Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

24/11/2016

A Dax, c'est "eau chaude" à tous les étages.

La Fontaine Chaude ou source de la Nèhe, du nom d’une déesse nordique des eaux, constitue le véritable symbole de la station. Construite au XIXème siècle sur l’emplacement supposé des anciens thermes romains, la Fontaine Chaude a un débit journalier de 2 400 000 litres d’eau, précieux liquide chaud à la température de 64° C. L’aire d’émergence des sources de Dax résulte d’une faille datant de l’époque d’érection des Pyrénées. La température élevée et la minéralisation de l’eau sont acquises à une grande profondeur, de l’ordre de 2 000 mètres.

Une bénédiction pour les SDF ? Pas vraiment, car comme presque partout, un arrêté anti-mendicité a été adopté par les autorités locales. Autrefois, autour de la Fontaine Chaude, c’était le quartier des tripiers et des bouchers. Les ménagères se servaient de l’eau chaude de la fontaine pour cuire les œufs ou plumer les volailles. Les mœurs ont bien changé et les marginaux iront prendre leur bain ailleurs... Notre lutincurieux recommande aux blogueurs voyageurs un détour par cette place centrale. Pour les gourmands, les restaus proches regorgent de spécialités aux saveurs exquises, mmm !

dax,lutinbleu,christian benoist,bon plans du lutin

Le bon juge et le penseur de rotin.

Mais ou va-t-il ce magistrat débonnaire à l'allure si décidée? Sous un chêne tout comme Saint-Louis, exercer sa mission? Proteste-t-il contre le nouveau « découpage » de la carte judiciaire française? Que nenni, ami blogueur, il marche d'un pas martial vers son bureau, ou plutôt « son palais ». De Justice. Son petit ventre rond le précède et laisse augurer un verdict clément. Un homme qui aime la bonne chaire ne peut pas être foncièrement méchant..

juge,vesoul,fayl-billot,homme de paille,lutinbleu

L'affaire du jour met en scène un homme de paille accusé de penser pendant ses heures de travail et donc de contribuer au dérèglement du bon climat de l'entreprise, sise à Fayl-Billot, dans laquelle il fabrique des paniers d'osier. « Paniers de crabe » prétend l'avocat général, « l'homme met en danger le principe élémentaire de notre société relayé par les médias officiels: Je ne veux voir qu'une seule tête. Le pays est en danger, le monde en péril. »

397fa6f32ce1b76877c24d657da6b1ec.jpg

« Objection, votre Honneur, mon client n'est pas coupable... ». La parole est à la défense.. « Certes, l'homme que vous voulez condamner peut penser, mais on n'en a aucune certitude puisqu'il n'a pas de bouche et ne peut donc rien communiquer, à personne. » L'argument est imparable. Notre Haut magistrat observe attentivement celui qui dans le prétoire lui fait face et découvre qu'outre la bouche, les yeux, les oreilles et le nez sont également absents. « Nous faisons appel à votre bon coeur. Avez-vous un coeur? Non? ». Dans ces conditions..., Le verdict est alors prononcé sans délai: « Attendu blablabla, blablabla...le vanneur est reconnu coupable! ».

b09f25b1eb5ae7e1b340b292f5013f14.jpg

Allumant une bonne vieille bouffarde de derrière les fagots, le juge laisse traîner l'allumette incandescente qui transforme instantanément le condamné en petit tas de cendres. Et oui, le juge de cette histoire est en bronze et forcément, il n'a pas de coeur.. Tout à l'heure, il rejoindra l'animal si gentil que lui a fait connaître ce Mr Brassens. (Ces 2 sculptures sont visibles, l'une à Vesoul, l'autre à Fayl-Billot et cette note n'est que pure fiction sans prétention ni animosité envers les magistrats ni les fabriquants de paniers fussent-ils en osier, en rotin, en paille ou en roseaux).

A couteaux tirés.

Pourtant, ils ont l’air de bien s’entendre ces deux là. Pendant que l’un soutient une boite noire aux cotés amovibles, l’autre enfonce …le clou du spectacle : De très longues épées, sans doute récupérées dans le grenier de Jean Eugène Robert Houdin, le fameux illusionniste, sont introduites dans la tête, oui dans la tête, enfin dans la boite noire contenant la tête d’un « volontaire dans le public ».

magie,houdin,épee

On tremble… Il ne s’en sortira jamais, l’hémoglobine va gicler sur le quai du petit port tranquille de Palavas. « Fermez les yeux petits enfants, le spectacle est terrifiant, regardez mesdames messieurs, un miracle va s’accomplir devant vos yeux ébahis ». Bon ça ne fait de mal à personne quelques sabres dans la tronche. Et puis le sourire incrédule-crédule des enfants. « Y a un truc… ».

09:40 Écrit par lutinbleu dans christian benoist | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : magie, houdin, épee | | |  Facebook

22/11/2016

Ballade occitane...

Pour tous ceux qui ralent parcequ'il y a trop de monde, qu'il fait trop chaud, que la mer est trop plate, venez donc gouter aux plaisirs de la ballade sur la plage. Le petit travers (Montpellier).

le petit travers, montpellier, christian benoist

christian benoist,le petit travers,montpellier

ça déborde à Palavas.

Les bretons sont furieux. La méditerranée, elle aussi a ses grosses colères.

tempete,palavas,christian benoist

 

09:06 Écrit par lutinbleu dans christian benoist | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : tempete, palavas, christian benoist | | |  Facebook

Tant qu'on a un seau...

2828206695.JPG

09:04 Écrit par lutinbleu dans christian benoist | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : christian benoist | | |  Facebook

18/11/2016

Le chien fer.

Face à l’ilet « Chardon », se trouve un autre ilet appartenant à une famille béké richissime par le rhum appelé « l’ilet Chancel ».

medium_cayac.gif

On y parvient en bateau ou comme le lutin-sportif du dimanche, en kayac de mer.Là, une maison de pécheur à l’abandon sert de repaire à une sorte de monstre inoffensif sortant du fond des âges : « l’iguane caraïbe ».

3371511979.2.jpg

Sur le chemin du retour, petitbetatete rencontre un autre animal moins amical mais tout aussi unique dans la région : « le chien fer ». Il ne se trouve qu’aux Caraïbes et tient son nom du fait de sa couleur et de son absence total de poil excepté une crête sur le haut de sa tête et lui donne une allure de punk.

martinique,christian benoist

Oui, ben on va pas trainer parce que s’il brise sa chaine…

Le Dimanche, y a office.

 

Peut importe si c’est dans un temple adventiste, une chapelle isolée dans la montagne ou un autre lieu de culte. C’est LE jours de recueillement et de gospel.

medium_office.gif

Tous les antillais se rassemblent pour prier en dansant ou pour danser ensemble tout simplement. Petitbetatete part en repérage mais hésite entre les différents styles d’église.La plus moche est à Balatta, pourtant prisée des touristes.

medium_sacrecoeur.2.gif

Elle est la réplique en plus petit de la basilique du « Sacré cœur ». Ca en jette peut-être mais cette très récente bâtisse(1990) ne semble pas posséder la magie nécessaire à l’exercice de la prière. Exit Ballata.La plus émouvante est la cathédrale de Saint-Pierre.

medium_cath-st-pierre.2.gif

L’éruption volcanique de 1902 a fait des milliers de victimes. Certains fantômes rodent encore. Des frissons dans l’échine, le lutin impressionné se dirige vers Bellefontaine .Là, il découvre un clocher noir, tout seul, séparé de la nef. Le tout est bâti avec les pierres du volcan et donne cet aspect curieux.

medium_belle.gif

Ici, les martiniquais sont entre eux et peuvent s’adonner à leur messe à eux avec leurs codes. Bon, alors on va les laisser…Sainte-Luce de fete qu’il la trouvera. Après avoir écouté le curé parler de la précarité des employés du club-mèd en grève depuis toujours et pour toujours (il n’y aura bientôt plus de touristes du tout, gros malins !), le lutin-carnavaleur préfère défiler dans le bourg avec ceux qui sont devenus mes copains.

17/11/2016

Pour ou contre l’uniforme.

En Martinique, dans chaque école, les élèves sont tous habillés pareil. Surprenant de voir les enfants du « Robert » tous en jaune-poussin, alors que ceux du « François » préfèrent le rouge.

uniforme,lutinbleu,christian benoist

La réponse est simple : par soucis d’égalité, les communes fournissent en début d’année des tenues aux mômes scolarisés sur leur territoire. Tous identiques, ils oublient que le petit Kevin est fils de pharmacien alors que Brian est celui d’un coupeur de cannes. Certes, mais les gouters des cartables contiennent une délicieuse « pomme-cannelle » à 1 euro pour l’un, ou bien un bout de pain mou pour l’autre. On respecte l’éducation antillaise mais on aime les différences et on se souvient que « l’ennui naquit un jour de l’uniformité ».

Mieux que le poker.

Petitbetatete est joueur. Sous un carbet, les joueurs locaux lui apprennent les règles des dominos à la sauce martiniquaise. C’est pareil qu’en métropole pour l’essentiel, mais les rites font toute la différence.

lutinbleu,martinique,christian benoist,domino

Chaque dimanche soir, les hommes se rassemblent pendant que les « doudous » couchent la marmaille et s’adonnent à leur passion.La lenteur de la pose de l’animal sur la table est la preuve de la finesse du joueur qui va bientôt conclure, alors qu’une frappe bruyante annonce la victoire proche. L’ensemble doit être accompagné de commentaires hauts en couleurs créoles et si possible dans un volume sonore dépassant celui d’un concert de Lara Fabian. Tout est bien sur basé sur le bluff, le mensonge et un peu la chance. Le lutin malicieux, témoin de la scène, se régale les yeux et les oreilles. Trop rigolo…

Si toutes les étoiles du ciel d'ici pouvaient se donner la branche...

Imaginez la belle guirlande qui illuminerait notre voûte céleste! Elle ferait rêver les enfants et les poètes. Mais ce n'est pas qu'elles ne veulent pas, c'est qu' elles ne peuvent pas.

christian benoist, lutinbleu, lutindor

Au début, une grosse rougeaude dans laquelle co-habitent des milliards de bébés étoiles qui grandissent, grossissent, s'astiquent, se polissent le noyau façon joaillerie parisienne. Ha, les stars! Mais, voisines-oblige, elles vivent ensemble pour le meilleur et parfois pour le meilleur du meilleur. Et puis, boum-bang, dans un fracas explosif, une super nova naît avec ses milliards de mondes nouveaux, ses milliards de soleils et donc, ses milliards de planètes. L'univers est en expansion et donc, jamais plus nos ex-bébés étoiles ne pourront briller en dansant un tango dé fuego, encore moins un slow torride dans la chaleur de l'été ou simplement boire ensemble et avec modération un p'tit verre de vin « Sud de France ».

christian benoist, lutinbleu, lutindor

Alors, ivre d'un destin tracé depuis toujours et pour l'éternité, elle jouent, se marrent en nous observant et pour nous faire plaiz, elles dessinent dans la nuit des arabesques rigolotes sous forme de constellations.

christian benoist, lutinbleu, lutindor

Ainsi, au plafond des nuits d'été du Languedoc-Roussillon et d'ailleurs, au détour d'un quartier de lune, on devine un Lion, une Licorne, une Casserole, bref, un grand tout fantaisiste et un n'importe quoi qui brille comme, heu, les poignets et le cou d'un supporter de l'O.M.

christian benoist,lutinbleu,lutindor

Celle qui éclaboussent le plus nos yeux émerveillés, c'est bien la comète de Halley, la voyageuse, et sa belle et longue queue qui nous zèbre l'imagination. Celle qui a sans doute guidé les Rois Mages. Un spectacle interstellaire inoubliable que les hommes n'observent que tous les 76 ans, autant dire une fois dans leur vie (pour les plus chanceux). Ceux qui l'ont déjà admiré s'en souviennent.

15/11/2016

Lutinbleu fait ses courses .

La supérette de Sainte Luce, dans le sud de la Martinique est incontournable. Elle s'appelle Bacchus, pour le coup dieu de la morue et des produits congelés. Heureusement, le sourire est en plus. Et les euros aussi.

lutinbleu,martinique,christian benoist

 

16:08 Écrit par lutinbleu | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : lutinbleu, martinique, christian benoist | | |  Facebook

Les lutins ne sont pas des hommes, ouf!

Ce ne sont pas des animaux non plus. Ils sont différents. Ils ont l'apparence de l'un et l'instinct de l'autre. La sensibilité du premier et la rage de vivre de l'autre. Leurs magies viennent d'ailleurs mais ce ne sont pas non plus des extra terrestres. Ils peuvent eux-aussi connaitre des moments « délicats ». En particulier lorsqu'ils mangent une nourriture congelée-décongelée-recongelée-décongel..etc dans un restau dont on ne sait pas encore que c'est un « boui-boui ». Le palais ne sent rien de suspect, mais l'appareil digestif lui, découvre la différence... Un vent mauvais souffle alors sur la planète arrière de lutinbleu . Il a connu ces derniers temps des situations embarrassantes ponctuées de questions pressantes: « Vous pouvez m'indiquer les toilettes s'il vous pl... ?». Quelques jours d'humiliations répétées plus tard, le grand sorcier de la foret me conseille quelques plantes de derrière les fayots, délivrées par des échoppes à l'enseigne verte. Mais, laquelle?

lutinbleu,christian benoist,midiblogs

Le monde des hommes est cruel.

Le flegme breton.

 

Ils ont en commun avec leurs cousins d'outre-Manche une abnégation certaine quant au climat qu'ils subissent. Ils n'y peuvent rien, c'est la nature, ils le savent et s'en font une raison: Il pleut, ils s'en moquent; Il bruine, ils s'en fichent, Il grèle, ils s'en tapent; Les averses se succèdent à un rythme effréné. Ils sortent leur ciré, leur douzième parapluie de l'année et leurs bottes en caoutchouc.

La région est splendide, il suffit de la deviner à travers les rideaux serrés des trombes d'eau, et de sa chambre d'hôtel sur le port, on imagine encore mieux la beauté de la ville close de Concarneau. Quimper dégouline? On se la joue crêpe et chouchen. Brest tonne? Pas de quoi chercher querelle aux marins réfugiés au « Tudor », un pub de la rue de Siam qui inonde les assoiffés de bonne Guiness ou de cidre bien trempé. Et si, on a la chance inouïe d'entrevoir une éclaircie sur la baie de Lannion, c'est Noël...

 

DSC01848.JPG

Des couleurs, des odeurs, des musiques de vagues et de vent à défoncer un régiment de Peat Dowerty .

DSC01846.JPG

Bien sur, lutinbleu exagère. Enfin pas tant que ça...question météo. Pour le reste, c'est une des plus belles terres qui existe. Le granit y est pour quelque chose et la langue celtique, bien vivante et les innombrables calvaires, églises et les étranges légendes qui bruissent à travers les landes, nous plongent dans un univers fantastique. Des menhirs y gardent les plus étranges secrets qui font le régal des korrigans, les lutins du coin. Cette contrée sauvage, c'est le magnifique bout du bout de la terre, avant le grand plongeon dans l'océan. Comme le disait souvent un ancien président de la cinquième, amateur des vaches, des cochons et des poulets, et toujours vivant, enfin je crois: « C'est beau, mais c'est loin! ». De retour à Montpel, pas de "weather flag", c'est presque pareil.

bretagne,thierry lefebvre,lutinbleu,christian benoist

P.S: Ici, comme ailleurs les enfants apprennent à s'envoler... Essaye encore petit d'homme! Regarde les albatros. Ne lache rien.

P.S2: Merci pour l'accueil et les st jacques aux poireaux et le saumur champigny...

14/11/2016

On a tous dans l'coeur.

Un p'tit village ou l'on a appris a faire du vélo, des bêtises et frissonné d'un premier baiser. Celui-ci est blotti dans la vallée de la Saône. Moins de 200 habitants vivent là. Avec pour seul commerce, un petit bar-restau. Rien de mieux pour se reposer. Les oiseaux gazouillent, les quelques vaches meuglent, les chiens aboient, et les cloches de l'église sonnent tous les ¼ d'heure de jour comme de nuit (moins fort).

ray sur saone,village d'enfance,franche-comté,lutinbleu

 A 30 km de la première ville, ce bijou vert redeviendra à coup sur ce centre d'un monde qu'enfant nous adorions.

les enfants de Saint Pierre (Réunion).

Ne vous inquiétez pas, ils jouent à « Qu'est-ce que tu fais meuussieuur? ».

reunion,lutinbleu,christian benoist

Ca consiste à répéter cette phrase sans s'arrêter, sans respirer et en simultané au comédien essoufflé qui vient de faire 2 spectacles de suite dans la foulée. Au début, l'oreille est dressée. Quelques psalmodies plus tard, l'homme épuisé tente de faire cesser cette ritournelle ad-libido par un vague: « je range le décor du théâtre, les enfants ... ». Mais comme la musique lancinante (les enfants ne parlent pas, ils chantent), continue de plus belle, on abandonne en se murant derrière un mutisme total, un monde ou on n'entend plus rien. Pas même ces refrains coquins qui nous ravissent.

13/11/2016

ohé, capitaine, elle est là!

Ma chère Terre.
Chaque jour, je me réveille et je t'admire.
Dans les nouvelles feuilles des arbres, dans le chant des oiseaux
Dans les jeux des enfants, dans l'eau fraiche de la grande cascade.
Dans la main de l'autre qui se tend pour dire bonjour.
Chaque jour je t'admire dans la vie!
Parce que les hommes oublient comme tu es belle.
Parce que tu es à la fois notre mère protectrice et notre enfant fragile.
Notre passé et notre futur.
Parce qu'on ne dit jamais assez merci,
je t'offre bien modestement les chansons de notre spectacle,
petites graines d'amour et d'espoir
pour changer le regard des hommes
et les décider à te respecter et à te protéger.

Les enfants de l'école Lucie Aubrac au Crès.

terre,lutinbleu,le cres

Et si les momes gouvernaient???

15:41 Écrit par lutinbleu dans christian benoist | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : terre, lutinbleu, le cres | | |  Facebook

« Monseignor, il est l'or... »

Non, ce n'est pas un nouveau slogan de la compagnie des trains suisses, mais une façon de concevoir la « Tassin way of life ».

temps,tassin la demi lune,christian benoist

De toutes façons; on ne peut pas la rater: Sans pudeur, elle érecte en plein centre d'une banlieue lyonnaise. D'où qu'on vienne, de l'est de l'ouest, ou d'une autre galaxie, elle nous rappelle qu' on a RDV et qu'on est en retard. C'est notre coté "on a toujours des trucs à faire" et du coup...4 cadrans nous rappellent qu'on a pas que ça à faire, qu'on est dans l'urgence.

44f0218dbb08b07e56d01506cfaf9ee6.jpg

Comment fait-elle, cette merveilleuse horloge, pour ne pas être asphyxiée par les gaz d 'échappement. Quelle destin! En plein milieu d'un carrefour, elle subit les assauts du temps, du temps présent. si présent...

Un quotidien hiverno-auvergnat.

« Chasse neige du matin, dérapages jusqu'à à demain au moins, fouchtra! »

lutinbleu,christian benoist,midiblog

 

Les glaces, parfum-glissade, n'impressionnent pas le bougnat. Mais pour un lutinbleu toujours prompt aux aventures insolites, c'est l'occasion de faire couler son adrénaline et de se régaler à la mode de chez eux.

hiver-038.jpg

Au menu, saucisses sèche farcie à la châtaigne pour le cliché et accueil de star pour, sans doute, le dernier ours.

hiver-032.jpg

Les enfants d'ici n'ont pas froid aux yeux et là ou le petit marseillais glisse comme un savon, son copain montagnard galope comme une jeune fille fuyant une bête du Gévaudan en période de reproduction.

hiver-019.jpg

Et comme on est au ventre de la France (vue de face), on se réchauffe avec un tonneau de vin chaud. Sans soucis d'économie pour une fois mais avec modération...

15:30 Écrit par lutinbleu dans on the road again | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : lutinbleu, christian benoist, midiblog | | |  Facebook

12/11/2016

Entrainé par la houle... (Retour en mai 2009)

Ce matin, tous les habitants du sud Réunion sont bien fatigués: des tours de guet ont été organisé pour observer la grosse houle. Après la catastrophe de dimanche, on avait peur surtout que météo-france a lancée un avis de très forte houle avec des pics pouvant atteindre 10m. Fort heureusement, "ils" se sont encore planté et ce matin, tout redevient presque normal.

medium_calme-revenu.gif

Des vagues de seulement 6m s'écrasent quant meme sur toute la région, mais rien de comparable avec ce "bloody sunday".

medium_st-leu.gif

Du coup, les surfeur, interdits de planche depuis 3 jours, se reprennent à espérer...Eux, ça ne les dérangerait pas des vagues de ce calibre, mais les autorités ont interdit toute sortie en mer.

houle,réunion,christian benoist,gauche de saint leu

Pour une fois, il peuvent admirer la fameuse "gauche de Saint Leu" autrement que de sur leur planche. Et c'est vrai qu'elle est belle, que son rouleau est presque parfait. On se tient au courant...

medium_gauche.2.gif
P.S: C'était l'époque bénie sans requin. Depuis, les choses ont bien changé.

Cours de chant.

On comprend sa lassitude : chaque fois qu’il chante, le public se barre.. Sa mauvaise diction peut-être, ou bien sa voix si faible…va savoir.

medium_vh_opera-de-lyon.gif

Aujourd’hui, c’est tout entendu, notre héro prend des cours d’art lyrique à l’opéra de Lyon. Vu la programmation, la grande Maria et ses masterclass rode toujours dans l'écho de ce splendide théâtre de Musique. Là, c’est sur, il apprendra, il vocalisera, il fera si bien ses gammes, que son talent sera reconnu, enfin…

Qu'est devenu "Petit Bètatete"? Il reviendra, n'en doutons pas!

Cette petite marionnette au nez proéminent, aux yeux globuleux, aux oreilles de lapin fut adulée des "tout petits". Pendant longtemps, il a sillonné la planète francophone, régalant le jeune public de ses faceties, déclenchant des rires claires et plei d'étincelles dans les regards. Puis, il a disparu silencieusement comme tout ceux qui, éphémères, ne peuvent plus exister. On le croyait oublié à jamais. Jusqu'à ce jour d'un début d'été. Au détour d'une ruelle d'un petit bourg de l'arrière pays montpellierain...

medium_mardi_9_mai_2006_026.2.jpg

Une statue se dressait là sous mes yeux ébahis, érigée sans doute par des petits lutins soucieux de la postérité de cette "créature" bleue et rose. Ah, ces petits lutins! toujours présents, toujours reconnaissants, et toujours malicieux.

Une "porteuse d'eau" en plein cagnar...pas si "bète" à teter.

09:02 Écrit par lutinbleu dans christian benoist | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : christian benoist, lutinbleu | | |  Facebook

11/11/2016

Retour de flamme.

Le voilà bien kramé, l'Oiseau Beau...A force de faire son kakou, de se prendre pour un volcan en irruption, de traîner autour du soleil, il a tout sali son superbe plumage blanc et maintenant, il est tout gris, tout moche.

lutinbleu,christian benoist,midiblogs

Tu pensais que ça durerait toujours? Ta superbe, ton égocentrisme et ton cabotinage t'ont filé un coup de chaud. Ça brûle et ça te fait mal et les pompiers se marrent. Ils t'avaient pourtant prévenus: Faut pas approcher le bec trop près de la braise, fut-elle aussi séduisante que toi. Tu croyais planer comme un aigle royal et maintenant, tu vrille et tu te scratche comme un vieux zinc sans gouvernail. Tu a compris? « Le plus beau des oiseaux, c'est celui qui ne s'en vante pas trop ». Fais pas la grimace, ce n'est pas grave, ça repoussera, le temps des cerises reviendra et tu sera encore plus beau, mais pas de la même beauté: Des cendres un phenix renaitra, pour un autre vol, mais cette fois-ci, tu sauras qu'il ne faut pas trop jouer avec le feu.

09/11/2016

le choc des cultures.

 

A Montpellier, on est des spécialistes. Toutes les expressions se côtoient à défaut de se comprendre.

vernissage vé la coupe,carré saint anne,elections languedoc roussillon

 

Ainsi des grapheurs crient leur difficulté à vivre sur des palissades, tandis qu'à l'intérieur des galeries, des toiles sont méticuleusement accrochées. Cette fois-ci, ce n'est pas trop les huiles exposées aux murs qui attirent le regard, mais celles qui regardent les toiles. Que du beau monde bien propre, que du notable amateur d'art pour un soir. Pourquoi sont-ils tous là, rasés de près pour les uns, parfum enivrant pour les dames? Pour se montrer.
DSC01721.JPG

 

Un dimanche crachin.

 

Comme nos amis bretons, on a mis le gris dans notre ciel et la pluie fine et froide vaporise les flamands rose-foncés pour l'occaz. Ce pourrait être un mercredi pourri...

DSC01648.JPG

Mais non, voyons! Enfilons notre ciré jaune pour accueillir les courageux « pêcheurs de moules ». Pas ceux de Jacques Martin et du « Petit Rapporteur » ou l'on tournait les mimines en chantant, non, plutôt ceux qui bossent au lieu de faire grasse mat' pour régaler nos papilles gourmandes.

aviron carnon,moules,lutinbleu

Tenue de plongée obligée et bonne humeur de rigueur, ils reviennent le bateau raz-bord de mollusques bientôt près à déguster avec un bon vin blanc, de l'oignon et du persil. A moins qu'on préfère une crème légère à la normande... A la moule, à la moule!!! Le printemps finira bien par pointer le bout de son bourgeon...

Coloriage.

 On va peindre un arc en ciel dans tous les coeurs des mômes. Les grandes personnes sont trop décevantes.

3019975954.jpg

Bonne journée à tous.

 

10:01 Écrit par lutinbleu dans christian benoist | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : lutinbleu, christian benoist | | |  Facebook

06/11/2016

James Dean, Marylin, Coluche, Jauni Halliday, Claude François etc...

Même pas morts. Ils ont tous des sosies qui prolongent parfois avec bonheur mais toujours avec passion l'oeuvre de leur idole. A Sury le Comtal , du coté de Saint Étienne, ce week-end-là, et en exclusivité, le grand Michel Colucci ressuscitait pour le plus grand bonheur de ses fans.

pierrot le zygo,james dean,marylin,coluche,jauni halliday,claude françois.

Mais, ce nom, c'est,..On dirait ... A Lodève... Oh Pierrot, tu es partout, tu fais ça aussi? Mais non, nom de nom, c'est pas le bon!

La capitale des gaules.

Entre Saône et Rhône, entre lumières et contre-jours, entre jardins et traboules, les feuilles ont du mal à tomber. Pourtant, c'est l'automne? Et bien non! Elles restent se dorer au soleil... On ne peut pas leur en vouloir d'aimer ça. Par contre, les feuilles d'impôts, elles, n'ont pas attendu : Elles ont virevoleté, en volant...

medium_lyon_003.2.JPG

08:30 Écrit par lutinbleu dans chris le surfeur. | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : lyon, lutinbleu, christian benoist | | |  Facebook

équilibre.

La nature est ainsi faite, tandis que les feuilles virevoltent dans les tourbillons de l'automne, un petit être va apparaitre bientôt et se battre avec ses petits camarades pour récupérer « sa » patinette prêtée à Kevin. « Non, c'est à moi! » répondra l'autre. Finalement, la maîtresse aura le dernier mot en prenant « en otage » l'engin pour rentrer chez elle, faute de transport en commun. Bien fait!

otages,kevin,lutinbleu

08:28 Écrit par lutinbleu | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : otages, kevin, lutinbleu | | |  Facebook

04/11/2016

A.T.T.

Dans un violent cyclone, une dépression tropicale ou dans une tempête polaire, un atterrissage ou une « rentrée » au port, se fait forcément dans la douleur. On jette par dessus bord les pensées du jour pour se concentrer sur la solidité des ailes ou de la coque, la poussée des réacteurs ou des hélices et la réaction des équipages. Après les moments d'angoisse, s'assurer que tout le monde a survécu. Poser le pied sur une terre ferme, quel qu'elle soit, devient une délivrance, un retour à l'équilibre, une vie nouvelle, un grand pas pour l'humanité. Remplir les sacs vomitifs ou nourrir les poissons, ça fatigue l'estomac.

christian benoist,lutinbleu,midiblogs

Après mille loopings foireux, cent mille vrilles vertigineuses et pas vraiment maitrisées, des millions de raze-motte « à l'arrache » et de raz de marée sans bouée, lutinbleu retire sa combi d'invincibilité et planque son costume de scène dans les cintres de son tout p'tit théâtre. Les pieds de retour sur terre, la tete de nouveau dans les bonnes étoiles. La suite,... Bientôt.