Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

25/10/2008

Fin du 2ième acte.

Après ces répetitions contraignantes, passionnantes, fatigantes à Paris, en aout-septembre, c'est la fin de la période de rodage du spectacle. La « Petite Indienne » a trouvé son rythme. Même si une représentation est différente d'une autre, on commence à sentir les réactions du public à telle ou telle manip, à l'interprétation du comédien, à la couleur des phrases. Les choses deviennent plus simples et le texte (vraiment excellent de J.P Idatte) prend sa véritable dimension. Les spectateurs, petitzetgrands s'amusent, s'émeuvent, chantent, participent et parfois applaudissent. Mais pas systématiquement car trop entrainés par l'émotion, ils continuent leur rêve bien après l'extinction des projecteurs. Mais aujourd'hui, rideau. Pendant les vacances de la Toussaint, le monsieur des marionnettes rentre chez lui. Luxeuil, Vesoul, Besançon, c 'est bien, mais Montpel, c'est le port d'attache, forcément le plus beau du monde.

vacances-002.jpg
Ah, il fait moins le malin, « l'Ours Fort », démonté comme il se doit pour être précieusement rangé dans sa caisse juste à coté de l'oiseau gris et du manteau de fête de « Soleil Rouge », le vieil indien si sage. Jusqu'au 5 novembre.

22/10/2008

Google fait la gueule.

Lutinbleu n'existe plus sur le plus populaire des moteurs de recherche. Ni même son créateur, Christian Benoist. A la place, un Lutin Bleu en 2 mots, groupe punki-grenoblois pas si mal d'ailleurs. Faut-il y voir une sanction pour cause de gros mot? Jamais de b..e, c..ille, c.l, s.l..., en..ul. . Pour cause d'électron trop libre? On n'en sait trop rien. Pourtant, sa vie quotidienne est mouvementée et la routine n'est pas de mise. La preuve?

camion.jpg
Rien qu'hier, en sortant d'un hôtel très économique de Chalons sur Saône, un camion peut-être de pompier de « La République islamique de Mauritanie » est garé là, devant. Encore endormi sans doute... Ou bien, on vit dans un monde parallèle. L'après-midi, le journal du coin rassure un lutin plein de doutes: Il existe bien, quoiqu'en pense Google.
est.jpg
Ceci dit, les quelques lecteurs de ces bêtises pour vivre seront désormais moins nombreux puisque pas informés. Dommage, si un blogueur qui reste connait un remède pour ressusciter...

18:45 Écrit par lutinbleu dans chris le surfeur. | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : google, midiblogs, lutinbleu, lutin bleu | | |  Facebook

21/10/2008

Une manif, ça fait des saletés, ça dérange, c'est même fait pour ça.

80.000 personnes ont défilé avec entrain et détermination dimanche entre Place d'Italie et Bastille. Des enseignants et des sympathisants venus des 8 coins de l'hexagone. Dans la joie et la bonne humeur, ils protestent contre la suppression de postes imposée par un budget rikiki. Les autorités parlent de 130.000...Pourtant, lutinbleu confirme que la « queue » du cortège était encore devant la mairie du 13ième que sa tête arrivait à la Bastoche.

psg-094.jpg
La preuve en image avec les employés du « pôle propreté de Paris » qui patientent avant d'effacer ces sales traces laissées par les contestataires. Pour ceux qui connaissent la géographie parisienne, il y a bien 5 km du point de départ jusqu'à la ligne d'arrivée.
psg-096.jpg
Mention spéciale aux revendications intelligentes concernant entre autre « la lecture », élément indispensable à la liberté.

11:40 Écrit par lutinbleu dans chris le surfeur. | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : manif enseignants, lecture, lutinbleu | | |  Facebook

20/10/2008

Bloody PSG

Lutinbleu se demande encore comment on peut se vautrer dans la fange, comme ça, un samedi soir à Paris. On pensait avoir flirté avec la médiocrité vendredi avec les tronches vides des rombières vesuliennes qui sortaient précipitamment du concert de Mano Solo en gloussant méchamment sur ce rebel-mal-élevé qui les avait assez fait réfléchir comme ça. Ben non, y a pire: Samedi soir, un pote (en est-il vraiment un?) a entrainé un lutin-un-tantinet-provoc au Parc des Princes. Il y aurait toute sa famille réunie (ce qui est rare) et surtout on a des bonnes places gratos. Finalement, ça peut être rigolo de voir, en cas de défaite, quelques bagnoles cramer devant l'église de la porte de Saint-Cloud. En plus, la toute jeune équipe de Lorient qui mérite sa place en L1 offre un spectacle disons...attrayant. Le hic, c'est que l'équipe qui reçoit c'est... (pardon du gros mot) le PSG. Aie. Nous qui sommes des millions à travers le monde à soutenir l'O-aime... Bon, on mettra ça sur le compte de l'espionnage légitime au service de la Bonne Mère.

psg-033.jpg
En ouverture, bonne surprise, le speaker demande au public d'abhorrer l'affiche posée sur son siège. Il concerne la lutte contre « la discrimination, l'antisémitisme, le racisme et l'homophobie ». Les Boulogne-boys s'en tapent mais la plupart des supporters se prêtent au jeu. Faire participer le public, c'est bon ça, coco. Et puis le match commence. Les merlus jouent bien (ils ont intérêt, ou bien c'est la pêche à la morue à Terre Neuve). Très bien même. Par 2 fois, ils marquent et bousculent les pa(pi)risiens qui se réveillent en fin de match et finissent par gagner 3-2.
psg-054.jpg
« Triomphé » eut été un mot trop ridicule pour ces miraculés. Finalement, un moment agréable avec 5 buts. Et puis une bonne vanne du speaker: « Y'a't'il des supporters de Paris intra-muros ce soir? Faites du bruit! ». Silence. Sauf 3 jeunes en costar cravates derrière nous...qui sont venus en voisin de Neuilly tout proche et qui ne votent sans doute pas pour Marie Georges Buffet. La prochaine rencontre du PSG, c'est contre l'OM, 2ième du championnat au vélodrome. V a y avoir du sport? Espérons-le.

18:48 Écrit par lutinbleu dans chris le surfeur. | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : psg, lutinbleu, christian benoist | | |  Facebook

17/10/2008

jumelage.

C'est le terme plein de pudeur qui, en langage 3 chardons, veut dire: 2 spectacles dans la même demi journée dans 2 salles différentes. Un exercice périlleux qui nécessite abnégation, organisation, vitesse sans précipitation.

jumelage 029.JPG
Pourtant, il pleut ce jour-là(hier). La première représentation achevée, il faut sans perdre une seconde ranger le décor, gérer l'aspect administratif, vendre les produits dérivés, ranger le tout dans la camionnette, faire les 12 kilomètres qui nous sépare de la 2ième séance, remonter le décor, jouer "Petite Indienne" à fond pour ce jeune public qui attend le "pestacle" avec une impatience grandissante et redémonter, redoubler de vigilance et de patience..
jumelage 024.JPG
.Pas facile, dangereuse, cette acrobatie peut nuire gravement à l'ennui qu'un lutin-malin ne connait pas. Merci aux enseignants qui l'ont croisé ce jour-là.
jumelage 039.JPG

14/10/2008

Une « exclu » de lutinbleu.

Les première photos d'un spectacle haut en couleurs: Dans les immenses prairies du grand ouest américain, une petite fille du coin n'a pas de nom. Quelle honte! Dans sa tribu, c'est plutôt mal vu. Alors tout le monde se fiche d'elle en l'appelant « petite indienne!», ce qui n'est pas vraiment un nom, n'est-ce pas... Elle n'existe pas puisqu'elle n'a pas de nom. Il lui faudra vivre ses propres aventures pour dessiner son histoire sur son manteau de fête et devenir digne de son totem. Voici donc le lutin-comédien en plein boulot.

petite indienne 077.JPG
moi-pi.jpg
Sans quoi, c'est l'automne, les feuilles qui ne servent plus à rien, tombent après un dernier rappel plein de couleurs « claps-de-fin ». Guillaume Depardieu lui, avait un nom trop lourd.Une dernière fois, il souffre, comme depuis toujours. La brume se dissipe enfin pour lui. Sa révolte, sa fragilité et sontalent seront plus forts que tous ces putains d'automnes qu'on voudrait nous faire vomir à lacorbeille.
feuilles.jpg
lac-vesoul-002.jpg

07/10/2008

Quelques heures à la maison.


Avant de se faire le TGV du boulot qui ramène lutinbleu vers le Jura, à l'heure de la messe dominicale que monsieur le curé de Palavas a sans doute avancée pour l'occasion, les toros, les chevaux et les fous furieux qui courent après la gloire étaient de sortie sur la plage. Un spectacle familial vraiment réussi. Bonne humeur, franche rigolade, suspens et véritables exploits sportifs pour un apéro festif d'un dimanche d'automne ensoleillé. Il faut le dire aussi quand c'est réussi... Vu d'en haut, c'est très rigolot.

IMAGE_073.jpg
Depuis la perte de son petit appareil photo, le lutin-handicapé du zoom utilise son téléphone portable: Les images sont toutes pourrîtes. Navré.

11:38 Écrit par lutinbleu | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : palavas, lutinbleu, christian benoist | | |  Facebook