Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

28/09/2012

ça racole large...

Devant la sécu à Montpellier, ou comment se prendre une veste.

fin du monde, bible

fin du monde, bible

08:25 Écrit par lutinbleu dans Montpellier | Lien permanent | Commentaires (2) | | |  Facebook

21/09/2012

Le mariage du cow boy.

Et comme cadeau ses collègues lui ont préparé une p'tite fete à la sortie de l'église à base de pétards pour effrayer les chevaux qui n'ont rien demandé à personne. La plus belle conquète de l' homme sous la domination sadique de quelques détraqués du bulbe, c'est une "tradition" dont le Conseil Constitutionnel devrait se saisir...

mariage d'un cow boy, christian benoist, lalavas

mariage d'un cow boy, christian benoist, lalavas

12:10 Écrit par lutinbleu dans christian benoist | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : christian benoist, lutinbleu, palavas | | |  Facebook

10/09/2012

Votre correspondant est en ligne.

 

« Je reviens d'Afghanistan...J'suis crevée... bla-bla.., super article...bla-bla, le rédac-chef super bla-bla...», disait, en attendant le tram, une journaliste à une collègue qui devait, elle aussi revenir d'une mission genre navette spatiale. Que du très très lourd. Elles parlaient fort, un peu comme un comédien à la retraite qui rythme ses anecdotes d'un « Moi Je Pense Que Molière,... » Fou rire garanti quand 2 jours plus tôt, un correspondant de l'Est Républicain, René Demange, a écrit ces quelques mots pour rendre compte du spectacle « Monsieur Le Vent » dans une petite école.

img033.jpg
 

Il explique: « Les lecteurs sont friands de tout ce qui se passe dans leur village. Ils aiment à se reconnaître sur la photo ». Tout simple.

08/09/2012

Un casting géant.

Pour la série "Candice Renoir" en préparation à Sète. Beaucoup de candidats, peu d'élus, mais l'occasion de rencontrer des collègues... En sus, le "Théatre de la Mer" est un lieu magique.

casting, candice renoire, christian benoist, lutinbleu

07/09/2012

La photo dont tout le monde se fout...

 

Sauf la famille, les amis-et-encore et les nostalgiques des pulls jacquards.

mermoz, croisières paquet, christian benoist, jean-pierre brzechwa,

Et pour cause: la scène ne présente pas d'intérêt particulier, sans cadrage de ouf ni d'effets spéciaux, mais bon, c'était avant photoshop.

Juste un homme qui pose pour un photographe pro qui capte à tour d'index et pour la centième fois de la matinée une image-souvenir pour touristes friqués qui restera coincée dans un album qu'on n'ouvrira jamais.

Et pourtant, c'est tout le contraire.

En arrière plan, on distingue un bateau de croisière à la poupe plus qu'imposante: Le Mermoz. Ce fier mais pataud vaisseau, fleuron de la Compagnie des Croisières Paquet, reste aujourd'hui une référence et compte de nombreux admirateurs. Il transportait « all over the océans » les sommités princières, les banquiers retraités mais richissimes, et d'autres veinards qui pouvaient s'offrir des vacances à 10.000 euros pour 10 jours sans nuit dans le grand nord polaire, entre autres.

En observant bien les glaciers autour de cette baie du Spitzberg, la neige s'accroche à la paroi sans trop de difficulté alors qu'aujourd'hui, à cette saison, elle n'est plus qu'eau fraiche dégoulinant des rochers, dérèglement climatique oblige.

Les ombres sont longues comme un matin sans fin. Pendant les mois d'été, les heures du jour se mêlent aux heures de nuit dans une distorsion du temps qu'on ne maitrise jamais.

Enfin, dans le regard clair de cet homme-là, on découvre qu'il ressent un instant de bonheur, un bout d'éternité.

Et comme si ça ne suffisait pas, le jour (ou la nuit) d'après, un rêve étrange et prémonitoire se réalisera: L'Amour. Il éclaboussera la banquise façon « feux d'artifice ». Les phoques, les baleines et les ours polaires en sont les témoins.

C'est pourquoi, si « moi-je » ne le suis pas, cette photo-là est immortelle. L'Amour aussi.

J'ai inventé ce jour-là: « I am the king of the world ».

P.S: je bossais à bord...

05/09/2012

C'est bon d'avoir des potes...

Avec eux, on rigolera bien.

marseillan,christian benoist,rentrée scolaire

A Marseillan comme ailleurs, on fera encore les fous... C'est la rentrée! On va aussi apprendre avec une autre maîtresse, peut être même dans une autre école, avec de nouveaux copains? Mais on n'oubliera pas les "déjà vieux" potes. Promis, cette année, on sera sage...