Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

28/07/2010

Tohu bohu, pour faire bouger ses oreilles.

Pendant 3 jours, à l'heure de l'apéro, radio france et montpellier nous offre un stage d'initiation à la musique éléctro.

DSC02615.JPG

C'est place Dyonisos, dans ma ville. Il s'y passe décidément toujours du lourd, du tendance, de la folie douce. Première nouvelle: faut pas forcément faire le bogosse pour faire le D.J. Ça rassure.


DSC02614.JPG

Lire la suite

19/07/2010

fete de la mer de Carnon et des" n'importe-quoi" qui flottent.

Pendant que les plaisanciers, vrais ou faux marins, frimeurs ou pas se font bénir au large, pendant que les grosses vedettes brûlent en gasoil l'équivalent du débit d'une station service sur l'autoroute pendant un week-end de départ en vacances, d'autres surfent sur des vagues de rires.

DSC02577.JPG

Ils sont là pour la course des trucs qui vérifient le théorème d'Archimède. Peu importe la barquasse pourvu qu'on rigole. Tous les coups sont permis pour arriver premier, deuxième ou dernier.

DSC02574.JPG

Le but du jeu, c'est la grosse marade, le fou-rire mouillé ou le naufrage par un raz-de-sceau d'eau ou par un tangage provoqué.

DSC02578.JPG

Le public qui n'est pas à la plage, passe un moment de délire aquatique et le paris est gagné: Un vent de bonne humeur souffle force 10...

12/07/2010

On a gagné!!!

 

Oui, enfin pas nous, mais nos voisins du dessous, c'est presque pareil, on habitent dans le même immeuble.

DSC02513.JPG

A la Com, l'événement est retransmis sur un écran géant. Pas autant de monde qu'à la finale de hand gagnée par nous, mais quand même.

DSC02497.JPG

Et pour une finale de coupe du monde de foot, y a pas d'age.

DSC02473.JPG

Beaucoup soutiennent l'Espagne, à cause des cigarettes pas chères, mais tous veulent du beau jeu. Ils sont comblées, ils frissonnent jusqu'au bout du bout du suspens.

DSC02507.JPG

Pas de buts dans les 90 premières minutes, on joue donc les prolongations pour le plus grand plaiz du public même si ce n'est pas le plus beau match de la compète, enfin le plus bel affrontement..., car les crampons volent et les cartons s'envolent. Enfin, le but délivre les bleus. Au final, l'Espagne bat les Pays Bas 1à 0.Les deux équipes sont valeureuses, mais seuls, les braves gagnent. L'Espagne est championne du monde 2010.

05/07/2010

Plus précis qu'une horloge atomique.

 

Tous les premiers samedis soir du mois de juillet, les stations du littoral triplent leur population. Ce n'est pas un phénomène-génération spontanée, mais l'effet vacances. Depuis 1936 et les congés payés, des milliers de bosseurs, de chômeurs, d'écoliers, d'étudiants, de retraités et d'animaux de compagnie rescapés des abandons en bord d'autoroute, déferlent dans la bonne humeur: Un véritable raz de vacanciers fatigués par un long voyage dans des embouteillages interminables ou dans des trains bondés. Les mômes ont braillé, vomi à l'arrière de la voiture ou chanté des refrains de saison, lancinants et franchement agaçants genre: « C'est quand qu'on arriveuuu... ».

DSC02403.JPG

Pour eux et en hommage à leur porte monnaie, les syndicats d'initiatives ont mis les petits plats dans les grands. A Palavas, la fête de la mer a commencé par une démonstration de joutes.

DSC02405.JPG

Les restaurants affichent complet, les marchants de glace font de l'oeil aux enfants, potentiels clients quotidiens. D'autres font comme à la maison: Ils frissonnent devant le foot-à-la-télé. Avec raison puisque ce soir, c'est notre voisin de l'autre coté des Pyrénées qui tente une qualif en demi finale de la coupe du monde de foot.

DSC02408.JPG

Barcelone n'est qu'à quelques encablures à vol d'oiseau et de coeur, alors ce soir, somos todos espagnols.

DSC02407.JPG

Et forcément, lorsqu' « on » marque pour gagner, une clameur de joie toute simple s'élève au firmament (si, si...). Les vacances commencent en fanfare. Soyons accueillants, souriants voire prévenants, les touristes nous font l'honneur de nous visiter. Profitons.

DSC02400.JPG

01/07/2010

Si on n'a même plus le droit de rire...("faut ouigoler, faut ouigoler").

 

Stéphane Guillon et Didier Porte ne font pas toujours dans la dentelle, c'est vrai.

img095.jpg

Pourtant, depuis quelques années, ils faisaient rire et sourire les auditeurs de la matinale de « France Inter ». Et puis, d'anciens «  dangereux gauchistes », défenseurs en leur temps de la liberté de la presse, J.L. Hesse et Philippe Val (feu-rédac-chef du sulfureux « Charlie hebdo ») ont succombé aux pièges du pouvoir: Ils ont viré Porte et Guillon.

La liberté des caricaturistes est à nouveau menacée. Il ne faut pas laisser passer ça.

DSC02380.JPG

Réaction de Jean Michel Renault, au salon du dessin de presse et de la caricature de Palavas. Vous pouvez aussi signer là.