Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

17/11/2016

Si toutes les étoiles du ciel d'ici pouvaient se donner la branche...

Imaginez la belle guirlande qui illuminerait notre voûte céleste! Elle ferait rêver les enfants et les poètes. Mais ce n'est pas qu'elles ne veulent pas, c'est qu' elles ne peuvent pas.

christian benoist, lutinbleu, lutindor

Au début, une grosse rougeaude dans laquelle co-habitent des milliards de bébés étoiles qui grandissent, grossissent, s'astiquent, se polissent le noyau façon joaillerie parisienne. Ha, les stars! Mais, voisines-oblige, elles vivent ensemble pour le meilleur et parfois pour le meilleur du meilleur. Et puis, boum-bang, dans un fracas explosif, une super nova naît avec ses milliards de mondes nouveaux, ses milliards de soleils et donc, ses milliards de planètes. L'univers est en expansion et donc, jamais plus nos ex-bébés étoiles ne pourront briller en dansant un tango dé fuego, encore moins un slow torride dans la chaleur de l'été ou simplement boire ensemble et avec modération un p'tit verre de vin « Sud de France ».

christian benoist, lutinbleu, lutindor

Alors, ivre d'un destin tracé depuis toujours et pour l'éternité, elle jouent, se marrent en nous observant et pour nous faire plaiz, elles dessinent dans la nuit des arabesques rigolotes sous forme de constellations.

christian benoist, lutinbleu, lutindor

Ainsi, au plafond des nuits d'été du Languedoc-Roussillon et d'ailleurs, au détour d'un quartier de lune, on devine un Lion, une Licorne, une Casserole, bref, un grand tout fantaisiste et un n'importe quoi qui brille comme, heu, les poignets et le cou d'un supporter de l'O.M.

christian benoist,lutinbleu,lutindor

Celle qui éclaboussent le plus nos yeux émerveillés, c'est bien la comète de Halley, la voyageuse, et sa belle et longue queue qui nous zèbre l'imagination. Celle qui a sans doute guidé les Rois Mages. Un spectacle interstellaire inoubliable que les hommes n'observent que tous les 76 ans, autant dire une fois dans leur vie (pour les plus chanceux). Ceux qui l'ont déjà admiré s'en souviennent.

03/03/2014

L'eau, le feu et le vent.

C'est moi le plus fort, hurle le vent . Pshhhit, c'est moi, crépite le feu. Arrêtez vos vannes, chante l'eau. Au café des Titans,ça chahute, ça tchatche, ça chauffe. Ils sont tous énervés. c'est à cause de moi souffle le vent, j'excite, c'est connu. Mais, grâce à moi, les caleçons et les chaussettes sèchent, les voiliers glissent, et les fleurs en m'entendant, se balancent, se balancent souffle le vent.

a0959d526b1beecf0be8a19ba4db7c92.jpg

Oh, l'éole, tu ballades, tu nous enrhumes, tu tourbillonnes, mais moi, le feu, je fertilise, je passionne, je réchauffe le coeur des hommes.

7c335998c7b5df7028b58fcc18e787d6.jpg

Le cœur des hommes? Ouais, ben moi, je les nourri, je les abreuve, et surtout je suis indispensable dans le pastis. Oh, patron!, tu nous remets ça? Ça coule de source...

19:15 Écrit par lutinbleu dans chris le surfeur. | Tags : eau, feu, vent, lutindor, lutinbleu, midiblogs | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook | | |

28/11/2012

A boire et à manger...

Les douceurs de l'automne.

christian benoist, lutindor,automne

11:08 Écrit par lutinbleu dans christian benoist | Tags : christian benoist, lutindor, automne | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

24/06/2012

Vous ne pouvez plus dire:

Ah, ben non, on savait pas... Faites suivre sans quoi....



                         

09:31 Écrit par lutinbleu dans christian benoist | Tags : christian benoist, lutindor | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

07/01/2010

lutindor

La famille des lutin-blogueurs s'agrandit. Le petit s'appelle "lutindor". Il a déjà 2 ans et il travaille déjà au rayon "archives". Il classe, repertorie, range...Bref un taf de mémoire. Passez chez lui, ça lui fera plaiz.

16:09 Écrit par lutinbleu dans lutindor | Tags : lutindor, lutinbleu, christian benoist | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook | | |

27/04/2009

Va falloir y aller...

Dernières représentations de « La Petite Indienne »...C'est toujours emouvant de quitter un spectacle. Déchirant pour d'aucun, pathétique pour d'autres, une simple page qui se tourne mais « quand meme... » pour les autres.

DSC00006.JPG
Dans cette école du quartier des « usines » à Ballaruc-les-bains cet aprèm, c'etait plutot « marade et émotion ». Des amis avec qui on passe un bon moment...Un vrai p'tit bout de bonheur. Rien d'étonnant: La dirlo s'appelle madame Ayral. Non non, vous avez bien lu, comme l'artiste Ginette, la notre. Du coup c'est la famille....Alors, on s'aime forcément.
DSC00007.JPG
Et lorseque les enfants s'envolent, c'est là...