Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

26/10/2010

Nous, les petits, les sans grade....

Cette aprèm à la mairie de Montpellier, les hommages s'écrivaient sur un registre et sous une photo de l'ancien maire de la ville coincée à la va-vite dans un vieux transparent de classeur.

DSC03137.JPG
Georges Frèche était proche de son peuple, qui le lui rendait bien. L'office du tourisme, qui lui doit tout, est en deuil.
DSC03111.JPG
Tous se sentent perdus sans leur patriarche. Tous tirent une tronche de paumé. Il va falloir vivre sans... « Mon petit doigt me dit... » que son fauteuil encore tout chaud attise bien des convoitises et le drapeau noir flotte déjà sur la marmite...
DSC03114.JPG
Les prétendants au titre se bousculeront très bientôt mais l'homme sera irremplaçable, charisme oblige.
DSC03126.JPG

24/10/2010

Santo subito.

La légende commence. Georges Freche fait encore le malin et s'en va. Pour toujours. Cette fois-ci sans éclats de voix, en toute discrétion. Il va manquer aux journalistes, à ceux qui l'ont aimé ou pas, à nous tous. Cet homme-là a marqué pour toujours ma ville, Montpellier. Clap de fin et sortie de l'artiste. Séquence émotion sincères.

15/10/2010

« Avé N1S1, ceux qui vont stresser te saluent! »

Faut être courageux, inconscient ou kamikaze pour prendre le train en cette période de crise sociale. A la gare de Lyon-Pardieu, on ne voit pas souvent un vendredi soir aéré. D'habitude, c'est basket contre basket, chariot contre sac à dos, queue aux sandwichs et parvis blindé. Ce soir, c'est: « Station in paradise ».

DSC03097.JPG
Aucun mouvement de foule aux départs et aux arrivées. Juste la résignation. « Je me livre en aveugle au destin qui m'entraine ...», me confiait une Andromaque, au coin d'un quai. « Grenoble par autocar à la gare routière », « retard voie H à destination de St Etienne », « pour Montpellier, faudra encore patienter »... Ces voix mécaniques sonnent, résonnent, blessent. Ce soir, l'amour attendra pour les plus chanceux. Pour d'autres, attendre là ou ailleurs...

23:24 Écrit par lutinbleu dans chris le surfeur. | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : sncf, sarko, lutinbleu | | |  Facebook

13/10/2010

Eh, m'sieur, je peux descendre dans la rue?

 

« M'sieur le premier ministre j'peux aller à la manif ? Nan c'est pas pour sécher, c'est clair que c'est pour la retraite des vieux ».

DSC03093.JPG

Partout dans les provinces de France, les « mômes » se font entendre. Même pas peur des gros froncements de sourcils des autorités. « C'est pas bien d'appeler les jeunes à manifester, ils vont foutre le bordel et se mettre en danger » proclament les tenants du titre. « Venez soutenir vos parents » disent les challengers... Et si les générations qui poussent choisissaient eux même leur destin? En fait, c'est leur problème... Pourquoi pas un référendum réservé aux moins de 18 ans?

DSC03089.JPG

P.S. Not'bon prèz N1S1 doit avoir le fondement bien irrité ce soir. Aie.

20:49 Écrit par lutinbleu dans chris le surfeur. | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : manif lycée, manif, lutinbleu | | |  Facebook

12/10/2010

L'humour vertigineusement décalé de Midiblogs.

 

Depuis quelques mois, les notes de lutinbleu sont illustrées sur la page d'accueil de Midiblogs (il a cet honneur) par des photos pas franchement réussies ou limites hors sujet. La faute à un appareil photo fatigué et à un manque d'inspiration de l'auteur, certes, mais la répétition des illustrations médiocres à la « une » me faisait plutôt penser à une sorte d'humour inversé qu'à un simple dérèglement d'une machine-à-choisir les photos. J'ai voulu pousser les limites de cet absurde-là. Ainsi, une photo d'un arbre « pleurant la pluie », aurait pu donner la couleur d'une note pleine de mélancolie (Les sanglots longs...Verlaine...).

DSC02983.JPG

Que nenni, l'affiche d'une "foire aux boudins"exprime bien mieux ces sentiments. Autre thème porteur en ce moment, le grondement des contestations sociales qui réveillent les pavés de nos villes...

DSC03055.JPG

Quoi de plus normal que de le comparer à un pov chat borgne dans une cage, exhibé place de la Comédie lors d'un événement organisé par la Spa. Tiens, on parlant de nos amis les bêtes abandonnées, pourquoi ne pas faire la comparaison avec un saule sur un bord des environs de Bourges?

DSC03058.JPG

Enfin, et en apothéose, cette note historique chez un ancien président de la République, à l'hôtel du « Vieux Morvan » que tous les amateurs d'histoires petites et grandes connaissent. C'est en effet dans ce lieu chargé d'ondes y compris hertziennes que François Mitterrand, député-maire de la ville de château Chinon et candidat contre Charles De Gaulle attendaient les pourcentages de sa « veste » aux présidentielles. Normal, c'était son adresse officielle. Alors quoi de plus normal que d'évoquer cette anecdote par un magnifique troupeau de vaches.

DSC03012.JPG

Très politiquement incorrect. On connaissait les blagues à 2 balles, les calembours, les jeux de mots, les tartes à la crème, le comique de situation, de répétition, le théâtre de boulevard et autres clowneries dinguottes, mais là, on tutoie le ciber-space burlesque, on invente le rire de demain et des sciècles à venir. Après Molière, les Marx Brothers, De Funès et Coluche, Midiblogs s'inscrit résolument dans la saga immortelle du rire et dans la marade en 3D. Une révolution. Rebelle un jour, patati-patata! Trop fort. Heu, c'est de l'humour, n'est-ce pas?

06:21 Écrit par lutinbleu dans ça craint... | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : midiblogs, lutinbleu, christian benoist | | |  Facebook

04/10/2010

« Animal, on est mal ».

 

Après avoir été abandonnés, forcément maltraités, lâchés par leur Dieu, les voilà emprisonnés et exhibés dans des cages, place de la Com.

DSC03049.JPG

Nos animaux de compagnie réfugiés pour cause de grand malheur à la SPA de Montpel-Maurin étaient de sortie ce we. D'une tristesse infinie... On retient à peine ses larmes devant un tel spectacle. Des salopards larguent leur fidèles compagnons aussi facilement qu'un sac poubelle. Vraiment pourri. Alors, on expose le drame pour mieux attendrir nos coeurs, c'est logique, même si c'est facile.

DSC03034.JPG

Ces amis à 4 pattes et à queue doivent retrouver une famille; Leur cauchemar doit s'arrêter, justement parce qu'ils sont plus que vulnérables. « Nos pov'betes sont innocentes, monsieur le président ». En ces temps de « chacun sa peau », un geste d'accueil ferai grandir, sans compter le geste civique.

DSC03046.JPG

Et les hommes dans la misère me direz-vous, et les espèces en voie de disparition? On est tous coupable de lèse-société, de perte d'amour, et d'indifférence. Faut dire que nos dirigeants ne prônent pas trop le partage, préférant nous bourrer le chou de turlutte-Rachida Dati, de Darty ou du Modem. On s'en tape. Si vous le pouvez, adoptez ces poilus, donnez leur du bonheur, la Vie vous le rendra. Sans doute.

DSC02988.JPG

02/10/2010

Manifs: Encore un re-make...

 

Cette fois-ci, en famille. Trans-générationnels, encore plus déterminés que dans les précédents épisodes, les acteurs de ce rassemblement ne veulent plus être des figurants muets qui subissent la pression écrasante d'un petit nombre d'arrogants qui refont le monde pour leurs intérêts.

DSC03022.JPG
Cette fois ci, les plus jeunes montrent le bout de leur nez... Un signe. La révolte gronde toujours plus fort lorsque des forces neuves émergent.
DSC03033.JPG
A travers la réforme des retraites dont tout le monde pense qu'elle est incontournable (on espère tous être centenaire ET en bonne santé ET sans soucis matériels), c'est tout un système de société qui est contesté.
DSC03023.JPG
Bientôt la solution? tant qu'on rigole...
DSC03019.JPG
DSC03043.JPG