Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

09/10/2012

Oyonnax, capitale de la « plasturgie ».

 

Rien que le mot ça fait peur. Le plastique est fabriqué, transformé, façonné dans cette petite ville coincée sur le versant sud du Jura. Ici, on vit plastic, on pense plastoc, on respire et transpire pour cette matière qu'on vénère et qui semble être immortelle tellement elle est difficile à recycler. On aime ou on n'aime pas. On ne passe pas par cette cité ouvrière, on y bute sur un cul de sac.

d274187561714a2adfdf373ab3709107.jpg

L'autoroute s'arrête, le train aussi (le jeu du torero devient nettement plus facile quand la loco ne bouge pas). Terminus, tout le monde s'ennuie. Alors pourquoi donc notre lutin-comédien a-t-il le coeur si joyeux? Est-ce le très (trop) fameux musée du peigne qui le rend si heureux? Honnêtement, pas vraiment...

f756ff138072e678a4d94f2c870e0c3c.jpg

Alors pourquoi, en attendant l'heure du spectacle, son regard s'illumine malgré l'émotion? Parce que le matin, à Lyon, une puissante bombe à bonheur a explosé pendant la représentation de « Paillasse l'épouvantail ». Sous la forme d'un petit bonhomme différent, non pas par la couleur de sa peau d'ébène, mais par l'isolement dans lequel il a choisi de vivre. A 5 ans, il se cache dans sa bulle, ignorant les autres. Et pourtant, quelque chose s'est passé: pendant 50 minutes, il rit, frémit, vibre avec les marionnettes et le monsieur des marionnettes. A la fin du spectacle, la directrice de l'école, les yeux humides m'assure que « le déclic » s'est sans doute produit là, et qu'elle sait maintenant que ce petitou a lui-même ouvert la fenêtre pour laisser entrer le soleil. Moi, j'ai pas réalisé sur le coup. Mais alors qu'au volant je pense à l'énormité de l'événement, un gigantesque éclat de rire me secoue le coeur. Tous les « Oyonnax » du monde ne pourront plus me pourrir l'existence: Lutinbleu est vacciné contre la morosité pour un bon moment. Toi, le petit black autiste, tu es brodé d'or dans ma mémoire.