Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

20/08/2017

LES D.O.M- T.O.M, si loin, si près.2

« Tchico » est un petit garçon qui veut devenir grand. Des milliers d’enfants martiniquais se sont identifiés à cette marionnette pendant les 5 semaines que dura la tournée. Une histoire qui les a touché d’autant plus que le héros est un indien et donc, cette quête initiatique aurait pu être la leur.

tchico, martinique, les 3 chardons, christian benoist


« France-Antilles » contribua au succès de ce spectacle en annonçant la plupart des 50 représentations programmées.

16:58 Écrit par lutinbleu dans presse | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : martinique, tchico, les 3 charrdons, christian benoist | | |  Facebook

16/08/2017

LES D.O.M- T.O.M, si loin, si près.

Entre fous-rires pour les coquilles et admiration pour les correspondants locaux du seul quotidien martiniquais, le Lutin reconnaissant a été touché par leur dévouement et l’accueil chaleureux du jeune public.

martinique, tchico, les 3 chardons,christian benoist


Les journalistes, pas tous tendres envers le groupe « Hersant » propriétaire du journal « France-Antilles », ont su relayé l’info jusqu’au bout malgré leurs conditions de travail difficiles.
Comme à chaque fois, les longues heures d’attente dans les couloirs de R.F.O pour une couverture radio-télé ont été récompensées in-extremis.

Un clin d'oeil à mes potes René D, Eric C, Francis et Christine. Bisous.

14/08/2017

LES D.O.M- T.O.M, si loin, si près.

Une deuxième expérience dans l’ile de La Réunion a permis d’approfondir mes connaissances. Les nombreuses visites dans les rédactions des médias se sont révélées fructueuses et on s’est senti réunionnais, enfin… « zoreille »…ce qui est quand même plus valorisant que « petitblanc », un brin péjoratif, habitant les « Hauts » et dont on dit que la consanguinité fait des ravages. Même pas vrai. Partout, le public a fait un triomphe au spectacle. Et encore une fois, les journalistes ont vraiment assuré.

La Réunion, les 3 chardons, christian benoist

10/08/2017

LES D.O.M- T.O.M, si loin, si près.

Quand on arrive sur l’ile de la Réunion, on est surpris …par les embouteillages monstres. La route numéro 1, axe incontournable, est constamment saturée. Les distances même courtes peuvent devenir un long chemin de croix (il faut compter 2 h pour se rendre de Saint Denis à Saint Leu -40km). Autrement dit, il faut prendre ses précautions. Meme s'il est vrai que depuis la mise en service de " la route des Tamarins", la situation s'est fluidifiée
Lors d’une première visite dans cet endroit paradisiaque, une grève des coupeurs de canne a totalement paralysé cet axe principal. La seule solution : la route des « hauts » à flanc de volcan. Frayeur garantie. La récompense est à la hauteur de l’exploit : Des « marmailles », les yeux écarquillés, se laissent emporter par l’histoire de « Monsieur le Vent », vécue chaque jour avec les alizées.

medium_monsieur-le-vent-reunion.gif


Et pendant les arrêts forcés derrière les « cachalots »-les camions transporteurs de cannes, on pense, en admirant la nature, que la planète bleue (et verte) c’est un paradis qu’il ne faut surtout pas perdre…

16:03 Écrit par lutinbleu dans presse | Lien permanent | Commentaires (1) | | |  Facebook

07/08/2017

LES D.O.M- T.O.M, si loin, si près.

Quelle est belle cette « ile de la Réunion » ! Les couleurs douces des arcs-en-ciel se reflètent dans l’océan omniprésent. Arc-en-ciel dans les ethnies et dans les religions, dans la végétation luxuriante d’un volcan en permanente activité. A chaque détour d’un chemin noir de lave refroidie, une bouffée de petit bonheur tout simple t’enveloppe comme une étoffe de soie sur les épaules. Un endroit surprenant. Tout y est paisible et tout y est remarquable. « Calme et volupté ». La tolérance n’exclut nullement les mouvements d’humeur, le réunionnais est malgré tout un homme, et qui plus est, insulaire. Mais il aime son ile et la respecte.
C’est peut-être l’extermination du « dodo », espèce de gros dindon, par ses ancêtres qui l’a fait réfléchir bien avant que le regretté Jean-Marie Pelt ou Nicolas Hulot ne hurlent à la mort de la vie.

Un enfant de l’école maternelle « la plus belle du monde » selon lui m’a dit à l’oreille : « tu sais, la différence entre l’eau du robinet et l’eau de l’océan c’est que l’eau qu’on boit est blanche et l’eau, vue d’ici, est bleue (son école est sur « les Hauts »).
Hé oui, petit bonhomme, ça dépend comment on considère les choses. Alors n’oublie pas. Quand tu seras grand, regarde autour de toi et fait gaffe à ce qui te parait tout noir ou tout blanc. Une couleur subtile peut se cacher.

medium_img102.gif


Lors de mon dernier séjour dans ce petit bout de monde, un article dans un quotidien mit in extremis un point final aux aventures du lutinbleu dans les iles.

Pendant les 6 semaines de mon « trip » dans l’océan indien, je m’étais promis de faire du surf et de fêter mon 50ième aniv sur une planche. Bilan… 5 semaines et demie sous l’animal fougueux et 2 heures de la même joie victorieuse que celle de l’enfant qui fait ses premiers pas. Cyril, mon prof, un sourire jusqu’aux oreilles me baptisa alors « Chris le surfeur ».

15:38 Écrit par lutinbleu dans presse | Lien permanent | Commentaires (0) | | |  Facebook

28/05/2017

Il y a de quoi être tristement fier.

Au début des « années S.I.D.A », j'ai rencontré pendant un spectacle, un petit enfant bien palot et bien triste. La directrice de l'école m'explique qu'il est malade, que ses parents sont atteints du sida et qu'en plus d'avoir une courte petite vie de merde, il serait bien vite orphelin.

sida, act up, professeur astruc, christian benoist

Comme beaucoup, j'étais à cette époque proche « d'Act Up » et j'ai monté une association: « La Sauterelle à Roulette » pour recueillir du fric en faveur des enfants malades de cette saloperie, et de le verser directement au service du professeur Astruc (hôpital Gui de Chauliac à Montpellier). Une jolie somme pour redonner le sourire à ces mômes.

sida,act up, professeur astruc, christian benoist

Il n'y a pas de quoi se vanter mais c'est dit.

act up, sida, profsseur astruc, christian benoist

24/05/2017

Quand j'srai grand, j'serai journaliste dans les D.O.M T.O.M.

En particulier à La Réunion. Complètement débordé mais tellement sympa.

presse, réunion, dom tom

17:41 Écrit par lutinbleu dans la Réunion., presse | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : presse dom ton, le journal de l'ile | | |  Facebook

19/05/2017

L'Est Républicain.

 

J'en ai rêvé, un journaliste de la rédaction de Vesoul (70) l'a écrit. Merci.

est republicain, vesoul, christian benoist

 

02/05/2017

Du plus loin qu’il m’en souvienne.

 Le premier article qu’un journaliste a osé écrire sur ce jeune et fringuant lutinbleu fut diffusé en 1975 dans « L’Aisne Nouvelle », un journal quotidien picard aujourd’hui encore source d'infos. J'étais alors le directeur du "foyer culturel" de Chauny. Son auteur, Christian Leclerq, maniait la plume avec un humour d’époque mais néanmoins décapant.

aisne nouvelle, christian leclercq, christian benoist


Toutes mes excuses pour la qualité médiocre d'un document presque historique.

14/12/2016

Les montagnards sont làs.

 

A la différence du montpellierain, l'alpin craint le redoux. Il ronchonne et bougonne : Ca fait fondre les bénéfices. Mais lorsque le froid fait sombrer le thermomètre, l'alpine, sa compagne, guette le ciel; Elle attend le flocon, tout comme sa cousine bretonne attend la morue et le pécheur qui va avec. Et quand la neige tombe et durcit enfin, les pistes ouvrent ... Le bûcheron se métamorphose alors en moniteur de ski , en tendeur de perches ou en serveur de raclette... Place aux skateurs ou autres givrés de glisse. Ils trouvent là un jardin d'hiver ou ils s'envoient en l'air. Hiiiiyahhoouuuu!!! D'autres skieurs se baladent tranquilles en slalomant prudemment entre les sapins. On s'éclate en 3D. Parfois jusqu'à 'à l'entorse de la raison. L'ivresse des cimes peut conduire à la gamelle majuscule ou anecdotique... Mais toujours dans la bonne humeur.

dauphine libere,changement climatique,midi libre,christian benoist

 En ce moment, la montagne a bien chaud et retire « son beau manteau blanc ». Sauf que la chaleur ne sied pas aux sports d'hiver. Sauf aux Émirats.

DSC03525.JPG

Le « Dauphiné Libéré », genre de « Midi Libre » d'ici s'interroge: Fonte ou redoux?

 

 

13/12/2013

On ira tous au paradis, mais un peu plus tot que prévu...

 

Il y a un an, tout ce que la planète média compte de couillons(nes) se préparait à la plus grande escroquerie depuis l'affaire du vaccin anti H1N1 : la fin du monde.

24H/24, des prétendus-journalistes s'immisçaient dans la vie humble des habitant de Budarach(Aude) et de notre part de cerveau disponible pour nous bassiner avec des rumeurs imbéciles. Depuis, le monde scientifique a rectifié le tir... La fin du monde a commencé depuis un bon moment et va s'accélérer tant que les profits assassins pilleront notre maison commune. On est consterné.

fin du monde, budarach, christian benoist, lutinbleu

 

09/12/2013

ça fait toujours plaisir...

Sinon, faut toujours avoir un plan B. Et puis, il reste quelques vrais journalistes qui font leur boulot. Merci à Philippe B du journal "l'Est Républicain".

est republicain, christian benoist

02/07/2013

LES D.O.M- T.O.M, si loin, si près.

Les médias ont une importance considérable dans la vie quotidienne des antillais et des réunionnais. La presse écrite en particulier tient un rôle majeur et pour tous spectacles présentés dans ces iles, un détour par les rédactions s’impose. A plusieurs reprises, le lutin a eu la chance de s’y rendre et d’y rencontrer des journalistes locaux. Des pros de l’info, toujours à l’affut d’un fait divers, d’un scandale politique et (ou) financier et bien sur, de manifestations culturelles. Lutinbleu a eu les honneurs des colonnes de « France Antilles ».

medium_img105.gif


A l’issue d’une tournée guadeloupéenne, on pouvait palper l’émotion du public et des comédiens. Entre rires et larmes, informé par « le journal », on a été raccompagné à l’aéroport par une trentaine de "marmailles" et d’adultes qui étaient devenus nos amis.
Cette année-là, la tournée de « l’arbre roux » fut un triomphe et il fallut prolonger la fête pour notre plus grand plaisir.

medium_img104.gif

11:32 Écrit par lutinbleu dans presse | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : christian benoist, 3 chardons, lutibleu | | |  Facebook

24/01/2013

Son petit doigt ne répond plus.

 

Depuis la disparition du pape-président de la région, les journalistes et autres communicants du Languedoc-Roussillon tournent en rond. Ils s'ennuient ferme sans ses frasques, ses coups de tonnerre et autres gueulantes. Alors, ils se retrouvent de temps en temps pour essayer d'oublier l'absence de l'ogre de l'hôtel de région.

georges freche, club de la presse, christian benoist

Par exemple en se partageant une galette au « club de la presse » en se souvenant de l'époque bénie ou le roi faisait et défaisait l'actualité. Ils s'enivrent de mots et spéculent sur l'arrivée de Nanard dans le monde de la PQR. Ils se célèbrent mutuellement autour du berceau du petit nouveau qui a la fève: « La Grizette », un trimestriel localo-fémino-gratos-chicos imprimé sur papier glacé. Le catalogue de la Redoute peut trembler mais pas Le Courrier International.

georges freche, club de la presse, christian benoist

 

Par contre, si vous souhaiter du vrai journalisme, regardez la vidéo dans la note suivante et accrochez-vous...

10/09/2012

Votre correspondant est en ligne.

 

« Je reviens d'Afghanistan...J'suis crevée... bla-bla.., super article...bla-bla, le rédac-chef super bla-bla...», disait, en attendant le tram, une journaliste à une collègue qui devait, elle aussi revenir d'une mission genre navette spatiale. Que du très très lourd. Elles parlaient fort, un peu comme un comédien à la retraite qui rythme ses anecdotes d'un « Moi Je Pense Que Molière,... » Fou rire garanti quand 2 jours plus tôt, un correspondant de l'Est Républicain, René Demange, a écrit ces quelques mots pour rendre compte du spectacle « Monsieur Le Vent » dans une petite école.

img033.jpg
 

Il explique: « Les lecteurs sont friands de tout ce qui se passe dans leur village. Ils aiment à se reconnaître sur la photo ». Tout simple.

17/07/2012

Ça aura servi à quelque chose...

 

Comme le titre notre « Ekkcccelllent » quotidien régional « Midi Libre », cette saloperie de maladie risque d'être vaincue bientôt. Il aura fallu des souffrances terribles, des deuils douloureux, des luttes toujours inachevées et l'argent de tous pour maintenant espérer. Enfin.

lutte contre le sida, christian benoist, talibées, midi libre

Vous tous, soyez remercié de vos dons, de vos énergies, de vos espérances. Lutinbleu, toujours attentif aux enfants qui sont en bagarre contre la maladie ou la misère, a soutenu les chercheurs et les pédiatres pour soulager leur calvaire.

lutte contre le sida,christian benoist,midi libre

C'est ainsi que l'équipe du professeur Astruc (Montpellier), était toute contente d'accepter les recettes d'un spectacle pour les 2,8 ans « Le château sur la montagne » que j'ai créé et joué pour eux. Le combat continue car le mal grouille toujours.

lutte contre le sida, christian benoist, talibées, midi libre

Alors que ces enfants risquent de vivre, d'autres n'ont pas cette chance. Partout, tout autour de notre planète bleue, des petits d'hommes se font bouffer par la maladie ou (et?) la famine. Pour d'autres, c'est encore pire: En plus ils peuvent être "enfants-soldats ou enfants-esclaves". Au Sénégal, il existe des enfants martyrs exploités par de soi-disant « maîtres ». Ce pays vient d'élire un nouveau président dynamique et humaniste (dixit la campagne électorale). Qu'attend-il pour mettre fin à ces pratiques et punir ces vrais  « bourreaux d'enfants ». En attendant, vous pouvez aider ces petits Talibées en soutenant l'action d'un défenseur des droits de l'enfants et amis des blogueurs et de l'association qu'il anime: JCLTIS. Et je le dis à tous, amis et lecteurs, vous pouvez déduire vos dons de vos impôts, c'est légal et légitime. Bon courage, enfants de Dakar, de M'Bao ou d'ailleurs.

12/05/2011

Un vendredi 13 en Bretagne.

Dans le fouillis des fonds de tiroirs, un article "d'Ouest France", sous la plume de Marie-Christine Tiriau, correspondante à Erbrée en 1998.

l'arbre roux, christian benoist, marie-christine tiriaux

30/12/2010

Les risques du métier et les métiers à risque.

 

Le trapéziste qui se vautre sur la piste, le pécheur qui passe par dessus bord, le grutier vaincu par le vent, ça fait partie des « risques du métier ». Le chirurgien qui trébuche, scalpel à la main, le pompier qui lutte contre un terrible brasier, l'enseignant à la sortie du lycée des Tarterets, le menuisier qui rabote, le CRS un jour de manif-qui-déborde, le cuisinier qui laisse filer l'huile de friture, le magistrat coincé dans la cage d'un gorille, autant d'exemples de glissades qui peuvent être fatales au quotidien.

DSC03505.JPG

 

A Montpellier, comme un peu partout en France, on a pensé à ceux qui pratiquent un métier à risque: L'information.

DSC03488.JPG

Deux d'entre eux sont retenus par des barbares pour qui le mot « Liberté » est un diable occidental et « presse », un truc pour faire le jus d'orange. Autant dire qu'un océan d'ignorance sépare ces deux mondes. Mais il n'est pas inutile de défendre la libre circulation des journalistes qui ne font que leur taf et pas forcément pour un salaire faramineux, FR3 oblige. On pense bien fort à tout ceux qui croupissent dans les geôles des dictateurs.

DSC03496.JPG

Heureusement, chez nous, le problème ne se pose pas...(hum). Nos 2 héros seront sans doute bientôt dans leur familles, libérés contre une grosse rançon et quelques salopards aux mains tachées de sang. Jusqu'au prochains. Le serpent se mort la queue. Sous une pluie fine et tristoune. Les médias se saoulent et nous avec.

 

 

01/07/2010

Si on n'a même plus le droit de rire...("faut ouigoler, faut ouigoler").

 

Stéphane Guillon et Didier Porte ne font pas toujours dans la dentelle, c'est vrai.

img095.jpg

Pourtant, depuis quelques années, ils faisaient rire et sourire les auditeurs de la matinale de « France Inter ». Et puis, d'anciens «  dangereux gauchistes », défenseurs en leur temps de la liberté de la presse, J.L. Hesse et Philippe Val (feu-rédac-chef du sulfureux « Charlie hebdo ») ont succombé aux pièges du pouvoir: Ils ont viré Porte et Guillon.

La liberté des caricaturistes est à nouveau menacée. Il ne faut pas laisser passer ça.

DSC02380.JPG

Réaction de Jean Michel Renault, au salon du dessin de presse et de la caricature de Palavas. Vous pouvez aussi signer là.



 

 

 

22/11/2009

Monsieur Le Vent souffle pour l'Est.

Quand les enfants jouent à "Monsieur Le Vent", "L'Est Républicain" immortalise la scène comme une éolienne capte la bise pour la transformer en énergie toute neuve, en tourbillon de petits bonheurs en couleurs

img047.jpg

11:33 Écrit par lutinbleu dans presse | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : monsieur le vent, lutinbleu, christian benoist | | |  Facebook

30/10/2009

Retour au "Pays".

Tout comme l'an passé, ce quotidien régionnal s'intéresse à notre travail. Qu'il en soit remercié ainsi qu'Hugette Peroz sa correspondante à Romchamp, (Haute Saone) et banlieue de Belfort, qui a eu la gentillesse de m'envoyer son article par courriel.

article 3 Chardonsé.jpg

10:30 Écrit par lutinbleu dans presse | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : le pays, christian benoist, monsieur le vent | | |  Facebook

27/05/2009

« Le langage est source de malentendu. »

Dès que l'on s'exprime, on s'expose. Les idées, les opinions, les infos passent par la case déformante de sa propre personnalité, de son moi profond. Alors, forcément, ça peut déraper...jusqu'au plantage. Lutinbleu en a fait l'amer expérience récemment dans une note intitulée:  « Vive la crise ». Dans cette note, il confondait « VivRe la crise et vive la crise ». Ce qui change tout. Un manque d'attention du sans doute à la joie de se retrouver dans l'hémisphère sud, la tête toute retournée, ou bien au rhum Charrette qui par ailleurs est excellent. Heureusement, Marie a relevée cette grossière erreur. Sur le coup, lutinbleu s'en est sorti par une pirouette, mais là, c'est par des excuses à ses lecteurs qu'il doit poursuivre ses aventures. La presse en général, et réunionnaise en particulier commet aussi « des interprétations » toutes persos.

DSC00373.JPG

La preuve en images avec la une du «  Quotidien » et du « Journal de l'ile ». Ca concerne la signature des accords entre les syndicats et le medef local concernant l'augmentation des salaires les plus bas.

DSC00371.JPG


A ma gauche, «  150 euros de plus pour 80.000 salariés ». A ma droite, « 50 à 60 euros pour 100.000 salariés ». Qui croire? Les 2 mon journaliste. En pages intérieures, on apprend que jusqu'à 1,4 fois le smic, le salarié touchera un bonus patronal de 50 euros. Auquel s'ajoutera le « revenu supplémentaire temporaire d'activité », le RSTA, versé par l'Etat d'un montant de 100 euros. 80.000 personnes sont concernées. Pour les 20.000 autres, ceux qui perçoivent jusqu'à 2 smic, 55 à 60 euros seront versés en plus de la prime gouvernementale. Donc, tout le monde dit la même chose. C'est juste la façon de le dire. Spécial coucou à Marie.

17:41 Écrit par lutinbleu dans presse | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : le quotidien, journal de la réunion, lutibleu, marie | | |  Facebook

16/08/2006

Sur les traces du grand Jacques.

Voir Vesoul est une expérience unique. Ne ratez sous aucun prétexte le Monoprix de la rue du Général De Gaulle.
Plaisanterie à part, la Franche Comté est une région superbe.

medium_arbre-roux-5.gif

23:00 Écrit par lutinbleu dans presse | Lien permanent | Commentaires (1) | | |  Facebook

06/08/2006

Pour l'amour de la vie.

Au printemps 1994, une rencontre avec un enfant de 5 ans atteint du sida fut un déclic dans l’existence de lutin bleu.
Que faire pour ce petit bonhomme bientôt orphelin (les parents eux-mêmes…) dont l’espérance de vie se limitait à celle d’un papillon éphémère ?
Le professeur Astruc, éminent pédiatre des hôpitaux de Montpellier, m’encouragea à rassembler des fonds pour financer une « maison de vie » pour ce petit et ses amis, tous très malades.
Ainsi est née « la sauterelle à roulette », une association de bénévoles qui se promettait de récolter de l’argent par des spectacles de théâtre pour enfants pour ces mômes sans devenir.
Le « Midi Libre » su me soutenir.

medium_la-sauterelle-a-roulettes.gif


Après quelques spectacles devant les interressés, une opération récolte-de-dons en collaboration avec des amis commerçants d'un quartier des Angles (84) nous a permis de récolter 12.000 fr, environ 1700 euros et de les offrir avec un énorme sourire à madame Nicolas, adjointe du Professeur Astruc.

medium_img095_copie.gif

Le "Midi Libre" là encore a couvert l'évènement.
Et le "Dauphiné Libéré" lui aussi a soutenu l'initiative.
medium_gif97_copie.gif

L'aventure ouvrit les yeux des pouvoirs publics et on vit éclore un peu partout en France des "maisons des enfants", des lieux ou les petites personnes bléssées mortellement s'amusaient en attendant la miraculeuse guérison.

17:00 Écrit par lutinbleu dans presse | Lien permanent | Commentaires (2) | | |  Facebook

le baptême du lutin.

Le « Midi Libre » m’a porté sur les fonds baptismaux le 12 Mai 2006. L’homme-araignée y est sans doute pour quelque chose. Ca fait plaisir d’apprendre que la théorie de Darwin s’applique aussi pour les lutins que l’on place juste après le chien et le loup dans la chaine de l’évolution des espèces. La preuve en image…

medium_img094.gif

Ouf, ça place le lutin bien avant l'homme, ce qui, au vu des évenements au Liban, le laisse loin de la cruauté barbare.

11:42 Écrit par lutinbleu dans presse | Lien permanent | Commentaires (1) | | |  Facebook

05/08/2006

la Gazette.

Les journaux ont souvent relayé les facéties de "lutin bleu". Les articles sont souvent déstiné à "vendre "du papier, mais il arrive parfois qu'un journaliste s'interesse pour de vrai à son parcours.
Je vous propose quelques exemples en couleurs et en noir et blanc.
L'article le plus récent est paru dans la Gazette de Montpellier du 21 au 27 Juillet 2006. J'en suis plutot fier puisqu'il concerne une note, certes tronquée, de ce blog. Rigolo, non?

medium_article-gazette.gif

La Gazette en chiffres
LECTEURS : Plus de 160 000 lecteurs dont 100 000 chaque vendredi.
ÉQUIPE : 48 salariés permanents, plus une trentaine de collaborateurs réguliers. Moyenne d'âge de l'équipe permanente: 40 ans. Deux tiers de femmes (32 sur 48).
CHIFFRE D'AFFAIRES : 5 millions d’euros
ZONE DE DIFFUSION : la grande agglomération de Montpellier, jusqu'aux portes de Sète, Lodève, Lunel, soit environ 400 000 habitants. La Gazette est présente dans 300 points de vente.
ACTIONNAIRES : les journalistes fondateurs détiennent 54% du capital. Se sont joints à eux pour assurer son développement : Languedoc Mutualité (11%) et La Dépèche du Midi (33%) ainsi que La Caisse d'Epargne et la Soridec
Remerciements pour Laurent Marie, le rapporteur de ce petit texte et à adey qui m'a fait passer l'info.

11:12 Écrit par lutinbleu dans presse | Lien permanent | Commentaires (2) | | |  Facebook