Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

26/10/2016

Dans le lit du candidat François.

 

Avant d'être le chef de l'Etat Français pendant deux septennats, faisant de lui le recordman imbattable de durée à la tête de la 5ième république, François Mitterrand était le premier magistrat de la très petite ville de Château Chinon.

DSC02994.JPG

Mais il n'y avait aucune maison, aucun appart ni le moindre studio. Il y louait à l'année une chambre « au Vieux Morvan », un hôtel à peine bourgeois dans le centre du bourg. La chambre 15.

DSC02995.JPG

C'est de là qu'il attendait les résultats des élections, battu à chaque fois par Mongénéral. Plus tard, sans adversaire ou presque, il fit plus long, beaucoup plus long. Depuis la disparition de ce président à rallonge, les tauliers de l'hôtel ont changé, la toute petite ville de Château Chinon est retombée dans l'anonymat le plus « trou-du-cul-du-monde » et la chaudière de l'hôtel étant en réparation, on y dort sous 3 édredons mais sous des photos-souvenirs jaunies accrochées au mur jauni lui aussi. Il aurait 100 ans.

christian benoist,francois mitterrand,chateau chinon,le vieux morvan

« Je crois aux forces de l'esprit » nous testamentait-il...

Peut être pourrait-il nous faire un p'tit coucou, le Florentin???

15/10/2016

Ce n'est pas une légende.

Il pleut sans cesse sur Brest. L'occaz de relire un des plus beau poème de Jacques Prévert. Un hymne à l'Amour et à la Paix.

Barbara

Rappelle-toi Barbara
Il pleuvait sans cesse sur Brest ce jour-là
Et tu marchais souriante
Épanouie ravie ruisselante
Sous la pluie
Rappelle-toi Barbara
Il pleuvait sans cesse sur Brest
Et je t'ai croisée rue de Siam
Tu souriais
Et moi je souriais de même
Rappelle-toi Barbara
Toi que je ne connaissais pas
Toi qui ne me connaissais pas
Rappelle-toi
Rappelle-toi quand même ce jour-là
N'oublie pas
Un homme sous un porche s'abritait
Et il a crié ton nom
Barbara
Et tu as couru vers lui sous la pluie
Ruisselante ravie épanouie
Et tu t'es jetée dans ses bras
Rappelle-toi cela Barbara
Et ne m'en veux pas si je te tutoie
Je dis tu a tous ceux que j'aime
Même si je ne les ai vus qu'une seule fois
Je dis tu a tous ceux qui s'aiment
Même si je ne les connais pas
Rappelle-toi Barbara
N'oublie pas
Cette pluie sage et heureuse
Sur ton visage heureux
Sur cette ville heureuse
Cette pluie sur la mer
Sur l'arsenal
Sur le bateau d'Ouessant
Oh Barbara
Quelle connerie la guerre
Qu'es-tu devenue maintenant
Sous cette pluie de fer
De feu d'acier de sang
Et celui qui te serrait dans ses bras
Amoureusement
Est-il mort disparu ou bien encore vivant
Oh Barbara
Il pleut sans cesse sur Brest
Comme il pleuvait avant
Mais ce n'est plus pareil et tout est abîmé
C'est une pluie de deuil terrible et désolée
Ce n'est même plus l'orage
De fer d'acier de sang
Tout simplement des nuages
Qui crèvent comme des chiens
Des chiens qui disparaissent
Au fil de l'eau sur Brest
Et vont pourrir au loin
Au loin très loin de Brest
Dont il ne reste rien.

brest,prévert,il pleut

 

 

09:44 Écrit par lutinbleu dans chris le surfeur. | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : brest, prévert, il pleut | | |  Facebook

Quand la mer monte.

Tout près du cap Gris-Nez
Quand j'ai fini d'pêcher
On s' retrouv' chez Léonce
On est onze
On mesure les poissons
En vidant des canons
Et on pass' vit' le cap
Car ça tape
Bientôt plus d' Cap Gris-Nez
Encor' moins d' cap Blanc-Nez
Ceux qu'on voit c'est nos nez
Tout roug's et
Quand les verr's que je lèv'
Ot' le sel sur mes lèvres
Moi je pens' à Marie
Qui est partie.

{Refrain:}
Quand la mer monte
J'ai honte, j'ai honte
Quand ell' descend
Je l'attends
A marée basse
Elle est partie hélas
A marée haute
Avec un autre.

DSC01828.JPG



Lors le nez dégrisé
Je quitt' l'estaminet
Et j' regard' en rêvant
Le rident
D' l'autr' côté de la mer
Les collin's d'Angleterr'
Montr'nt que l' mond' par ici
Est tout petit
Et à gorg' déployée
Sur le flot déchaîné
Je l'appell' à grands cris
R'viens Marie
P't' êtr' qu'à la molliment

Pour pêcher qu' c'est l' bon temps

Mon filet m'la rendra

Dans mes bras.
Quand la mer monte
J'ai honte, j'ai honte
Quand ell' descend
Je l'attends
A marée basse
Elle est partie hélas
A marée haute
Avec un autre.

marée,lutinbleu,christian benoist

09:39 Écrit par lutinbleu dans chris le surfeur. | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : marée, lutinbleu, christian benoist | | |  Facebook

09/10/2016

Une place pour chaque chose et chaque chose à sa place.

Ce doit être la devise de la confédération helvétique tant on range, on classe, on répertorie…
Dès l’école enfantine (4 ans), on apprend à trier les déchets dans des minis containers.

Quel contraste avec les sociétés latines : ici tout est propre, organisé, écologisé. Le ferroutage permet d’apprécier totalement l’air pur des montagnes alpines et la douceur des couleurs d’automne sur le lac. Un forfait (40 CHF) permet aux véhicules hors poids-lourds de circuler sur les routes et autoroutes dans une discipline stricte qui fait un peu peur. Des caméras épient le moindre manquement aux règlements aidés en cela par tous les « citoyens » qui doivent (c’est dans la constitution) dénoncer les écarts des contrevenants. Un peu flippant mais ça marche.

medium_poste-suisse.gif

Autre surprise : La poste, concurrencée comme partout par les nouveaux moyens de communication a anticipé un déclin fatal en diversifiant ses activités. Des produits de toute sorte sont donc proposés aux usagers-clients. Une sorte de bazar ou on peut se procurer un peu tout et n’importe quoi. Même des préservatifs ! Ouuuh, c’est chaud mais bien pratique pour les lutins en urgence.

christian benoist,suisse,vaud,gland,midiblogs,lutinbleu

Des crèmes, ces petits suisses.

Résumé de l’épisode précédent : Après une attaque en règle des armées de l’Empire de la connerie à la douane franco-helvète, lutinbleu se livre enfin à sa passion : raconter des histoires aux enfants.L’exactitude suisse n’est pas une légende. A 9H moins une tout, le monde est assis dans ce gymnase/salle de spectacle. On attend le « théâtre ». Le spectacle commence comme prévu à 9H pile. Là-bas, c’est la moindre des politesses, et on s’y connait en exactitude et en savoir recevoir. Des sourires purs comme l’eau des glaciers s’affichent sur les visages des « petizédesgrands » façon banana-split, et le public se régale de l’histoire de petitbétatète comme d’une plaque de chocolat.

Plaisir de l ’acteur, instants de bonheur chez les spectateurs, le contact se noue aisément avec les enfants-des-montagnes et leurs enseignants. Curieux, ils se pressent autour de lutinbleu pour « savoir comment ça marche les marionnettes ». Ils savourent le coté mécanique de la mise en scène mais aussi fouinent en rèvant qu’ils entrent eux aussi dans le plus bel endroit de toute la nature : « Le petit bois de pitou ».

medium_momes-instit-suisse.gif

Je crois dur comme coffre-fort que ces moments peuvent déplacer des montagnes…mais, là euh, y a du boulot.

lutinbleu,christian benoist,petitbetatete,suisse

07/10/2016

Si t'es gai, tries donc.

A Noidan-le Ferroux (70), on expose les déchets pour inciter les consommateurs à les jeter proprement. Au pays des vaches, on aime tirer le lait pour fabriquer le comté ou la cancoillote. Mais, transformer une décharge en oeuvre d'art, c'est une occasion unique de transformer le laid en beau.

lutinbleu,noidan,déchets

 

08:10 Écrit par lutinbleu dans chris le surfeur., ray sur saone | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : lutinbleu, noidan, déchets | | |  Facebook

Paulo le cuistot.

Les enfants de Collonge aux Monts d'or sont sages, très sages. Si sages qu'en comparaison ceux de l'école Notre Dame des Angelots à Neuilly passent pour de redoutables holligans qu'il faut ficher sans tarder. Il est vrai que dans ce village de la banlieue lyonnaise accroché aux berges de la Saône, l'aisance et la bienséance sont de rigueur. Ici, on est au coeur du savoir- vivre français. A cause du Pape. Non, pas celui de Rome. Celui de la gastronomie mondiale, reconnu par tous les palais, du nord au sud, de l'orient à l'occident: Paul Bocuse.

6a4cf15579138d66b66ec0ff68a4a5ed.jpg

Les papilles du monde entier le célèbrent, le vénèrent. Alors, communions, mes bien chers frères sur l'autel de du bon goût. Partageons ensemble le bonheur de la dégustation... Foie gras poèlé, poisson fins aux sauces raffinées, desserts succulents sans oublier la soupe au truffes crée pour un ancien président de la république actuellement au Conseil Constitutionnel et qui n'est pas Jacques Chirac qui préfère la tête de veau. Quant aux vins...les meilleurs nectars que Saint-Vincent n'a même pas imaginés. Succombons, amis gourmets à la légendaire gentillesse de ce grand artiste.

1be4939affb7b061b0c5ed3742825129.jpg

Alors que le lutin-qui-bave colle son nez sur la carte comme un enfant devant une devanture de pâtissier, l'idole des maîtres-queues s'approche et lui et lui offre « son » menu. Sympa, non?

8e4bfa94ea169579f6972d88510ec1d9.jpg

Mais il faut redescendre sur terre et baffrer son vieux sandwich jambon-beurre dans sa petite chambre du plus économique des hôtels sans étoile. Dans une autre vie peut-être...mais on préférerait maintenant...Amen

e6835e8834036e54cdcab65bd0076e01.jpg

PS. J'ai eu le grand plaisir de partager une soirée ici-même avec des amis il y a une vingtaine d'année, du temps ou les comédiens pouvaient se serrer la ceinture quelques semaines pour s'offrir un somptueux repas. Aujourd'hui, il faudrait se la serrer plusieurs siècles.

paul boccuse,collonge aux monts d'or,christian benoist

03/10/2016

Singing on the beach .

Y a plus de saisons. Ma grand-mère s’escrimait à le rabâcher. En Martinique ou théoriquement c’est la période plutôt sèche, on ne comprend pas pourquoi il pleut tant à cette époque de pic touristique. Nos amis retraités qui sont venus passés l’hiver au soleil en sont pour leurs frais. Mais ils savent en vieux routards, que les pluies tropicales ne durent que l’instant d’un arc en ciel… Pourtant, cette année ça dure une bonne partie de la journée. Courage les anciens !

medium_IMG_0665.gif

Qu’importe, petitbetatète trouve toujours une éclaircie pour assister à un tournoi de beach-rugby opposant les gendarmes d’une caserne proche aux journalistes de RFO, ou bien les hôtesses d’Air-France aux infirmières locales. L’ambiance est à la franche rigolade. Le ti-punch (modération exigée) et les brochettes ajoutent à la fête. C’est dimanche de début de carnaval, attention la suite.

medium_beach-rugby.gif

16:53 Écrit par lutinbleu | Lien permanent | Commentaires (0) | | |  Facebook

le quotidien martiniquais de lutinbleu

Parfois, Lutinbleu se demande s’il ne rêve pas : Le décor (le petit bois) semble respirer. Le vent et la lumière réveillent les couleurs et la végétation aidant, on se croit vraiment dans le plus bel endroit de toute la nature.

Le jeune public exulte, mais avec discipline. Les petits martiniquais semblent si sages…mais dès que 2 ou 3 notes de musique s’envolent, c’est la fête des bras qui bougent et des pieds qui tapent.

medium_momes-rouges.gif

Et moi-même je tournoie au millième temps de la valse. Il tournoie encore et encore jusqu’à en perdre ses incertitudes.

medium_danse.gif

lutinbleu,martinique,christian benoist

16:51 Écrit par lutinbleu | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : lutinbleu, martinique, christian benoist | | |  Facebook

01/10/2016

Spleen...

Les premiers froids vont blanchir vos régions, les grognes sociales vont vous rendre tout patraque, tout cabossé, les élections qui approchent et qui vous empestent d'un parfum déguelasse... Eh bien, Lutinbleu, on se se laisse gagner par la morosité? Oh que non!

retraite,morosité,lutinbleu,christian benoist

C 'est un avion pris dans les gelées de l'hiver. Un vieux zinc comme on n'en voit plus. Un biplan pris par les glaces. Et qui ne volera plus. Oh, non, ce n'est pas le poids des stalactites qui l'empêchera de s'envoyer en l'air, c'est juste qu'il est là pour la déco urbaine. Pour lui, plus de loopings, plus de courses au long cour tout autour de la planète bleu, plus de soleil levant qu'on peut voir quasi éternellement. Pour lui, c'est la fin. Il aurait préféré continuer à fasciner les petits et les grands par les arabesques dans le ciel dont il a le secret. Mais non, pour lui, c'est la fin d'un voyage. Un autre commence: Regarder passer les voitures, camions, motos. Sentir leurs fumées nauséabondes. C'est la retraite des vieux coucous. Et si, lorseque les jonquilles reviendront perçant les dernieres neiges, il nous faisait une bonne blague: il ferait vrombir son moteur, fremir ses ailes et... « P.N.C à vos postes, on continue! »


Souvent, pour s'amuser, les hommes d'équipage
Prennent des albatros, vastes oiseaux des mers,
Qui suivent, indolents compagnons de voyage,
Le navire glissant sur les gouffres amers.

A peine les ont-ils déposés sur les planches,
Que ces rois de l'azur, maladroits et honteux,
Laissent piteusement leurs grandes ailes blanches
Comme des avirons traîner à côté d'eux.

Ce voyageur ailé, comme il est gauche et veule!
Lui, naguère si beau, qu'il est comique et laid!
L'un agace son bec avec un brûle-gueule,
L'autre mime, en boitant, l'infirme qui volait!

Le Poète est semblable au prince des nuées
Qui hante la tempête et se rit de l'archer;
Exilé sur le sol au milieu des huées,
Ses ailes de géant l'empêchent de marcher. By charly B.

Le maire amis des arts.

Il est (était?)médecin à Noidans-le-Ferroux. Il a transformé quand il était maire, son petit village de 600 habitants en musée animalier en plein air.

c1475d8bc603abbb20c74def824612b1.jpg

Dans « la » rue principale, des bêtes en fer veillent jour et nuit sur les braves gens. Surréaliste. La vache en couleur regarde le bison, nouveau cerbère de la poste et le cerf-vigile filtre les usagers de la mairie.7fed383f92e4d54ff26dd46bcc6e3dbc.jpgBien plus sympathique que nos colosses enmolossés qui poussent devant les banques, dans les centres commerciaux ou devant les batiments administratifs.

e86ae0bbe37c7d3c682d718aed1deda2.jpg

En prime, un petit clin d'oeil à tous les défenseurs de la nature: un tableau dénoncant les dangers de la pollution et ceux qui maltraitent notre paradis à nous: La Terre.C'est monsieur J.L. Bordet, l'ancien maire qui a eu cette idée. Pourquoi? Parce qu'il pense que c'est beau »m'assure une secrétaire de mairie. Il semblerait que ça ne plaise pas à tout le monde...Allons, administrés de Noidans, n'allez pas dans le sens contraire de l'histoire.

377dea6a252dfc22ed4bf3f8b862a045.jpg

noidans le ferroux,lutinbleu,christian benoist,midiblogs