Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

24/02/2010

Qui veut être président?

Personne? La région présente pourtant des atouts en béton, . A commencer par le climat: Constatez par vous-même...

DSC01711.JPG
Ciel bleu, mer calme, plages désertes... En fait, les languedoco-roussilloniens font la cueillette des nuages pour rafraichir l'été prochain. Malin!
DSC01718.JPG

19/02/2010

Les doléances pré-électorales.

 

« Si on veut du mobilier, des fournitures, faire des réparations dans l'école, il vaut mieux les formuler en période électorale, on a plus de chances de les obtenir ». C'est l'opinion d'une directrice de maternelle de Marseille partagée par de nombreux collègues. C'est aussi la façon de voir du Comité Régional d'Action pour la Culture et la Connaissance. Ce matin, avait lieu au club de la presse une conférence (de presse) réunissant tous les acteurs de la vie culturelle de la région. Une facon d'interroger les candidats aux « régionales » sur leur politique...

DSC01720.JPG

« Le développement de l'art et de la culture en Languedoc-Roussillon a vécu une forte progression ces vingt dernières années mais cependant cette région a longtemps attendu pour insuffler une politique cohérente et structurante.Depuis 2005 une nouvelle dynamique s'est engagée à partir d'une politique culturelle forte développée par le Conseil Régional en étroite concertation avec les services de l'État ; aménagement du territoire, soutien à la diffusion, à la création et à l'éducation artistique, défis pour l'emploi et la formation.

Cette région s'est hissée aux premiers rangs en termes de développement et de dynamisme, ce sont plus de 35 000 personnes qui tirent leurs revenus d'une activité culturelle, soit 3,5% de la population active de la région.

Aujourd'hui un énorme travail est devant nous et, afin de poursuivre le travail engagé, les représentants des organisations professionnelles du secteur artistique et culturel interpellent les candidats aux élections régionales sur la base d'une plate forme de revendications ».

 

14/02/2010

 La ballade irlandaise vire à la bourrée .

 

Facile pour les frenchies. Au pub irlandais « O' Carolans », les géants aux taches de rousseur locaux en sont certains: Les green's vont « écrabouiller » les bleus. Ils vont les « aplatir » sur leur embut , leur faire cracher leur protège dents. Mais comme ils sont bons joueurs, ils nous invitent à boire une Guiness dans leur repaire. Ils sont tenant du titre et ils le méritent amplement. Une génération de joueurs exceptionnels, un jeu de feu et un public en or, encourageant son équipe, respectant l'adversaire.

DSC01703.JPG

Les adversaires, nous, c'est tout le contraire: indisciplinés, sifflant quand il faudrait se taire, contestant toutes les fautes... Un brin mal élevé pour un sport de gentlemen. Mais l'équipe de France est aussi une des meilleures du monde et son jeu est fluide, vigoureux, inventif.

DSC01696.JPG

Alors ne boudons pas notre plaisir et savourons comme aux plus beaux jours des matchs de la coupe du monde à la Mosson, un affrontement pour le sport, pour la joie de vivre...En attendant nos « amis » anglais. Le coq a brouté le trèfle et il en est fier. Et Trind'huc, l'homme du match est montpellierain, Ahhh! 33/10 Rooohhhh!

07:36 Écrit par lutinbleu dans chris le surfeur. | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : franceirlande, lutinbleu, carolains | | |  Facebook

08/02/2010

Encore des Victoires à Montpellier.

DSC01678.JPG

Cette fois-ci, ce n'est pas sportif, c'est culturel. La musique dite classique récompense ses interprétés confirmés ou en devenir. Tous ces virtuoses seront médaillés, ils sont là pour ça. A commencer par l'orchestre national de Montpellier Languedoc-Roussillon dirigé par Lawrence Foster sous l'oeil bienveillant de René Koering.

DSC01667.JPG

Le lutin-mélomane n'a pas pu s'empêcher d'aller fouiner pendant les repètes au coeur du Corum rencontrer ces artistes, ces technicos de la gamme, ces héros du direct-live de l émotion, ces pros de l'archet, de la corde pincée ou caressée de la timbale frappée.. Un régal pour les oreilles bien ouvertes et (un peu) initiées.

DSC01674.JPG
Mais inutile de se déplacer: Le parking est ras bord de BM, de C6 et de Versatis. Ben oui, c'est sur invitation...On peut aussi écouter Mozart dans sa chambre, loin des lambris et des ors. De toute façon, on n'a pas le choix … Dans quelques minutes, en (pas vraiment) direct sur FR3.

02/02/2010

Les paradoxes Montpellierains.

 

Le stade de la Mosson vibrait de plaisir. Son équipe de foot, étonnante 2ième de L1, recevait l'OM, ogre mythique du championnat. Un choc déchirant qui opposait 2 formations chères à notre coeur. Un régal pour votre lutin-sportif-en-charentaises, amateur des ambiances chaudes-bouillantes. Le spectacle n'a pas déçu: Tribunes pleines comme aux plus beaux jours de la coupe du monde de rugby, des joueurs aux taquets, des spectateurs-acteurs explosants au moindre dribble et un résultat (2-0) qui comble notre chauvinisme. Soirée rigolote et intéressante en dépit d'un mouvement social des employés de la TAM, qui trouvent toujours le moyen de cesser le travail LE soir ou il ne faut pas. Sans doute pour profiter des places proposées par le comité d'entreprise(???!). Montpellier, fière de ses sportifs. A juste titre. D'autant plus que le lendemain, l'équipe de France de handball, oui ami blogueur, de LA France, devenait championne d'Europe et avec la manière. De nombreux joueurs de chez nous sont parmi ces héros. Nicola Karabatic en tête.

min3_c813779bf13d9e4c321735a9bd0a2907.jpg

Dans un autre style, d'autres poids lourds d'ici s'affrontent pour un autre sport bien moins noble: La castagne. A ma gauche, le champion en titre tout auréolé de médailles conquises tout au long d'une carrière bien pleine. Ses résultats impressionnent partisans et opposants et ses sorties tumultueuses (et pas toujours glorieuses)  lui ont valu bien des jalousies, voire des haines. A ma gauche aussi, sa challenger qu'il a lui même drivé de nombreuses années, pense lui dérober sa couronne de champion. Elle n'a pas beaucoup d'entraînement mais beaucoup de supporters « d'ailleurs » qui l'encouragent de très vives voix. C'est vrai que c'est plus facile quand on hurle au vent que quand on met les mains dans le cambouis. Le choc est fratricide façon tragédie grecque et l'issue mortelle, forcement mortelle.

Montpellier qui rit, Montpellier qui pleurera... Lutinbleu préfère sa ville qui gagne, qui vit, qui s'enflamme, qui se passionne, qui s'éclate pour faire la fête après un match gagné. Que les aigris s'éloignent et nous laissent à nos p'tits moments de bonheur.