Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

20/07/2012

La cruelle inégalité des soirées estivales.

 

« Le ciel, le soleil et la mer » attirent chaque été et à juste titre nos amis touristes sur notre littoral. Pendant les heures chaudes, ils barbotent, se prélassent, jouent à tout, se rencontrent ou simplement s'adonnent au sport le plus apprécié ici: La sieste. Lorsque les étoiles s'allument, ils aiment s'amuser en bougeant leur corps, frôlant celui de son voisin (ine) de plage et danser sur une musique rafraichissante. D'autres, plus calmes, préfère un concert de classique ou de jazz. A Montpellier, le choix est cornélien: Il se passe toujours quelque chose aux mille coins de la ville comme par exemple « Le Festival de Radio France » qui offre des genres divers et variés. Ainsi, on peut se régaler en écoutant « Mozart » ou lever les bras avec « Tohu Bohu ».

Par contre, dans certaines stations balnéaires, c'est tout gris. Par exemple, à Palavas. Les responsables des soirées font subir à leurs visiteurs des « animations » statiques et sans intérêt de groupettos sortis des années de plomb des années 60 de la banlieue de Leningrad. Resserrage de budget? Ou alors juste une cruelle absence de talent?

palavas, tohu bohu, christian benoist

tohu bohu

tohu bohu

 

 

Commentaires

Et dans mon village on a droit aux valses musettes !

Écrit par : ulysse | 20/07/2012

Les commentaires sont fermés.