Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

15/10/2010

« Avé N1S1, ceux qui vont stresser te saluent! »

Faut être courageux, inconscient ou kamikaze pour prendre le train en cette période de crise sociale. A la gare de Lyon-Pardieu, on ne voit pas souvent un vendredi soir aéré. D'habitude, c'est basket contre basket, chariot contre sac à dos, queue aux sandwichs et parvis blindé. Ce soir, c'est: « Station in paradise ».

DSC03097.JPG
Aucun mouvement de foule aux départs et aux arrivées. Juste la résignation. « Je me livre en aveugle au destin qui m'entraine ...», me confiait une Andromaque, au coin d'un quai. « Grenoble par autocar à la gare routière », « retard voie H à destination de St Etienne », « pour Montpellier, faudra encore patienter »... Ces voix mécaniques sonnent, résonnent, blessent. Ce soir, l'amour attendra pour les plus chanceux. Pour d'autres, attendre là ou ailleurs...

23:24 Écrit par lutinbleu dans chris le surfeur. | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : sncf, sarko, lutinbleu | | |  Facebook

Commentaires

Dans ce cas là les halls de gares sont des vraiment des salles de pas perdus ....

Écrit par : ulysse | 21/10/2010

Les commentaires sont fermés.