widget compteur de visites gratuit
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

28/08/2018

« Mes pauvres enfants, qu’est-ce que vous allez devenir… »

 

Elle dit toujours cela après avoir dessiné une croix invisible sur le mur. Elle accompagne sa sentence d’un bruit de la bouche. Comme une courte aspiration répétée plusieurs fois de suite.

Comme si elle avait une vision d’un avenir apocalyptique, elle délivre un message, genre  « fin du monde ». Aujourd’hui, elle professe : « Il y aura le feu au Pole Nord ».

J’ai bien souvent entendu ses prédictions. Des dizaines de fois. Et je les ai reçues avec un sourire incrédule quoiqu’elle ne se trompe jamais, mais cette fois-ci, c’est trop. Justement, je reviens d’une campagne de croisières dans le grand Nord –oui, je suis serveur sur le « Mermoz ».

« Mamie, je viens de passer 3 mois dans le cercle arctique et je te promet que des glaciers du Spitzberg jusqu’à la banquise et au delà, il ne peut y avoir d’incendie tout simplement parce qu’il n’y a pas de végétation et donc pas de combustion possible. En plus, il y fait trop froid ».

S’ensuit une démonstration à l’arrache comme quoi je vois mal un phoque ou un ours allumer un feu pour faire cuire un bout de poisson et maladroitement renverser l’essence d’un réchaud et ainsi déclencher un incendie aussi gigantesque qu’il toucherait le pole. Rien n’y fait, elle persiste.

Cette conversation avec ma grand-mère est authentique. C’était il y a 45 ans. Aujourd’hui, on est devant un fait accompli : Elle voulait juste parler d’un dérèglement climatique. Ce ne serait pas la première fois dans l’histoire de l’humanité.

Mais depuis, notre planète s’est réchauffée grave. Et pour la première fois pour cause de dinguerie sado-maso de l’homme. Oui, « il y a le feu au pole ». Nous devons tous ensemble éteindre cet incendie de fin d’humanité. Chaud-bouillant… Il n’y a plus le choix.

Certains d’entre nous dont quelques dirigeants politiques ont tout compris (Le ministre français Nicolas Hulot, en démissionnant, fera réfléchir). Les autres seront irrémédiablement éjectés, bannis, cramés. Au feu !

dérèglement climatique, nicolas hulot, ministre, france, christian benoist

Écrire un commentaire