Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

25/10/2008

Fin du 2ième acte.

Après ces répetitions contraignantes, passionnantes, fatigantes à Paris, en aout-septembre, c'est la fin de la période de rodage du spectacle. La « Petite Indienne » a trouvé son rythme. Même si une représentation est différente d'une autre, on commence à sentir les réactions du public à telle ou telle manip, à l'interprétation du comédien, à la couleur des phrases. Les choses deviennent plus simples et le texte (vraiment excellent de J.P Idatte) prend sa véritable dimension. Les spectateurs, petitzetgrands s'amusent, s'émeuvent, chantent, participent et parfois applaudissent. Mais pas systématiquement car trop entrainés par l'émotion, ils continuent leur rêve bien après l'extinction des projecteurs. Mais aujourd'hui, rideau. Pendant les vacances de la Toussaint, le monsieur des marionnettes rentre chez lui. Luxeuil, Vesoul, Besançon, c 'est bien, mais Montpel, c'est le port d'attache, forcément le plus beau du monde.

vacances-002.jpg
Ah, il fait moins le malin, « l'Ours Fort », démonté comme il se doit pour être précieusement rangé dans sa caisse juste à coté de l'oiseau gris et du manteau de fête de « Soleil Rouge », le vieil indien si sage. Jusqu'au 5 novembre.

Commentaires

Bonjour

Écrit par : Le Pantin | 04/11/2008

Les commentaires sont fermés.