Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

22/01/2008

« Boulogne sur mer, port de pêche et qui entend le rester ».

Bon,c'était à Dieppe, mais pareil, De Gaulle disait aussi des conneries sans queue ni tête. Sur cette affaire, il était devin. La boulonnaise et le boulonnais n'ont pas la pèche. Coup sur coup, les mauvaises nouvelles se sont accumulées. D'abord, l'équipe de foot, pourtant valeureuse, s'en est pris 3 dans les filets par une surprenante formation montpellierraine dirigée par le docteur R. Courbis qui fait bien des miracles...Ensuite par une visite du président de la République venu remonter le moral des professionnels de la mer. « Il faut remettre en cause, les quotas européens de la capture des petits et gros poissons ». Sous entendu à la hausse. On vous l'avait bien dit: A peine élu, voilà qu'il se prend pour Dieu en multipliant les poissons comme Jésus au lac de Tibériade (si mes sources sont bonnes). Au pays des moules frites et du hareng, les gars de chnord ont avalé ça avec les arrêtes. Lutinbleu s'interroge sur la santé mentale de N1S1: Comment va-t-il faire pour transformer les vieux sacs plastiques qui envahissent nos océans en frétillantes daurades?

48fae03c8d8df3585a3034af7bb73fa8.jpg
A Palavas, on prend son thon en patience. Le lieu se meurt et les amoureux des mers rient jaune.

19:35 Écrit par lutinbleu dans Chasse/Pêche | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : peche, palavas, N1S1, nicolas sarkosy | | |  Facebook