Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

12/04/2017

Evian, source de feu et de paix.

C'était juste des « événements ». Le petit poste « Radiola » de la cuisine de ma mère crachotait en sifflant des mots qu'on ne m'apprenait pas à l'école: Fellagha, terroriste, attentat, tuerie, déserteur... Sous l'aimable pression de la communauté internationale et réalisant l'absurdité de la situation, les autorités françaises se décident enfin à demander un cessez-le-feu et à envisager l'indépendance de l'Algérie. D'autres mots viennent alors enrichir mon vocabulaire: F.L.N, O.A.S, massacre, boucherie, putsch, quarteron de généraux en retraite, référendum... Et puis, une dernière expression qui me faisaient presque rire: « Pieds Noirs ». Mais qui sont ces gens qui ne se lavent jamais les pieds pour qu'ils soient « noirs »? Plus tard, j'ai réalisé le drame de ces combattants de la "libération" d'un coté et de l'autre, ces gens obligés de quitter leur maison, leur boulot, leurs attaches. Entassés sur des bateaux, ils voient fuir sur l'horizon Alger-la-blanche, un bout de paradis qui désormais, ne leur appartiennent plus. Direction la métropole ou ils débarquent en force. Ils seront accueillis fraîchement: Qui c'est ces gens là? Ni voyageurs, ni français...

Plus de 50 ans plus tard, les plaies ne sont toujours pas refermées malgré les tentatives de rapprochement. Les militaires appelés (2ans) ou pros qui ont combattus les habitants légitiment rebelles de ce pays, se souviennent des massacres et autres boucheries auxquelles ils ont du participé. Et avec dignité et émotion. Les ennemis d'hier deviennent des presque-amis. Je me souviens en particulier d'une vidéo forte en image des « retrouvailles » d'un ex-combattant de l'armée française et d'un ex-combattant de la libération d'Algérie aujourd'hui pharmacien à Philippeville.

evian,guerre d'algérie,pieds noirs

Tout ça (500.000 morts quand même ), parce que des politiques de part et d'autre de la Méditerranée, n'ont pas su sentir le vent de la liberté. Dites-moi que la Paix est faite, et que les dernières colonies françaises du bout du monde ne connaîtront ni guerre ni exode. Ne serait-ce que pour nous éviter un nouvel « Enrico ».

Les commentaires sont fermés.