Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

16/07/2017

La grande famille du cirque.

Ces enfants, c'est de la balle. Ils vivent au centre d'une piste aux étoiles qui font tourner les petites têtes blondes, rousses, marrons, noires ou mélangées. On est au coeur de la Réunion, à Cilaos.

DSC00521.JPG

Le chapiteau, c'est le ciel en multi-colorama, en 3 voire 1000 D, en relief, en vie. La Super "réunion" sur la biodiversité parisienne, c'est du déjà vu. Ici, on peut toucher, sentir, entendre. La nature est envahissante de couleurs, de splendeurs.

DSC00538.JPG

Ces marmailles-là vivent aux creux d'un nuage, au confluant d'un piton et d'une ravine. Ils ont tout et ils n'ont rien: Le jour, à l'école, c'est studieux. On apprend. A la récrée, y a bagarre et déconne entre pote. Le soir, c'est télé satellite. Alors lorsque le « théâtre » vient dans l'école, leurs yeux pétillent encore plus qu'un feux d'artifice. Ces mômes, c'est trop.

lutinbleu,réunion,christian benoist

A bientot.

26/05/2017

Montée d'adrénaline vers Cilaos. Archives.

Se déplacer à la Réunion, c'est l'enfer au paradis. C'est la totale pagaille. Surtout quand il pleut. Les averses tropicales sont violentes et soudaines et les poids lourds en particuliers se font piéger par leur vitesse excessive et au moindre coup de frein, ils se retrouvent sur le flanc. Alors, faut patienter...longtemps...encore plus longtemps.

DSC00474.JPG

Bon, Radio Freedom, entre 2 annonces de rencontres, des bonnes occaz et des portefeuilles perdus, nous informe que la route est coupée pour un bon bout de temps et on attend en regardant un magnifique arc-en-ciel qui se déploie quand l'eau tombe et qu'un rayon de soleil darde sur l'océan.

DSC00501.JPG

Une fois passée cette épreuve, il nous faut emprunter la route aux 600 virages en épingle à cheveux et bien souvent à passage unique pour enfin parvenir après mille frayeurs au centre du volcan: Cilaos. Une fois arrivé, il serait mesquin de ne pas remercier le Père Boiteau, le (pas encore) saint d'ici.

DSC00512.JPG

reunion,lutinbleu,christian benoist

A bientot.

14/03/2016

« C'est un petit jardin perdu dans la nature ».

C'est le texte qui le dit. Mais la tournée réunionnaise de « Paillasse, l'épouvantail » dépasse l'écrit et les situations les plus inédites procurent à l'acteur des moments de joyeuses surprises, parfois de fous rires. Là, le décor, pourtant imposant dans une salle métropolitaine, se réduit à une simple vignette dans une cour de récrée entourée d'une nature luxuriante ou s'entremêlent bananiers, cocotiers, goyaviers, manguiers et plein d'arbres en « ier ». Plus vrai que nature.

DSC00469.JPG


Parfois, c'est un peintre qui s'en mêle, en rajoutant au spectacle une couche de bonne humeur. Le jeune public ne prête guère attention à ces situations insolites tant il est attentif à l'histoire que leur raconte un lutin qui savoure ces situations toutes tropicales.

DSC00472.JPG

lutinbleu,reunion,paillasse l'épouvantail

12/03/2016

Premières sensations.(Il y a presque un sciècle)

La Réunion est une ile riche en tout mais pas en plage. L’Océan indien est ici plutôt hostile pour les baigneurs. Seules deux ou trois possibilités pour jouer avec les vagues sont offertes aux amateurs de gros rouleaux. Les courants sont violents et les règlements, stricts. « Boucan Cannot » est un de ces endroits. L’accès y est rigoureusement réglementé et les contrevenants sévèrement réprimandés. D’un coté, le surf, de l’autre, la trempette. Malgré cela, des « accidents » sont possibles…Méfiance !

medium_plage.2.gif

Jouer dans l’écume donne une faim de requin. Un des nombreux « lolos » va la rassasier. Quelques samoussas, quelques « bouchons », quelques frites, arrosés d’un EXTRAORDINAIRE jus d’ananas frais (je l’ai vu faire), vont combler l’appétit d’un lutinbleu qui a digérer le petit décalage horaire qui l’a perturbé hier et lundi, il sera prêt pour le boulot.

lutinbleu,christian benoist,la réunion

A bientot.

 

Le jour heureux reviendra-t-il?

Ce matin, on se prenait pour Peter-pan en volant en parapente au dessus du lagon de Saint Leu (Réunion). Quelques jus d’ananas pressés plus tard, c’est au-delà de la barrière de corail que se poursuit l’aventure.

medium_plongée1.gif

« La Langoustière », c’est le site que nous allons explorer. Sous l’eau. Avec les bouteilles, comme des grands. C’est la première fois que je vais explorer ainsi harnaché « le monde du silence ». L’appréhension est palpable mais la curiosité est trop forte. Patrice m’explique le maniement du matériel et la biodiversité dans laquelle nous allons nous immerger. Les explications sont claires et nous mettent l’eau à la bouche. Après un détour par la passe, on se dirige vers le spot. La ballade est prometteuse.

medium_bando8.jpg

On s’amarre à une bouée et hop, on bascule…vers une autre planète. A 15 m, la houle qui s’éclate sur le récif est imperceptible. Laissons-nous devenir poisson tropicale. Les coraux sont des joyaux parés de mille couleurs, mille lumières

medium_clown_t.jpg
medium_lion_t.jpg

On se faufile entre les «poissons clowns » ou les « lions ».
J’affirme avoir été au centre d’un arc en ciel de poissons fluos, rouges-jaunes-bleus… Un moment d’existence d’une intensité rarement atteinte.

medium_bagnard_t.jpg

Ce jour devait être un beau jour, c’est un des plus beaux, des plus fous, un jour majuscule. 

medium_2.jpg
medium_plongée-moi_.gif

plongée,réunion,jour heureux

A bientot.

11/03/2016

Retour à la case. (I)

Après une tournée "intense" et épuisante dans les écoles de la Réunion, lutinbleu vous invite à partager ces quelques images gravées dans sa mémoire. Pour le son et les parfums, vous imaginez l'antichambre du paradis...

DSC00409.JPG
DSC00347.JPG
DSC00521.JPG
 
DSC00801.JPG
DSC00491.JPG
 
DSC00780.JPG
DSC00315.JPG

reunion,lutinbleu,christian benoist

A Bientot

22/06/2009

La révolution des Tamarins.

Elle a le soutien de tous. Aucun opposant, aucune contestation. Les alizés soufflent sur l'ile Bourbon un air de Liberté et personne ne moque cette nouvelle façon de concevoir le monde. Depuis deux ans des centaines de guerriers se battent pour qu'enfin le rêve deviennent réalité. L'accouchement est prévu demain mardi. A partir de cette date, l'enfer deviendra paradis: La route des Tamarins sera ouverte. Elle reliera sur 4 voies Saint Denis au nord à Saint Pierre au sud. Mais pas n'importe comment: Par « les hauts » et en empruntant des ouvrages d'art qu'on imaginait pas sur un volcan. Une magnifique ballade avec vue sur l'Océan Indien...34 km en suspension au dessus des ravines, frôlant les pitons.

DSC00378.JPG
Les études géologiques ont été longues et exhaustives et ces viaducs à la Millau, ces ponts, ces tunnels devront résister aux vents cycloniques pouvant atteindre 300km/h, aux séismes dus au volcan et aux camions fous. 1,3 milliard d'euros pour les sous, c'est cher mais le résultat satisfait les protecteurs de la nature, nombreux sur l'ile « intense » qui n'a jamais si bien portée son nom. Adieu les embouteillages gigantesques vers l'Etang Salé et du coté de Saint Paul. Qui plus est, l'économie locale va se développer autre part que sur le littoral. Une vrai révolution, on vous dit...Enfin, les premiers jours, les curieux viendront en masse reproduisant des difficultés de trafic mais l'avenir s'annonce plutôt fluide. Reste un autre grand chantier à entreprendre: Le « Tram-train » mais le tracé divise tout le monde.
DSC00572.JPG
Les transports collectifs ici, c'est « cata-aux fraises ».

20/06/2009

la course de l'arc en ciel 2009.

Fallait se lever tot pour les encourager. Ils le méritent.

19:33 Écrit par lutinbleu dans Réunion 2009 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : l'arc en ciel 2009, lutinbleu | | |  Facebook