Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

16/08/2017

LES D.O.M- T.O.M, si loin, si près.

Entre fous-rires pour les coquilles et admiration pour les correspondants locaux du seul quotidien martiniquais, le Lutin reconnaissant a été touché par leur dévouement et l’accueil chaleureux du jeune public.

martinique, tchico, les 3 chardons,christian benoist


Les journalistes, pas tous tendres envers le groupe « Hersant » propriétaire du journal « France-Antilles », ont su relayé l’info jusqu’au bout malgré leurs conditions de travail difficiles.
Comme à chaque fois, les longues heures d’attente dans les couloirs de R.F.O pour une couverture radio-télé ont été récompensées in-extremis.

Un clin d'oeil à mes potes René D, Eric C, Francis et Christine. Bisous.

14/08/2017

LES D.O.M- T.O.M, si loin, si près.

Une deuxième expérience dans l’ile de La Réunion a permis d’approfondir mes connaissances. Les nombreuses visites dans les rédactions des médias se sont révélées fructueuses et on s’est senti réunionnais, enfin… « zoreille »…ce qui est quand même plus valorisant que « petitblanc », un brin péjoratif, habitant les « Hauts » et dont on dit que la consanguinité fait des ravages. Même pas vrai. Partout, le public a fait un triomphe au spectacle. Et encore une fois, les journalistes ont vraiment assuré.

La Réunion, les 3 chardons, christian benoist

28/09/2016

L'invasion des épouvantails.

Et non des épouvantaux, comme la langue de notre collègue Molière l'exige. Partout en France, c'est de la folie. On en trouve partout: dans les écoles, dans les pubs à la télé, c'est une déferlante de truc-bidules qu'on fabrique, auquel on donne un pseudo et qui tourne pour effrayer les zoiseaux de toutes sortes.

b4ab8d4071bcd97b670f1a415071c6ea.jpg

Sans doute l'effet « Paillasse », le pestacle que Lutinbleu met en vie. Je confirme la fixette des tout petits écoliers français pour cet objet à qui l'on donne la vie...enfin en quelque sorte.

eb0eb58d83b85fa07944fc43857539d3.jpg

On en trouve dans des classes, dans les petits potagers-pour-jouer-et-pour apprendre. Encore une belle histoire de Jean-Pierre Idatte, diffusée par les 3 chardons, qui inspire bien des enseignants et des publicistes (ceux-là, dès qu'il y a un truc dans l'air...).Cette année, c'est une histoire de dragon, ça marche toujours.

les 3 chardons,paillasse,christian benoist

 

10/05/2016

Les histoires d'amour finissent mal, les histoires d'amour finissent mal, en général.

Pas cette fois-ci. A la fin d 'une « saison », le dernier jour de « pestacle » est trop attendu, désiré car porteur d'émotions particulières: On s'attache à ces marionnettes que l'on fait vivre alors forcément quand  l'heure de la séparation sonne, on s'attend à une représentation encore plus réussie pour un jeune public en extase, réagissant au moindre vibrato de la voix, bouche bée devant la manip qui tue, celle qui ensorcelle, qui fascine, qui éclate les pupilles... Et puis, poum-poum-patapoum, c'est tout le contraire: Le public est moins dispo, les adultes, énervés par la chaleur, l'acteur bredouillant...

DSC00225.JPG

Ben non. Pas cette fois-ci. Cette dernière journée avec « Ecoute le Vent », la petite indienne-marotte, c'était la plus simple, la plus pleine, la plus vivante que votre lutin ait connu depuis quelques lunes.

DSC00218.JPG

« Soleil Rouge », le vieil indien qui va vers le grand soleil rouge est parti avec l'astre de la vie, là-bas, derrière la montagne, et la petite fille-pour-de-faux a trouvé son nom.

DSC00222.JPG

Elle existe donc et peut vivre ses aventures. Destins croisés. La vie est faite comme ça. Les enfants du Crès et de La Grande Motte s'en souviendront longtemps. Lutinbleu aussi.

15/03/2016

Les marmailles, merveilleux jeune public. (Remember 28/05/2009)

Depuis le début de la tournée de « Paillasse l'épouvantail » dans les écoles de la Réunion, une   clochette toute belle tintinnabule dans la case « comédien » du lutin-marionnettiste. C'est grâce, bien sur, à l'accueil des grandes personnes, si fraternel, si souriant, si « décontracté » mais pas trop.

DSC00322.JPG

C'est grâce aussi à la qualité du spectacle proposé, texte, musique, mise en scène, décors etc. L'interprétation y est pour quelque chose, mais là, c'est obligé: Quand vous voyez ces yeux-là, quand vous entendez ces rires-là, quand vous faites « passer » ces manips là, c'est difficile de s'économiser, de calculer, de truquer. Les ficelles du métier?.. Retour à l'écheveau... Ces enfants sont « natures », émouvants, oreilles dressées, zyeux écarquillés. Ils vivent intensément l'histoire d' Armand le géant égoïste et des oiseaux de la bande à Paulo, le moineau effronté. Et, à la fin du « pestacle », lorsque le méchant devient gentil, le coin des yeux s'humidifie, l'émotion devient intense et le silence presque parfait. On vit un vrai moment de bonheur, je vous l'assure.

DSC00364.JPG

Alors, c'est logique , à la fin de la représentation on traine devant cet épouvantail, « tout de bois, de paille et de chiffons » pour prolonger l'instant, pour un peu plus d'éternité.

christian benoist,paillasse,lutinbleu,les 3 chardons,la réunion

A bientot.

 

23/10/2009

« Monsieur Le Vent », acte 1, scène 1.

 

« Lorsqu'il est content, Monsieur Le Vent souffle doucement et les fleurs en l'entendant se balancent, se balancent. Lorsqu'il est content, Monsieur Le Vent caresse l'eau et les bateaux glissent. Dans les maisons, il soulève les rideaux et il fait danser la lumière »... C'est la première phrase du spectacle de J.P.Idatte que « les 3 chardons » distribue dans les écoles cette saison 2009-2010. C'est aussi un rôle qui décoiffe, qui tourbillonne, qui transporte des montagnes en tissus. La première a eu lieu cette semaine. Et même interprété plusieurs centaines de fois il y a quelques années, votre lutin-comédien-marionnettiste doit se remette dans la peau de ce personnage au caractère si changeant. L'avantage dans notre région, c'est que le vent, on connait. On a de la doc. Ou plutôt, il faudrait dire: « les » vents... Au dessus des collines, au fond des vallées, sur la cote méditerranéenne, on a tous profité de la caresse d'Eole, si rafraichissante l'été. On s'est tous aussi essuyé les yeux qui grattaient, griffés par des grains de sable. Pendant quelques mois, de villes en villages, les enfants vont découvrir un monsieur transparent mais qu'on « sent »: Monsieur Le Vent. On va chasser les nuages noirs et s'envoyer en l'air...

DSC01337.JPG

11/09/2008

Rentrez donc...

A l'heure des premières feuilles jaunies par le soleil d'été, les petits élèves de la grande école s'en vont le coeur léger pour certains, un peu plus lourd pour d'autres, c'est selon, vers leur destinée d'écolier. Une histoire bien longue commence. Les uns apprendront longtemps des choses utiles, pour ensuite n'en conserver que la substantifique moelle, les autres, des choses plus furtives, voire futiles. Dans tous les cas, pour l'enfant entrant en C.P, c'est le début d'un long chemin bordé de mirages, de pièges, de virages glissants, mais aussi de jeux, de joies et d'instants d'éternité. On se souviendra des ses potes de foot à la récrée ou de ses copines-qui-jouent-à-la-coiffeuse. On se souviendra de ce maître à la voix si caverneuse ou de cette maîtresse dont on était ouvertement amoureux.

8f25a4065abb90bab4532785818666b6.jpg
Dans le petit-grand monde des marionnettes aussi, c'est l'heure cruciale. Il faut tout mettre en place, comme on rempli un cartable.
a5f99f4b4c671bd125ae4a6155af428a.jpg
Avec précision. Le texte, la mise en scène, et la partition musicale doivent être sues au millimètre et le décor doit dessiner au milli-millimètre, dans l'espace, les éléments indissociables de l'histoire.
b598a0f192ddb6392f9abfe6469eefa0.jpg
L'aigle aux ailes bleues, bien lissées, est paré à s'envoler, l'Oiseau Beau prépare son plumage, le Rat Riche compte une dernière fois ses graines, et l'Ours Fort se trouve décidément, le plus fort des ours.
33245b45b4f1eb2c50a33b2c97cc5130.jpg
Dans une semaine, c'est la « première »...Merci à Jean-Marc Mazella et à Olivier Kerjoze pour leur aimable participation, et coucou à mon pote Louis qui rentre en C.P.