Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

21/01/2017

Alors le papé, comment y va ? (2006)

A force de bramer comme un cerf en rut, il s’est distendu l’organe. Eh oui, chanter tout le temps comme ça pour appeler la baleine bleue, ça fatigue, surtout quand la voix est usée. Va falloir du repos.
Papé, t’es râpé, faut te reposer, te déstresser, te laisser aller, oublier… tu la reverras ta copine, tu l’entendras forcément chanter. Elle apparaitra et vous partirez ensemble jusque derrière l’horizon pour régaler les morues d’un duo à la Sheila et Ringo.

vieil homme,christian benoist,lutinbleu,baleine bleue

OK petit, je pars en cure du coté de Gap. Mais je te préviens, je reviendrai, et j’aurai fait tellement de vocalises, que toutes les baleines belles chanteront ensemble le chant du Vieil homme amoureux d’elles.

05/11/2006

que des bonnes nouvelles 2

Quelle constance, quelle abnégation, quelle obstination !!! Avec la patience que son grand age lui confère, le vieil homme a travaillé dur et longtemps avec les plus grands professionnels de l’art lyrique de l’opéra de Lyon pour apprendre « le chant de la baleine bleue ». Avec cette mélopée, il pourra appeler sa copine et la voir une dernière fois. Le top. Aujourd’hui il est proche du but et il a retranscrit sur une partition les notes exactes. Il est tout excité à l’idée de l’apparition quasi-divine de cette graisseuse créature.

medium_vieil-homme-terreaux_1.gif
Avec des jambes de 20 ans, il a fougueusement fait le tour de l’hôtel de ville et là, au beau milieu de la place des Terreaux, il a sorti le grand jeu : doubles croches, ut, contre-ut et tout le tralala. Alors de la vapeur a commencé à sortir d’une fontaine. « ELLE SOUFFLE » se dit-il, c’est elle ! Alléluia ! Enfin seuls ! Gloria.
medium_terreaux-vieil-homme.3.gif
En s’approchant de cette brume salvatrice, ce vieux monomaniaque découvre qu’il s’agit en fait de bêtes à poils soufflant par les naseaux une vapeur chaude : Les chevaux de Bartholdi.


Déçu, pépère ? Vieil étourdi…dans ta précipitation, tu as confondu la partoche pour appeler les équidés et celle pour les cétacés…Déjà que ta voix est faible, si en plus ta vue baisse.


Bon, ne te décourage pas, tu es proche de la ligne d’arrivée. La prochaine fois surement.