Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

15/04/2017

L'agneau pascal sera saignant, voire bleu.

Tous les 5 ans, le traditionnel repas de Pâques tourne au pugilat. Les familles françaises les plus unies se déchirent. Les plus jeunes laissent éclater leurs fougues alors que les plus anciens aspirent à la sérénité. Les forces vives VS les mous du genou arthrosé sont les acteurs d'une bagarre astérixienne qu'on aurait pas imaginé il n'y a pas si longtemps, à Noël ou au nouvel an, pour cause d'étrennes.

paques,gigot,éléctions

Les français deviennent fous en ces périodes électorales. Ceux de gauche, ceux de droite, ceux du centre, du haut, du bas et des extrêmes s'engueulent copieusement. Le bon vin servi pour l'occasion échauffe les sens et embrouillent les mots. Au début du gueuleton, tout le monde s'extasie sur ce délicieux gigot de pré-salé et de ces merveilleux flageolets-qui-ne-font-pas-péter-c'est-connu. Au fromage, ça parle fort et au dessert ça s'insulte et ça jure que plus jamais on ne reviendra à « cette table de réactionnaires, de révolutionnaires,d'anarchistes, de nazis... » au choix.

C'est ainsi qu'une journée éclaboussée de rires d'enfants qui découvrent les oeufs en chocolat, le matin, s'achèvent dans les postillons nauséabonds des convives complètement bourrés.

Tout le monde aura oublié que la fête de Pâques est un moment de joie pure et d'espoir.

12:07 Écrit par lutinbleu dans christian benoist, Traditions | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : paques, gigot, éléctions | | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.