Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

10/09/2012

Votre correspondant est en ligne.

 

« Je reviens d'Afghanistan...J'suis crevée... bla-bla.., super article...bla-bla, le rédac-chef super bla-bla...», disait, en attendant le tram, une journaliste à une collègue qui devait, elle aussi revenir d'une mission genre navette spatiale. Que du très très lourd. Elles parlaient fort, un peu comme un comédien à la retraite qui rythme ses anecdotes d'un « Moi Je Pense Que Molière,... » Fou rire garanti quand 2 jours plus tôt, un correspondant de l'Est Républicain, René Demange, a écrit ces quelques mots pour rendre compte du spectacle « Monsieur Le Vent » dans une petite école.

img033.jpg
 

Il explique: « Les lecteurs sont friands de tout ce qui se passe dans leur village. Ils aiment à se reconnaître sur la photo ». Tout simple.

14/06/2011

Monsieur le Vent vintage.

En 1987, 3 ou 4 spectacles par jour dans 3 ou 4 endroits différents, lutinbleu bosse, conduit, monte- démonte le décor, joue, rejoue et rererejoue et au bout du bout fait quand même s'envoler le jeune public dans les nuages. Succès, certes, mais à quel prix? Pas celui de son salaire. Quand t'es jeune comédien et qu'on te fait croire que tu vas décrocher la lune, t'es crédule, innocent et un peu crétin.

monsieur le vent, lutinbleu, christian benoist, midiblogs

08/06/2010

De souffler, le vent s'est arrêté.

Et mon coeur, de battre s'est emballé.

Émotions et frissons au programme de la dernière semaine de tournée de « Monsieur Le Vent », le spectacle que "les 3 Chardons" tournait dans les écoles cette saison. Forcément, le temps suspend sa fuite quand l'acteur-lutin-magicien endosse une dernière fois le gilet et la cape du personnage. Le chapeau melon bien planté sur la tête, il savoure chaque tourbillon qu'il dessine dans l'espace scénique. Il se lâche quand les volailles de la basse cour se chamaillent, il se retient quand la petite fille disparaît derrière la montagne et, au final, il laisse couler sur ses joues des larmes qui se mélangent aux rigoles de sueur qui dégoulinent sans pudeur.

DSC02258.JPG

Quitter un rôle qu'on a aimé, qu'on a fait vivre plus de 1000 fois et qu'on ne jouera plus jamais, c'est déchirant (sauf machine à remonter la vie). Mon plus grand bonheur, il est en forme de regards et de rire d'enfants qui ont éclaboussé ce spectacle. Avec parfois, en bonus, la joie dans les yeux de ces petits anges qui oublient pour un temps la maladie qui les clouent dans leur bulle ou dans leur fauteuils à roulettes.

DSC02239.JPG

Monsieur Le Vent a rendu son dernier soupir à Sospel, un petit village dans les hauts de Menton, accompagné par ses amis. Et un coucou particulier à l'école Pasteur, à Montpellier qui nous a ravi.

DSC02118.JPG

En septembre, « Boubam et le Tam tam », un autre histoire, prendra la suite et fera vibrer les salles de jeux aux rythmes africains sur fond de savane. L'aventure continue plus que jamais.

22/11/2009

Monsieur Le Vent souffle pour l'Est.

Quand les enfants jouent à "Monsieur Le Vent", "L'Est Républicain" immortalise la scène comme une éolienne capte la bise pour la transformer en énergie toute neuve, en tourbillon de petits bonheurs en couleurs

img047.jpg

11:33 Écrit par lutinbleu dans presse | Tags : monsieur le vent, lutinbleu, christian benoist | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook | |

30/10/2009

Retour au "Pays".

Tout comme l'an passé, ce quotidien régionnal s'intéresse à notre travail. Qu'il en soit remercié ainsi qu'Hugette Peroz sa correspondante à Romchamp, (Haute Saone) et banlieue de Belfort, qui a eu la gentillesse de m'envoyer son article par courriel.

article 3 Chardonsé.jpg

10:30 Écrit par lutinbleu dans presse | Tags : le pays, christian benoist, monsieur le vent | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook | |

25/10/2009

ça souffle encore pour "Monsieur Le Vent".

Les feuilles d'automne ne lui résistent pas. Elles s'arrachent de leur branche pour un joli voyage dans le ciel et sur la terre. LE voyage. Un "marronnier" pour les journalistes de "L'Est Républicain" qui "couvrent" les villages et les villes. La bise ne va  pas tarder...

img037.jpg

23/10/2009

« Monsieur Le Vent », acte 1, scène 1.

 

« Lorsqu'il est content, Monsieur Le Vent souffle doucement et les fleurs en l'entendant se balancent, se balancent. Lorsqu'il est content, Monsieur Le Vent caresse l'eau et les bateaux glissent. Dans les maisons, il soulève les rideaux et il fait danser la lumière »... C'est la première phrase du spectacle de J.P.Idatte que « les 3 chardons » distribue dans les écoles cette saison 2009-2010. C'est aussi un rôle qui décoiffe, qui tourbillonne, qui transporte des montagnes en tissus. La première a eu lieu cette semaine. Et même interprété plusieurs centaines de fois il y a quelques années, votre lutin-comédien-marionnettiste doit se remette dans la peau de ce personnage au caractère si changeant. L'avantage dans notre région, c'est que le vent, on connait. On a de la doc. Ou plutôt, il faudrait dire: « les » vents... Au dessus des collines, au fond des vallées, sur la cote méditerranéenne, on a tous profité de la caresse d'Eole, si rafraichissante l'été. On s'est tous aussi essuyé les yeux qui grattaient, griffés par des grains de sable. Pendant quelques mois, de villes en villages, les enfants vont découvrir un monsieur transparent mais qu'on « sent »: Monsieur Le Vent. On va chasser les nuages noirs et s'envoyer en l'air...

DSC01337.JPG