Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

06/02/2012

Sophocle-vieux ringard! Anouilh-au placard!

Finitos les vieilles tragédies grecques, terminadas les histoires de résistance et d'amour. Place aux séries policières sauce américaine à format unique. Un tournage d'un de ces téléfilm à peine noir avait lieu en face de l'hôtel d'agglomération de Montpellier. Sur le coup des 7h, les acteurs, les figurants, les techniciens, les habilleuses, les scripts, et les autres se retrouvent. Tous arborent un sourire style « soleil endormi ». Ca tombe bien car le ciel est raccord: Gris. Docilement, ils sont conduits par un assistant jusqu'à la terrasse d'un café, les prises de vue en extérieur s'enchainent rapidement et bientôt la pause de midi leur permet de se réchauffer, de reprendre des forces (les cantines des tournages sont toujours délicieuses et bien garnies) et de parler « métier ».

antigone 34, christian benoist, lutinbleu, midiblog

L'après midi les scènes d'intérieur s'enfilent à la queue-leu-leu comme dans les vrais commissariats. D'ailleurs, il y a dans le casting des retraités de la P.J, d'anciens spécialistes de la police scientifique, et même 2 vrais policiers... On se sent en sécurité...

antigone 34, christian benoist, lutinbleu, midiblog

Vous pourrez voir ce (presque) chef d'oeuvre dans quelques semaines: ANTIGONE 34. Bientôt sur vos petits écrans

antigone 34, christian benoist, lutinbleu, midiblog

Même si un tournage, c'est toujours drôle et intéressant , on préfère la version de Jean Anouilh. En particulier le prologue qui installe cette histoire de famille, de pouvoir, de tuerie et d'amour. Un p'tit extrait?

 

 


« Voila. Ces personnages vont vous jouer l'histoire d'antigone. Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. Elle pense qu'elle va être Antigone tout à l'heure, qu'elle va surgir soudain de la maigre jeune fille noiraude et renfermée que personne ne prenait au sérieux dans la famille et se dresser seule en face du monde, seule en face de Créon, son oncle, qui est le roi. Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. Elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout. Et, depuis que ce rideau s'est levé, elle sent qu'elle s'éloigne à une vitesse vertigineuse de sa soeur Ismène, qui bavarde et rit avec un jeune homme, de nous tous qui sommes la bien tranquille à la regarder, de nous qui n'avons pas à mourir ce soir.
    Le jeune homme avec qui parle la blonde, la belle, l'heureuse Ismène, c'est Hémon, le fils de créon. Il est le fiancé d'antigone. Tout le portait vers Ismène : son goût de la danse et de jeux, son goût du bonheur et de la réussite, sa sensualité aussi car Ismène est bien plus belle qu'Antigone, et puis un soir, un soir de bal ou il n'avait dansé qu'avec Ismène, un soir ou Ismène avait été éblouissante dans sa nouvelle robe, il a été trouvé Antigone qui rêve dans un coin, comme en ce moment, ses bras entourant ses genoux, et il lui a demandé d'être sa femme."

Commentaires

Cher Lutin Bleu merci pour ce clin d'oeil aux classiques qui ont nourri mon adolescence....Ne pas oublier non plus le grand William !

Écrit par : ulysse | 06/02/2012

Les commentaires sont fermés.