Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

12/04/2017

Evian, source de feu et de paix.

C'était juste des « événements ». Le petit poste « Radiola » de la cuisine de ma mère crachotait en sifflant des mots qu'on ne m'apprenait pas à l'école: Fellagha, terroriste, attentat, tuerie, déserteur... Sous l'aimable pression de la communauté internationale et réalisant l'absurdité de la situation, les autorités françaises se décident enfin à demander un cessez-le-feu et à envisager l'indépendance de l'Algérie. D'autres mots viennent alors enrichir mon vocabulaire: F.L.N, O.A.S, massacre, boucherie, putsch, quarteron de généraux en retraite, référendum... Et puis, une dernière expression qui me faisaient presque rire: « Pieds Noirs ». Mais qui sont ces gens qui ne se lavent jamais les pieds pour qu'ils soient « noirs »? Plus tard, j'ai réalisé le drame de ces combattants de la "libération" d'un coté et de l'autre, ces gens obligés de quitter leur maison, leur boulot, leurs attaches. Entassés sur des bateaux, ils voient fuir sur l'horizon Alger-la-blanche, un bout de paradis qui désormais, ne leur appartiennent plus. Direction la métropole ou ils débarquent en force. Ils seront accueillis fraîchement: Qui c'est ces gens là? Ni voyageurs, ni français...

Plus de 50 ans plus tard, les plaies ne sont toujours pas refermées malgré les tentatives de rapprochement. Les militaires appelés (2ans) ou pros qui ont combattus les habitants légitiment rebelles de ce pays, se souviennent des massacres et autres boucheries auxquelles ils ont du participé. Et avec dignité et émotion. Les ennemis d'hier deviennent des presque-amis. Je me souviens en particulier d'une vidéo forte en image des « retrouvailles » d'un ex-combattant de l'armée française et d'un ex-combattant de la libération d'Algérie aujourd'hui pharmacien à Philippeville.

evian,guerre d'algérie,pieds noirs

Tout ça (500.000 morts quand même ), parce que des politiques de part et d'autre de la Méditerranée, n'ont pas su sentir le vent de la liberté. Dites-moi que la Paix est faite, et que les dernières colonies françaises du bout du monde ne connaîtront ni guerre ni exode. Ne serait-ce que pour nous éviter un nouvel « Enrico ».

29/08/2016

Le petit prince a mal au coeur.

Il observe cette planète malade qui tangue. D'un coté, elle tremble à s'en détruire, de l'autre elle saigne. Il se dit que leurs habitants sont dingos: Ils construisent des machines à faire de l'énergie qui les explosent sournoisement d'un coté, et de l'autre ils se castagnent à mort. Il se dit que les habitants de cette planète sont bien malades et que leur avenir ressemble à un jouet tout cassé qu'on ne peut même pas donner aux enfants qui n'ont plus rien. L'astéroide « Terre » n'est plus bleu. Il vire au rouge. Son mouton dans la boite est irradié, son désert ensanglanté. « Ils sont cinglés ces gens-là, vite l'ami Renard tirons-nous sur la petite planète ou il suffit de reculer sa chaise pour admirer le coucher du soleil... ça craint ici bas. Je rend. »

petit prince,lutinbleu

 

 

 

 

 

16:00 Écrit par lutinbleu dans ça craint..., christian benoist | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : petit prince, lutinbleu | | |  Facebook

26/07/2016

Nos voisins les vosgiens.

 

Plus rapides que l'éclair. Ils ont déja assimilé que les valeurs qui organisaient nos sociétés sont à l'agonie, obsolètes. Ils exposent des symboles d'une autre époque. Un exemple ?

DSC01477.JPG

epinal,lutinbleu

08:34 Écrit par lutinbleu dans ça craint..., christian benoist | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : epinal, lutinbleu | | |  Facebook

12/10/2010

L'humour vertigineusement décalé de Midiblogs.

 

Depuis quelques mois, les notes de lutinbleu sont illustrées sur la page d'accueil de Midiblogs (il a cet honneur) par des photos pas franchement réussies ou limites hors sujet. La faute à un appareil photo fatigué et à un manque d'inspiration de l'auteur, certes, mais la répétition des illustrations médiocres à la « une » me faisait plutôt penser à une sorte d'humour inversé qu'à un simple dérèglement d'une machine-à-choisir les photos. J'ai voulu pousser les limites de cet absurde-là. Ainsi, une photo d'un arbre « pleurant la pluie », aurait pu donner la couleur d'une note pleine de mélancolie (Les sanglots longs...Verlaine...).

DSC02983.JPG

Que nenni, l'affiche d'une "foire aux boudins"exprime bien mieux ces sentiments. Autre thème porteur en ce moment, le grondement des contestations sociales qui réveillent les pavés de nos villes...

DSC03055.JPG

Quoi de plus normal que de le comparer à un pov chat borgne dans une cage, exhibé place de la Comédie lors d'un événement organisé par la Spa. Tiens, on parlant de nos amis les bêtes abandonnées, pourquoi ne pas faire la comparaison avec un saule sur un bord des environs de Bourges?

DSC03058.JPG

Enfin, et en apothéose, cette note historique chez un ancien président de la République, à l'hôtel du « Vieux Morvan » que tous les amateurs d'histoires petites et grandes connaissent. C'est en effet dans ce lieu chargé d'ondes y compris hertziennes que François Mitterrand, député-maire de la ville de château Chinon et candidat contre Charles De Gaulle attendaient les pourcentages de sa « veste » aux présidentielles. Normal, c'était son adresse officielle. Alors quoi de plus normal que d'évoquer cette anecdote par un magnifique troupeau de vaches.

DSC03012.JPG

Très politiquement incorrect. On connaissait les blagues à 2 balles, les calembours, les jeux de mots, les tartes à la crème, le comique de situation, de répétition, le théâtre de boulevard et autres clowneries dinguottes, mais là, on tutoie le ciber-space burlesque, on invente le rire de demain et des sciècles à venir. Après Molière, les Marx Brothers, De Funès et Coluche, Midiblogs s'inscrit résolument dans la saga immortelle du rire et dans la marade en 3D. Une révolution. Rebelle un jour, patati-patata! Trop fort. Heu, c'est de l'humour, n'est-ce pas?

06:21 Écrit par lutinbleu dans ça craint... | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : midiblogs, lutinbleu, christian benoist | | |  Facebook

08/09/2010

La tête ou la queue? République ou Nation?

 

Not'bon prèz N1S1 doit se sentir morveux aujourd'hui. La TGM (très grosse manif) a réuni (entre autre) 270.000 parisiens qui protestaient contre  la réforme des retraites mais aussi et surtout contre lui. Lui qui s'est fait élire sur des gros mensonges. Lui, il croyait que «chef de l'Etat », c'était un boulot pour draguer les filles et pour remplir ses poches et celles de ses chouettes copains de tas de bonbeks. Raté! Il ne fait que des grosses bêtises. Il se postéritésait grand homme, rêvant peut être d'avoir sa statue sur une place de Montpel, à coté de De Gaulle, Churchill ou de Lénine. En fait, il aura probablement un petit timbre à son effigie. Tout petit, riquiqui, ridicule.

DSC02835.JPG
DSC02827.JPG
DSC02822.JPG
DSC02887.JPG
DSC02842.JPG
Qu'en pensent nos gosses?

28/03/2010

Putain de sida.

Il faut se mobiliser contre cette horreur: Depuis les années 60 et ce que l'on appellait "le cancer gay", des millions d'hommes, de femmes et d'enfants sont partis. Partout dans le monde, on meurt d'avoir aimé. La maladie n'est pas vaincue mais les séropos déclarés ou pas, peuvent esperer car la science avance. Courage à ceux qui luttent. A tous, soyez génereux et intraitables pour que les traitements soient accessibles à tous. Et si "Midi-Libre.com" publie cette note en lieu et place en rapport, il réparera un oubli douloureux pour les malades.

29/09/2009

Faut-il prendre les enfants du bon Dieu pour des oies du Périgord?

Samedi soir, à Grabels (prononcez Grabel) un super-contest-à-fond-la déconne de prestidigitation clownesque était proposé gratuitement aux 2-12 ans, 5 Eur pour les grands. Pas cher. Le maire, toque plutôt grisonnante, casaque résolument rose a invité tous les bambins de sa commune a un spectacle de divertissement qui a tenu toutes ses promesses: Bonne humeur et consternation. On a rigolé avec le numéro du balai du monsieur qui parlait un drôle de yaourt, on a découvert l'humour british du jongleur à la valise qui marche.

DSC01438.JPG
Entre les prestations, une violoniste et un guitariste comblent les trous...De plus en plus nombreux à mesure que les enfants s'impatientent: 2h, c'est long, long, sans fin, énervant pour les plus jeunes, exiting à donf pour les plus pré-ados. «  Restez assis, les enfants », cent cinquante fois répété.
DSC01411.JPG
Et puis, ces fautes de goût... Un « clown » qui ponctue ses tours de magie d'un : « Ne faites pas la même chose » allume cigarette sur cigarette, joue avec la fumée, fait disparaître, ré-apparaitre plusieurs clopes fumantes: « Surtout, ne faites pas ça, les enfants », OK, on a capté, même si t'es magicien, t'es pas pédagogue, bonhomme! Et puis quand quelques sketchs plus tard il fait disparaître une bouteille de pinard et le verre qui va avec, à consommer avec modération, surtout à 6 ans et demi. C'est son coté subversif, un poil bad-boy. (Un pote à P. Sébastien ou a Laurent Ruquier, ouaaaa la déconne).
DSC01461.JPG
Beaucoup trop plus tard, c'est un monsieur «  vu à la télé » qui nous montre comment piquer les portefeuilles, les montres et les ceintures. Il nous fait découvrir aussi les méthodes guantanamesques en électrisant des chaises métalliques ou d'innocents papas ont été réquisitionnés. Oups, ça craint pour nos bambins. Triche-Trash.