Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

25/08/2017

Au pays de la banane.

 S'il n'y avait pas cette course effrénée aux médias, ce serait presque un bout de paradis. Encore un samedi matin à courir pour obtenir un RDV avec « France Antilles » ou « RFO ». Les journalistes nous boudent et n'honorent pas leurs engagements. Ça complique la vie. Le repos dominical arrive à point. Allongé sous un cocotier, on oublie tout, même les protections solaires les plus élémentaires. Le résultat est quasi immédiat: maquillage vermillon dans le dos et sur les bras...

Pourtant, le réveil sonne à 4h30 en ce lundi 22 janvier et malgré les cuisants souvenirs du dimanche, il faut éviter les embouteillages monstres qui bloquent l'entrée de Fort de France.

Rien ne peut nous empêcher de rencontrer les petits de l'école Ravine Bouillé à 8h30 et 9h30. Un sandwich acheté dans une station service et à 14h30, avenue des Arawaks, on se fait une centaine de copains agés de 3 à 6 ans.

Le lendemain, même topo mais les maitresses sont malades ou mal informées car seuls une quarantaine de primaires viennent partager le spectacle.

Premier dérapage de cette tournée . L'après midi, on va au Lamentin, aux Roches Carrées. Madame Raymond, la directrice, m'accueille avec chaleur. Il est vrai qu'en milieu de journée...Le mercredi n'est pas forcément jour de repos pour les enfants, les enseignants et le personnel de « La Vollière »: cette école privée travaille mais en revanche sera fermée samedi. C'est un choix tout à fait possible.

Pour la 4ième fois de la semaine, il faut se lever avant les autres pour arriver à l'heure à Fort de France, c'est crevant! La cité Briand reçoit le spectacle. Deux représentations sont prévues mais une seule sera assurée: 150 spectateurs vraiment sous le charme...Avant de jouer à Bellefontaine alors que le soleil est au zénith, il faut « livrer » des bouquins accompagnant le spectacle à Fond Lahayes et au Lamentin.Au dernier jour de la semaine, c'est un peu plus pire. On va au nord ouest de l'ile, à Case Pilote et à Mouthe puis avant de revenir sur Saint Luce ou lutinbleu a élu domicile, on réapprovisionne « les Libellules », « Ravine Bouillé » et « la Volière » en bouquins et CD. Fin d'un épisode épuisant.

martinique, sainte luce, spectacle pour enfants

Écrire un commentaire