagne « Les cousins », bientôt dans votre journal. (Dès lundi?). Lutinbleu reviendra prochainement sur Éric, ce photographe si doué et dorénavant copain.

13/06/2008

Acte final à Mende.

Le dernier. Un moment toujours émouvant. L'acteur va enfiler le grand manteau pour jouer ce rôle qu'il a interprété 250 fois cette saison. Il va faire...comme si, faire semblant, enfiler la grande blouse bleu de ce jardinier très désagréable. Il va raconter. Pendant 50 minutes, il va se mettre « en peau » d'Armand, le géant tellement égoïste qu'il ne supporte personne dans sa toute petite cour, pas même un enfant, pas même un oiseau... D'une vieille caisse, il sortira des bouts de bois, de la paille et des chiffons et fabriquera un épouvantail qui n'effraie personne.Au bout du compte, en lui donnant un nom, « Paillasse » et en lui apprenant à tourner au vent, il lui donnera un peu de vie et deviendra son ami.A la fin du spectacle, quand il rangera le costume du méchant devenu gentil, le comédien redeviendra un midi-blogueur presque ordinaire comme vous et moi. Sans mentir, sans se mentir. Sauf que là, c'est la fin d'une aventure de théâtre. Une petite mort. Peu de chance pour que le lutin-gourmand d'émotions fortes retrouve les rires et les larmes du jeune public provoqués par les « oiseaux de la bande à Paulo » ou la scène finale semblable au rêve créateur de Gépetto, sauf si les alizés et les 3 chardons nous sont favorables et nous entraînent naviguer sous les tropiques, au pays des corsaires et de la banane. Alors, pour cet épilogue, l'acteur-jusqu'auboutiste donne tout. Ce spectacle claque. Allez les enseignants, lâchez-vous! L'année a été rude n'est-ce pas? Alors gourmandisons-nous les neurones! Et vous les mômes, allumez vos regards, faites péter les rires, allumez les feux d'artifice, faites-vous, faites-nous plaiz, découvrez le plaisir encore tout nouveau de rire, de frémir de partager une p'tite déconne ordinaire. Quand c'est fini et ni ni ni , ça recommen-en-ce, en différent, en mieux! Pour rire, pour vivre.

11:25 Écrit par lutinbleu dans chris le surfeur. | Lien permanent | Commentaires (1) | | |  Facebook

08/06/2008

A Montpel, c'est fêtes à tous les étages.

Presque simultanément, l'une place du Marché aux fleurs, l'autre aux Beaux Arts, 2 teufs ont décrassé les oreilles des heureux habitants de ces quartiers. Mais alors là, c'est du lourd, du pas banal, de l'excentrique, du populaire comme on les aime. L'apéro de fin de « Gay pride », jour de la fierté homosexuelle a mis le feu aux 500(?) personnes massées devant la préfecture après un défilé dans les rues de la ville.

1c0793131507f44a836348d654d69bd6.jpg
Musique éléctro à fond les consoles, sourires et joie de vivre obligatoire, les « gays » s'auto-proclament comme ça parce qu'ils-elles le sont justement. Alors on profite de la bonne humeur, c'est contagieux. A propos de contagion, le sida n'est pas invincible. Au moment ou le « relapse » est à la mode, l'usage des préservatifs est la seule arme de protection massive. A utiliser sans modération.
199808c0bb4b8f0f527df9afc101d164.jpg
Le festival des fanfares, lui, surfe sur d'autres portées: De la musique à rire, à bouger les pieds, à s'enivrer par l'odeur des cuivres...
f66e4ee162ff36595ee968ef63f3d084.jpg
Une vingtaine de cliques qui régalent les tympans des petits et des grands. C'est familiale, bon enfant, gratos et rigolo
95ed2f0e8173214d88dc42d14ec34104.jpg
. Sur les 2 évènements, le photographe de « Midi-Libre », Michel Pieyre ne s'y pas trompé: Pages 2 et 4 du journal de ce jour, il diffuse les quasi même photos, en bien mieux qu'un lutinbleu toujours en délicatesse avec son appareil.
9d55007b9410e704e05d1285791bc64b.jpg
L'année prochaine, peut etre pourra-t-il « shooter » les hélicons, son instrument préferé dans ce genre de délire. A condition que le père Noël soit moins radin et qu'en liaison avec le ministère du budget, il diminue ma contribution directe à la misère humaine et augmente de façon illimitée les taux des livrets « joie de vivre ».

07/06/2008

Cher Chri-chri,

Ah! Tu sais y faire avec les lutins... Tu sais les caresser dans le sens de leurs grandes oreilles, ces petits trublions au grand cœur, tu trouve toujours le moyen de leur faire plaiz. Aujourd'hui, c'est le bleu qui se sent heureux, grâce à toi! Ah, Totoff, si tu savais comme tes coups de projos sur son blog le rend bleu azur de fierté. Et cette fois-ci, notre Christophounet, tu mets délicatement la cerise sur le gâteau: Non seulement un très judicieux coup de pouce sur la page d'accueil de Midiblogs a boosté les visites, mais encore, ce vendredi 6 juin, la 8ième de couv de Midi-Libre relate une note sur la « Comédie du livre ».

0c8031acac50c861808086129bb1175f.jpg
Pardonnez le lutin-cabotin pour ces familiarités, Christophe, mais ça fait 4 ou 5 fois que vous honorez mes bêtises et je ne vous ai même pas envoyé de chèque. Un grand merci sincère à vous bien sur, et à toute votre équipe, en particulier les 2 jeunes filles sculpturales venues d'Europe de l'est pour apprendre le français et que vous avez eu la bonté d'embaucher comme stagiaires. Je rigole...(dommage). Et puisque vous me rangez au rayon « Littérature », un pt'tit coup de pub pour le dernier livre que j'ai lu.
e1c9642755627457101b36a8fba89729.jpg
L'histoire raconte les aventures hilarantes d'un séducteur de supermarché qui découvre avec régal la séduction sur Internet avec ses joies et ses déboires. Un livre idéal pour rire et se détendre. « Roméo, Juliette, Mon banquier, Ma mère et moi » de Nicolas Pierre Thomas (un jeune-qui-monte) aux éditions « Editlivre ». 15 euros.

02/06/2008

Prophéties ou réalités?

Jean-Marie Pelt nous a parlé à l'opéra comédie, dans le cadre de la comédie du livre, de notre paradis perdu et peut-être, mais alors peut-être, retrouvable: La planète bleue, notre maison. Un débat était proposé entre cet éminent chercheur de l'université de Metz et Geneviève Férone, directrice du développement durable chez Véolia. L'animateur du débat était fatigué, la chaleur accumulée dans ce théâtre à l'italienne, soporifique. Si bien qu'il a fallu tout l'humour de ce routard des médias pour tenir les 300 personnes présentes, éveillées et attentives.

c51308dd98aad2d29b8113533f591231.jpg
Si la forme de son intervention est tout à fait séduisante, le fond est plus qu'inquiétant: On nous parle d'espoir alors que le capitalisme fait tout pour accomplir l'oeuvre « satanique »décrite dans la genèse: Même si l'on ne parle pas de fin du monde, on évoque la mutation de l'homo sapiens en homo demens. « Pour assurer l'avenir de nos enfants, des choix urgents s'imposent ; ils devront tenir compte des exigences nouvelles imposées à l'Homo sapiens, dès lors qu'il est la seule espèce vivante à éclore à la conscience et donc à la responsabilité. Car nous sommes désormais les seuls responsables de l'avenir. Il va falloir choisir, et vite, entre la poursuite effrénée de l'évolution actuelle et aller droit dans le mur, ou changer de cap et aller résolument vers une autre civilisation ». Les exemples sont terribles: Les OGM, bourrés de pesticides, rendront les mâles impuissants et pour perpétrer les races, on cueillera le sperme des prix Nobel ou des sportifs de haut niveaux que l'on conservera avec dévotion pour parvenir à l'homme parfait si cher à nos ennemis les dictateurs et nazillons de tout poil. Les ressources naturelles vont se tarir, les dégâts causés par le changement climatique vont s'accélérer, l'air même deviendra rare et cher. Une catastrophe programmée. Pourtant, des solutions de survie existent mais elles demanderont sacrifices et changements radicaux de la « fric way of life ». Jusqu'à l'affrontement entre les peuples. Les plus cons n'hésiteront pas à utiliser les moyens les plus abjects pour tout simplement garder la gueule hors de l'eau. Rumeurs? Infos? Non ce n'est pas un jeu, c'est le résultat de notre « facilité », de nos concessions, de notre paresse. Amis blogueurs, vos enfants vous reprocheront d'avoir été trop couillon pour accepter un telle décadence. Pour un lutinbleu-révolté par cette torpeur, il faut agir avec virulence et faire confiance aux jeunes talents (vazi, Manu et ta bande!). Le dernier livre de Jean-Marie Pelt "Nature et spiritualités" vous ouvriront les yeux; c'est bien écrit, abordable car vulgarisé et pas trop cher. Sinon volez-le chez Monsanto.

01/06/2008

comédie du "vu-à-la-télé"

Faut s'y faire, si l'écrivain, l'auteur, l'artiste ne passe pas par les écrans, les ventes seront confidentielles voire familiales. Pas plus. Par contre si tu es présentateur de jité, chroniqueur dans une émission populaire ou commentateur sportif, tu as toutes les chances d'écouler ton stock de bouquins en « rencontrant ton public ». Hum...La comédie du livre à Montpellier en cette fin de semaine confirme cet enfonçage de portes ouvertes.

e156cbc1629bfec1456319bfb3584095.jpg
Ils sont tous là les marchands de lignes. Pipel à souhait, sourire avenant du commercial de chez Renault-Peugeot ou du vendeur d'aspirateur, il dédicace, il annote sur la seconde de couv une belle phrase genre: « Pour Mado et Maurice qui savent que la vie est belle » pour ceux qui sont en bonne santé, « que la vie est dure » pour les malades, les grabataires ou les blondasses qui ne lisent jamais.
e47cd49375f476aae05d5b784a28a295.jpg
Et puis pour vendre, il faut être partout, faire parler de soi. Deux récidivistes qui ont compris qu'une gesticulation verbale dans tous les sens, est rentablissime pour s'accrocher à tous les pouvoirs se sont bien J.F Kahn et G. Frèche, roitelets d'un jour.
c6aa140bbd0a7adaeca5d3fc25006d43.jpg
Illusions, messieurs, la vrai star de cette manif n'a pas dit que des blablablas de circonstance, mais d'amers conclusions sur l'état de notre planète: J.M Pelt, inventeur de l'écologie moderne avec R. Dumont nous pose cette question flippante : « Est-il trop tard ? »
9b748b82d60e50250f109863f784ce49.jpg
Lutinbleu reviendra sur cette intervention essentielle qui ne l'a pas vraiment rassuré. Vous reconnaîtrez pèle-mêle: D. Herrero, F. Dorin, Piem, F.O Giesbert, F. Laborde, F. Joffo, le toujours mal luné R.Bohringer etc...
37fc77d2a983df377d99485ddb64670e.jpg
Et puis les délaissés...
651de1fdc318e61a8628c6fd83950c05.jpg
1a9b7266fc0e88ea8a516a4f4f0bdcfb.jpg