Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

03/10/2013

Boomerang.

« CHUPPEAUUUUU, attendez-moi devant mon bureau… » Les marbres du sol et les barreaux des fenêtres du couloir de cette institution privée chaunoise vibrent encore de ce cri, lorsque la cloche retentit. Les élèves de terminale replongent dans leurs révisions, et le surveillant général que je suis regagne son repaire ou l’attend ce petit chenapan de troisième. « Alors, monsieur Chuppeau, on se fait encore remarquer ? Vous resterez samedi après midi nous faire partager votre enthousiasme : 4heures-de-colle ! Oui m’ssieur. ». Depuis, ma mémoire a effacé les quelques punitions infligées à tous ces petits rebelles et le lutin-surgé n’en a revu que très peu.

medium_chuppeau.gif

Alors, explique moi, ami blogeur pourquoi, après tant d’année, de l’autre coté de l’Atlantique, je suis chez Eric Chuppeau(à gauche sur la photo).Il me remémore chaque détail de ses bêtises de potache et des heures de retenues que, heu j’ai du, et bien oui…Va-t-il se venger ? Tout à coup, je transpire, Un rugbyman d’1m85-90kg peut-il comprendre que je ne faisais QUE mon boulot ? Il me transperce du regard et m’avoue que s’il est maintenant le patron d’une grosse entreprise de gardiennage, ici, en Martinique, c’est aussi grâce à cette boite, ses profs si sympas, et cet emmerdeur si cool qui le plaquait sans cesse ( justement par ailleurs). Juste un détail pourtant : «l’affaire du vélo de sa sœur ». Par mégarde, je l’avais emprunté, croyant que c’était celui d’une collègue alors qu’un môme avait fait le mur et qu’il fallait le rattraper. Lorsqu’Eric voulu récupérer le vélo de la sœurette, il avait disparu et le malheureux fut la cible d’une engueulade familiale monstre. De ma faute. Le lendemain, on s’est expliqué. Il a compris et 35 ans et 8000 km plus tard, on est potes. Merci pour ton accueil et celui de ta petite famille. A bientôt, Chtiopère..

Depuis, Eric Chuppeau et son compère René sont revenus en métropole. On se revoit de temps en temps. A bientot.

18/08/2010

Retrouvailles.

Reprise.

Le monde est tout petit, lutinbleu l’a vérifié lors de son dernier voyage en Martinique. René Danne(à droite sur la photo) honore votre serviteur d’une amitié que l’océan atlantique n’a pas pu noyer.

medium_rene-eric.gif

Toujours disponible, il reçoit ses vieux potes avec une chaleur jamais démentie.Depuis toujours, il aime la vie avec délectation et transmet à Lancelot et Antoine, ses deux enfants, le gout des belles choses malgré les épreuves qu’il a traversé. On peut tout lui demander, il trouve toujours une solution aux petits soucis quotidiens. Ancien journaliste au journal « l’Equipe », il garde son esprit sportif en toutes circonstances et ne rechigne pas à aider les jeunes qui en ont besoin. Notre rencontre date d’une trentaine d’année, lorsque, encore ado, il m’invitait à des soirées torrides qui dissipaient les brumes picardes à grand coup d’éclats de rire. Si sa traction avant existe toujours, elle doit conserver les traces de nos coups de folie. Autrefois joueur vedette de l’équipe de rugby du Diamant, il en est désormais le président heureux, les résultats menant ses joueurs vers le titre de champion du monde (des Antilles). A moins que ces brutes du « Robert »…mais non, ils n’oseront pas. Hommage et respect pour toi amigo. A gauche sur la photo, c’est Eric Chupeau. Il fera l’objet d’une autre note tant notre rencontre fut cocasse, insolite et vaut son pesant de pralines martiniquaises.

07:56 Écrit par lutinbleu dans portrait | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : lutinbleu, christian benoist, rené danne | | |  Facebook