Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

31/05/2009

Le chien-chien à gramoune-trempette, le surfeur et le soleil couchant

On a beau être un astre, on n’en est pas moins méticuleux. Chaque soir, avant de se coucher, le soleil se brosse les rayons qui ont travaillé dur toute la journée et que les hommes ont pollués. A 17h44, il prend son bain dans l’océan indien.Après ses ablutions, il se couche à 17h46 puis, fatigué d’avoir brillé si fort, il éteint la lumière quasiment tout de suite. A la Réunion, c’est un exemple que tous les enfants suivent pour bien travailler à l’école et bien jouer avec les copains à la récrée.L’horaire est si précis que chaque jour on peut s’amuser à lui dire : « Bon allez, c’est l’heure d’aller dormir, soleil ! »…Ca marche à tous les coups. C'est l'instant magique ou les grands fauves se rassemblent...

08:50 Écrit par lutinbleu dans chris le surfeur. | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : lutinbleu, réunion, christian benoist | | |  Facebook

27/05/2009

« Le langage est source de malentendu. »

Dès que l'on s'exprime, on s'expose. Les idées, les opinions, les infos passent par la case déformante de sa propre personnalité, de son moi profond. Alors, forcément, ça peut déraper...jusqu'au plantage. Lutinbleu en a fait l'amer expérience récemment dans une note intitulée:  « Vive la crise ». Dans cette note, il confondait « VivRe la crise et vive la crise ». Ce qui change tout. Un manque d'attention du sans doute à la joie de se retrouver dans l'hémisphère sud, la tête toute retournée, ou bien au rhum Charrette qui par ailleurs est excellent. Heureusement, Marie a relevée cette grossière erreur. Sur le coup, lutinbleu s'en est sorti par une pirouette, mais là, c'est par des excuses à ses lecteurs qu'il doit poursuivre ses aventures. La presse en général, et réunionnaise en particulier commet aussi « des interprétations » toutes persos.

DSC00373.JPG

La preuve en images avec la une du «  Quotidien » et du « Journal de l'ile ». Ca concerne la signature des accords entre les syndicats et le medef local concernant l'augmentation des salaires les plus bas.

DSC00371.JPG


A ma gauche, «  150 euros de plus pour 80.000 salariés ». A ma droite, « 50 à 60 euros pour 100.000 salariés ». Qui croire? Les 2 mon journaliste. En pages intérieures, on apprend que jusqu'à 1,4 fois le smic, le salarié touchera un bonus patronal de 50 euros. Auquel s'ajoutera le « revenu supplémentaire temporaire d'activité », le RSTA, versé par l'Etat d'un montant de 100 euros. 80.000 personnes sont concernées. Pour les 20.000 autres, ceux qui perçoivent jusqu'à 2 smic, 55 à 60 euros seront versés en plus de la prime gouvernementale. Donc, tout le monde dit la même chose. C'est juste la façon de le dire. Spécial coucou à Marie.

17:41 Écrit par lutinbleu dans presse | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : le quotidien, journal de la réunion, lutibleu, marie | | |  Facebook

24/05/2009

Roland Garros.

La Réunion s'enorgueillit d'avoir vu naitre sur son sol un pionnier de l'aéronautique doublé d'un pilote-héros.  Sa statue érigée sur le Barachois à Saint Denis rappelle, s'il en était besoin l'attachement de l'ile à ce personnage de légende. Ceux qui pensaient que ce nom n'était QUE celui d'un tournoi de tennis en seront pour leurs revers.  Lobés, passing-shotés en fond de cour, ils apprendront que « les mousquetaires », ne sont pas les seuls combattants  valeureux de la porte d'Auteuil. Avec un humour tout créole, cette année, le « Tempo Festival » de Saint Leu nous a proposé en clin d'oeil, un match de tennis de rue en quelques sets.

DSC00257.JPG
Deux athlètes survoltés + un arbitre fantaisiste = une rencontre exceptionnelle ! Membres de la Fédération Française de Tennis de Cirque, nos deux champions pénètrent sur un Central improvisé. Tirs de massues, revers jonglés, lifts acrobatiques… Les meilleurs coups se succèdent à un rythme effréné pour le plus grand plaisir des spectateurs. Virtuosité, suspens et coups bas : le numéro concocté avec humour par ces jongleurs virtuoses, issus de l’école du Lido à Toulouse, a obtenu de nombreux prix dans des festivals de cirque. Les codes du tennis sont joyeusement détournés et c’est un réel plaisir de retrouver le toucher de Mc Enroe, la hargne de Connors, l’humour de Lendl (hum)… Que du beau jeu!
DSC00255.JPG
Et un public...volcanique. Avec Frédo Lehaut, Alex Sintain et Sylvain Cousin.

21/05/2009

Vive la crise.

Non, ce n'est pas du Reiser ni même un cri de joie d'un patron-voyou bouclant ses valises bourrées de stock options. Non, c'est le slogan que les paroissiens de l'église « Notre Dame de la Sallette » à Saint Leu, peuvent lire à coté du Christ en croix. A droite.

DSC00267.JPG

Décidément, le clergé dit beaucoup de bêtises, ces temps-ci. Après l'évêque négationniste, celui qui proclame le préservatif poreux, et le pape lui-même qui assure que la capote favorise le sida, c'est le curé de cette petite ville réunionnaise qui glisse dangereusement sur un terrain nauséabond. On comprend que ce prélat-là veut mettre en évidence les valeurs de solidarité qu'il doit défendre, mais pédagogiquement, c'est nul. On ne montre pas au tableau ce qu'il ne faut pas faire. Les gens finissent par le croire... Un peu comme si certains prètres irlandais enseignaient leurs valeurs à grands coups de triques. Un peu comme si certaines pubs mensongères vantaient la médaille qui rend heureux si on l'achète. « Il suffirait que les gens n'achètent pas pour que ça ne se vendent pas » disait Coluche. La crédulité humaine n'a pas de limite, hélas! La connerie non plus. Même en religion.

03/05/2009

Grabels de Janero.

Plus modeste qu'à Rio mais plus authentique, c'est carnaval en Languedoc et plus précisément à Grabels. On prend les mêmes que lundi pour « Petite Indienne », et on recommence dans la même gaité.

DSC00068.JPG

Les 5 chars sont décorés avec le même goût simple. Mais cette année, la tendance est au pirate. Exit spider et les autres super héros. La c'est du concret. On part à la reconquête des princesses qui semblent elles aussi revenir en grâce.

DSC00153.JPG

Mais en plus, on a la surprise d'une reconstitution historique digne du Puy du fou: On peut reconnaître Barbe Violette, Barbe Rouge et Robin des Bois qui passait par là mettre en déroute un Dark Vador qui n'en rate pas une (il a failli tomber sous les roues du char-à-fleurs).

DSC00129.JPG

En fin de défilé, comme pour les grands, monsieur carnaval est sacrifié par le feu...Pour mieux renaitre de ses cendres comme un phénix, le totem de lutin bleu.

DSC00182.JPG