Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

31/07/2017

Quelle honte!

 

On les savait cruels, odieux, vulgaires, mais là, c'est l'apothéose! Non contents d'abandonner leur animal de compagnie ou leur mémé sur l'autoroute des vacances, ils jettent leur vieux transport en commun (bus ou tram) avant d'arriver à « leur plage » pour nourrir leur mélanome. Dégueulasse! Bon, ça se passe du coté de «  Palavas », mais ça n'excuse pas entièrement l'ignominie.

palavas,christian benoist,tram,bus

 

23/12/2016

Qu'elle est mimi, la crèche de Palavas...

Lorsequ'arrive le solstice d'hiver pour les uns, d'été pour les autres, dans toutes les églises du monde, poussent des crèches célébrant la nativité d'un enfant dit divin. A travers ces tableaux dont certains sont « vivants », c'est un symbole qu'on honore sous toutes les latitudes, surtout chrétiennes. Dans les pays les plus accros, on assiste à un véritable spectacle haut en couleurs et en démesures comme en Amérique Latine. A Betléhem et pour l'avoir vécu en vrai, c'est l'émotion qui domine l'évènement, une impression fortissimo qui fait vaciller les esprits les plus rationnels. Par chez nous, l'art provençal mitonne à toutes les sauces des scènes belles comme le soleil et bonnes comme le thym et le romarin.

lutinbleu,creche,palavas,noel

A Palavas, on reste dans la discrétion et la simplicité. La crèche n'est pas bien grande, mais même petite, elle devient géante pour les enfants qui viennent voir « le petit Jésus » qui vient de naitre. Et puis, c'est geste qui compte...

08:15 Écrit par lutinbleu dans chris le surfeur. | Tags : lutinbleu, creche, palavas, noel | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook | |

20/12/2016

« Y en a un peu plus, j'vous le laisse quand même? »

On le sait: Chaque automne, faut bien tout nettoyer la région après les vacances. Même si les touristes sont moins crades qu'avant, il y a toujours des « restes » après leur passage.

meteo, palavas, intempéries, christian benoist, midiblogs

Alors, faut frotter à grande eau dans tous les coins pour retrouver la brillance qui caractérise nos villes, nos villages, nos plages, nos montagnes, notre garrigue, et tout ce qui fait notre réputation. La nature s'en charge en vidant les réserves d'eau que le ciel a accumulé pendant les mois d'été. Mais là, on nous en ressert des louches en trop.

météo,palavas,christian benoist,midiblogs

 

La machine est bloqué sur essorage. Les routes inondées, les trams ressortent les palmes, les flancs des collines fragilisés, tout est rouillé. Évidemment comme d'hab, certains profitent de la situation pour se promener sur la plage sans collier ni laisse (ce qui est pourtant formellement interdit), pendant que d'autres testent leur nouvelles planche de surf. Le soleil se repose, le vent bosse dur et la pluie brosse. Normal, quoi.

meteo, palavas, intempéries, christian benoist, midiblogs

22/11/2016

ça déborde à Palavas.

Les bretons sont furieux. La méditerranée, elle aussi a ses grosses colères.

tempete,palavas,christian benoist

 

09:06 Écrit par lutinbleu dans christian benoist | Tags : tempete, palavas, christian benoist | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook | |

30/09/2016

Riders on the storm.

Le mauvais temps qui s'est installé dans la région de Montpellier ne fait pas que des malheureux. Le vent et l'orage font « monter » les vagues sur le littoral. Ce qui déprime les uns ravissent les autres. D'un coté ceux qui font la tronche, de l'autre ceux qui s'éclatent en riant. Le malheur des uns fait le bonheur des autres et vice et versa. A ma gauche, les grincheux qui se plaignent sans cesse. Qu'il vente, qu'il gèle, qu'il canicule ou qu'il pleuve, ils ne sont jamais contents. A ma droite, les « vivants » qui trouvent toujours le moyen de profiter.

d406ccbbef57ff3f8bc50749bdd0794b.jpg

Ces derniers temps, pour voir des sourires, vous pouvez vous rendre sur les plages pour admirer tous les amateurs de glisse. Lorsqu'il y a pile un an, j'affirmais à des copains de Saint Gilles ou de Saint Leu, qu'il existait bien un spot à Palavas, un vent de moquerie soufflait alors sur un lutin-raillé de quolibets les plus iconoclastes.

3e669eb3ccd6a5ea8ddfabb3f90e10af.jpg

« Eh, les réunionnais! » Les surfeurs et autres body-boardeurs de Méditerranée vous saluent bien!
Fun, excitants et attendus, les rouleaux de chez nous sont rares mais quand ils déferlent sur « notre sable » tous les amateurs sur l'eau ou les observateurs se régalent comme des gamins.

surfeur,palavas,réunion,christian benoist.

 

10/07/2016

Pauvre petite ville riche.

Pour le tout petit lutin rêveur, c'était le top du top. Un endroit magique. Une île paradisiaque d'où jaillissaient des fontaines de joies de vivre, des cascades de bonne humeur, de déconades, de fêtes et de musique. Le chant monocordo-lancinant des cigales y rythmait la journée entre siestes interminables entrecoupées d'apéros anisés, d'olives et de tchatches passionnées autour d'un cochonnet plus convoité qu'une petite culotte de Lady Gaga. L'odeur enivrante de l'ambre solaire s'évaporait d'un sable trop chaud. Les peaux cuivrées des filles blondes dans l'écume des vagues attiraient l'œil des producteurs sortant du casino les poches dégoulinantes de jetons. Le soir, c'était restau de poissons frétillants de fraicheur, café en terrasse avec les amis en riant aux éclats et soirée déjantée à danser comme des oufs sur des salsas bouillantes ou des rocks endiablés. Le champagne brillait dans les yeux de ceux-celles qui se frôlaient avant qu'ils ne s'enlacent sur la plage. Le mouvement lent et régulier du va et vient de la mer sur la plage humide, finissait par les réunir pour un moment d'éternité. Un rayon de ce coquin de soleil sifflotait la fin de la nuit et Morphée prenait dans ses bras les amants éternels. Ça, c'était dans les rêves bleus comme les flots et le camping qui va avec, d'un lutinet pré-ado idéaliste, romantique et déjà boutonneux. Son imagination surfait sur ce petit port de Méditerranée comme Kelly Slater sur les rouleaux géants d'Hawaï. Dès que la vie a permis de mettre le cap sur un petit port d'attache, c'est à Montpellier, ville d'histoire, de culture et de tolérance et surtout pas loin du bijou supposé, « Palavas les flots », qu'il fut le plus simple d'accoster. Pas déçu, le petit comédien-parisien-tête de chien, bouffeur de vie. Les yeux écarquillés, le nez au vent, la tête dans les étoiles, il naviguait d'un pas léger, cœur ouvert à tous, chevauchant son vieux vélo ou transpirant dans le bus 17 le menant vers un rivage salvateur.

f0fac0aa68c08c866e73f08ff9f45c50.jpg

Et puis « boum, crack, badaboum! », au fil des ans, le mythe s'est écroulé, et avec lui, la fascination pour laisser place à la déception. Infectées par des crises à répétitions, les saisons fondent comme neige au Kilimangaro. La faute à la misère organisée par les puissants bavant de suffisances, et des marchands avides de plus d'or et de reconnaissances qu'ils n'obtiendront jamais, compatibilité oblige. Un exemple de leur médiocrité? Une statue moche à un carrefour à la con et un banc inutilisable.

palavas,lutinbleu,christian benoist

Les bêtises sont multiples et variées:  Tarifs pratiqués et accueil réservé à ceux qui les font, plus pour longtemps, vivre. Palavas les flops.

12/04/2016

La Redoute de Ballestras.

Au 18ième siècle, les pirates pullulaient en méditerranée. Ils attaquaient sournoisement, sans se faire remarquer... Ils accostaient sur nos cotes et semaient la terreur dans les villages. Ils pillaient, violaient, brulaient, bref, la routine: ils faisaient leur boulot de bad boy des mers. Pareil que Johnny Depp, avé l'accent. Pour mieux les combattre, on fit construire des tours de défense sur le littoral.

ade85f77d8410974b2948bf2bf43d49a.jpg

Efficaces puisque, le temps passant, elles furent abandonnées faute de combattants L'une d'elle a été reconstruite à Palavas selon les plans d'origine par des compagnons-bâtisseurs de cathédrales. Elle abrite maintenant un musée consacré au régional de l'étape: Albert Dubout. Ses caricatures, dessins et autres illustrations sont hilarantes. On visite d'abord la « salle » ou est exposé le fameux petit train, qui charriait bon grès mal grès les nombreux premiers vacanciers issus des congés payés vers nos plages. Le second bâtiment est un lieu jubilatoire, réservé à un public averti qui n' a pas peur de sourire et même de rire aux éclats devant les « chats » aux trous du cul incontournables ou aux affiches des films de Pagnol. Si vous passez par-là, ne soyez pas effrayés par l'aspect « décor de théâtre », vous ne regretterez pas le détour. 5 euros, c'est un peu cher...

3138e74fdb8760ecbae119ad8aff8ae5.jpg
fff34c34ce50d297335e798523319cb4.jpg

Les touristes admirent...

17/03/2015

Derrière le phare de Palavas.

Dans cet ex-château d'eau, se perche un restau pas trop mauvais et très intéressant et drôle car il tourne. Une révolution en 1 heure. Les soixante-huitards sont jaloux.

dc4687ed90784323c8c534f1bf068e90.jpg

Derrière cet édifice majestueux, se niche un tout petit jardin public adossé à l'église. Saint Pierre y garde "la" clé. Aujourd'hui, il se fait des cheveux si on peut dire. Mais qu'est-ce qui lui casse la tête comme ça? Des teufeurs en pleine rave, ou bien des fêtards en retard? Non-non.

4f98d02669c2aa1a332357ff00dfedd9.jpg

Cette aprèm sur la plage, des étudiants s'affrontent au volley. Sympa. Après les compétitions, c'est presque l'émeute car leur sponsor leur offre une crème glacée pour les récompenser de leurs efforts et de leur bonne humeur.

4dc574c0e634b04c09589facbaf2c1d8.jpg

Rassurez-vous, il y en aura pour tout le monde et les organisateurs, le sourire généreux, laisseront les lieux dans un état nickel-chrome, irréprochable. Avant, sans doute d'aller feter les équipes victorieuses et les autres.

7a6779b6ca0aa57d6fd2052f8f8f87d7.jpg

« De bons petits jeunes » aurait dit ma grand-mère. Et les exams alors?

12:44 Écrit par lutinbleu dans chris le surfeur. | Tags : palavas, agri, saint pierre, lutinbleu | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

09/07/2014

Soirée tiède sur la cote.

Et même fraiche. Si fraiche que les « p'tites laines » sorties du fond de la valise qu'on a laisser dans le coffre de la bagnole, sont bien utiles. Autrement que pour un défilé de mode. Moches mais efficaces. Ben oui quoi, on n'est pas à Saint Trop. Pour l'affluence aussi, c'est tristounet. 

8b79d4106e2137520f4a09f469dc2bf1.jpg

Palavas les flots même pas bleus s'enfonce dans le blues des nuits désertes. On a connu des « saisons » plus animées, là même ou l'ambiance de fête agitait le port, les restaus, les cafés, le casino, on se traîne d'une rive à l'autre et de bâbord à tribord, c'est la même chanson triste, la même rengaine mélancolique. C'est peut être « qu'ils » ne sont pas encore tous là. Gageons que ce week-end et les jours suivants, on surfera sur de vagues de joies, de fantaisies, de rires et de déconades bon-enfants. Sans quoi, on fera à cette petite ville isolée, un enterrement de seconde classe. On n'y croit pas... Ça va réagir. Sans ça le lutin-colère va rugir comme un lion.

21/09/2012

Le mariage du cow boy.

Et comme cadeau ses collègues lui ont préparé une p'tite fete à la sortie de l'église à base de pétards pour effrayer les chevaux qui n'ont rien demandé à personne. La plus belle conquète de l' homme sous la domination sadique de quelques détraqués du bulbe, c'est une "tradition" dont le Conseil Constitutionnel devrait se saisir...

mariage d'un cow boy, christian benoist, lalavas

mariage d'un cow boy, christian benoist, lalavas

12:10 Écrit par lutinbleu dans christian benoist | Tags : christian benoist, lutinbleu, palavas | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook | |

20/07/2012

La cruelle inégalité des soirées estivales.

 

« Le ciel, le soleil et la mer » attirent chaque été et à juste titre nos amis touristes sur notre littoral. Pendant les heures chaudes, ils barbotent, se prélassent, jouent à tout, se rencontrent ou simplement s'adonnent au sport le plus apprécié ici: La sieste. Lorsque les étoiles s'allument, ils aiment s'amuser en bougeant leur corps, frôlant celui de son voisin (ine) de plage et danser sur une musique rafraichissante. D'autres, plus calmes, préfère un concert de classique ou de jazz. A Montpellier, le choix est cornélien: Il se passe toujours quelque chose aux mille coins de la ville comme par exemple « Le Festival de Radio France » qui offre des genres divers et variés. Ainsi, on peut se régaler en écoutant « Mozart » ou lever les bras avec « Tohu Bohu ».

Par contre, dans certaines stations balnéaires, c'est tout gris. Par exemple, à Palavas. Les responsables des soirées font subir à leurs visiteurs des « animations » statiques et sans intérêt de groupettos sortis des années de plomb des années 60 de la banlieue de Leningrad. Resserrage de budget? Ou alors juste une cruelle absence de talent?

palavas, tohu bohu, christian benoist

tohu bohu

tohu bohu

 

 

20/05/2012

La palme d'or du courage est attribuée à ….

 

Tous ces tri-athlètes qui se sont lancés malgré le temps pourri qu'il fait sur le littoral.

triathlon du phare, palavas, christian benoist, lutinbleu, midi blog

Vous connaissez le principe: La nage en prem's, puis le vélo (sans modération), enfin la course à pied.

triathlon du phare, palavas, christian benoist, lutinbleu, midi blog

Cette fois-ci, la mer ne permet pas de sortir au large. Alors le chenal du port de Palavas servira de grosse piscine.

triathlon du phare, christian benoist, palavas, lutinbleu, midi blog

Le courant violent ralentis les nageurs et certains d'entre eux font du surplace voire nage-arrière. Peu importe, pourvu qu'ils testent les limites de leur corps. Aller jusqu'au bout, peut-être même plus loin, voilà leur crédo. Ils ne ressemblent pourtant pas à des extra-terrestres, enfin en apparence. Alors quel est leur secret? Sans doute la joie de se retrouver entre potes pour vivre ensemble une histoire de vie et d'amitié.

triathlon du phare, palavas, christian benoist, lutinbleu, midi blog

Pour les résultats, vous allez . là, sans forcer 

06/05/2012

Un p'tit bout de soleil pour la féria de Palavas.

Alors, on en profite pour emmener les enfants se sécher les os et se régaler les yeux et les oreilles...

feria de la mer, palavas, lutinbleu, christian benoist

Les chevaux attendent patiemment pendant qu'une fanfare couleur locale assure le temps mort causé par le retard des pompiers, sans qui rien n'est possible.

feria de la mer, palavas, christian benoist, lutinbleu, midiblog

 

feria de la mer, palavas, lutinbleu, christian benoist

Au bout du compte, quelques toros à moitié nains se font attraper les cornes sur-protégées, par des mômes qui raconteront leurs exploits lundi à la récré.

feria de la mer, palavas, christian benoist, lutinbleu, midiblog

 

Après cette émotion intense, ils iront sans doute à la plage réver devant les bombasses du samedi tandis que les parents iront déguster une bouteille de rosé. Du moment qu'ils n'oublient pas de voter demain...

05/07/2010

Plus précis qu'une horloge atomique.

 

Tous les premiers samedis soir du mois de juillet, les stations du littoral triplent leur population. Ce n'est pas un phénomène-génération spontanée, mais l'effet vacances. Depuis 1936 et les congés payés, des milliers de bosseurs, de chômeurs, d'écoliers, d'étudiants, de retraités et d'animaux de compagnie rescapés des abandons en bord d'autoroute, déferlent dans la bonne humeur: Un véritable raz de vacanciers fatigués par un long voyage dans des embouteillages interminables ou dans des trains bondés. Les mômes ont braillé, vomi à l'arrière de la voiture ou chanté des refrains de saison, lancinants et franchement agaçants genre: « C'est quand qu'on arriveuuu... ».

DSC02403.JPG

Pour eux et en hommage à leur porte monnaie, les syndicats d'initiatives ont mis les petits plats dans les grands. A Palavas, la fête de la mer a commencé par une démonstration de joutes.

DSC02405.JPG

Les restaurants affichent complet, les marchants de glace font de l'oeil aux enfants, potentiels clients quotidiens. D'autres font comme à la maison: Ils frissonnent devant le foot-à-la-télé. Avec raison puisque ce soir, c'est notre voisin de l'autre coté des Pyrénées qui tente une qualif en demi finale de la coupe du monde de foot.

DSC02408.JPG

Barcelone n'est qu'à quelques encablures à vol d'oiseau et de coeur, alors ce soir, somos todos espagnols.

DSC02407.JPG

Et forcément, lorsqu' « on » marque pour gagner, une clameur de joie toute simple s'élève au firmament (si, si...). Les vacances commencent en fanfare. Soyons accueillants, souriants voire prévenants, les touristes nous font l'honneur de nous visiter. Profitons.

DSC02400.JPG

08/04/2010

La patrouille française (des jeux).

Gagnez moins, perdez plus en toute tranquilité, ami blogueur-joueur: La patrouille veille!

DSC01048.JPG


19/04/2009

La pèche revient


12:00 Écrit par lutinbleu | Tags : lutinbleu, peche, palavas, midiblogs | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook | |

07/10/2008

Quelques heures à la maison.


Avant de se faire le TGV du boulot qui ramène lutinbleu vers le Jura, à l'heure de la messe dominicale que monsieur le curé de Palavas a sans doute avancée pour l'occasion, les toros, les chevaux et les fous furieux qui courent après la gloire étaient de sortie sur la plage. Un spectacle familial vraiment réussi. Bonne humeur, franche rigolade, suspens et véritables exploits sportifs pour un apéro festif d'un dimanche d'automne ensoleillé. Il faut le dire aussi quand c'est réussi... Vu d'en haut, c'est très rigolot.

IMAGE_073.jpg
Depuis la perte de son petit appareil photo, le lutin-handicapé du zoom utilise son téléphone portable: Les images sont toutes pourrîtes. Navré.

11:38 Écrit par lutinbleu | Tags : palavas, lutinbleu, christian benoist | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook | |

29/07/2008

Palavas-la-classe.

Cette année, nos amis les touristes, on ne les prend pas pour des nazes. La station se casse l'arrière train pour qu'ils s'amusent genre « intelligent ».

a020ebef9594252859e9dd458b26604a.jpg
Ce week-end, il y avait foule à la foire aux bouquins rive gauche. Enfin sur la rive gauche du canal, pas sur la rive gauche de Paris ou ils sont tous intellos et snobs. Des tas d'écrivains signaient leur truc. Et du beau linge! Richard Borhinger, l'ancienne star du show bizz y a raconté sa vie de noctanbule. Tout le monde s'est bien marré même si on l'a attendu des heures. Sympa le type, il a raconté le jour ou il rendu son p'tit déj sur les genoux d'Isabelle Adjani.
2cfd28dfb165debdf540bf4f2503eb7d.jpg
Et puis y avait des écrivaines super connues avec des chapeaux très élégants. Bon, il n'y avait pas « gala », mais après tout, c'est les vacances!
4fd472af27d95784c8d5443bcaede42f.jpg
Et puis lundi, dans les arènes super belles, c'était « Interville », l'émission de télé avec la vachette. « C'était bien, je ne vous dis pas ». Surtout le jeu du camping: On doit monter la tente en haut d'un toboggan avec du savon. Tex, l'animateur-télé a fait bien rire les spectateurs et les téléspectateurs (c'était en direct),avec ses allusions aux « tantes » et quand il a dit: « Y'n'faut pas oublier son papier quand on est au camping ».
377327e9eb94b6822eb8950a78b41313.jpg
On a passé une super soirée. Voir "Midi Libre".
Note du lutin-abattu: Des initiatives exemplaires pour promouvoir notre région? A vous de juger. Votre lutin-gamin aimait « Intervilles», celui du gros-Léon -« Guy, je ne vous entend plus ». Il aime aussi les livres, mais là...On fait quoi?

22/01/2008

« Boulogne sur mer, port de pêche et qui entend le rester ».

Bon,c'était à Dieppe, mais pareil, De Gaulle disait aussi des conneries sans queue ni tête. Sur cette affaire, il était devin. La boulonnaise et le boulonnais n'ont pas la pèche. Coup sur coup, les mauvaises nouvelles se sont accumulées. D'abord, l'équipe de foot, pourtant valeureuse, s'en est pris 3 dans les filets par une surprenante formation montpellierraine dirigée par le docteur R. Courbis qui fait bien des miracles...Ensuite par une visite du président de la République venu remonter le moral des professionnels de la mer. « Il faut remettre en cause, les quotas européens de la capture des petits et gros poissons ». Sous entendu à la hausse. On vous l'avait bien dit: A peine élu, voilà qu'il se prend pour Dieu en multipliant les poissons comme Jésus au lac de Tibériade (si mes sources sont bonnes). Au pays des moules frites et du hareng, les gars de chnord ont avalé ça avec les arrêtes. Lutinbleu s'interroge sur la santé mentale de N1S1: Comment va-t-il faire pour transformer les vieux sacs plastiques qui envahissent nos océans en frétillantes daurades?

48fae03c8d8df3585a3034af7bb73fa8.jpg
A Palavas, on prend son thon en patience. Le lieu se meurt et les amoureux des mers rient jaune.

19:35 Écrit par lutinbleu dans Chasse/Pêche | Tags : peche, palavas, N1S1, nicolas sarkosy | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook | |

20/01/2008

Un après-midi dominical.

Lorsequ'on commence à découvrir les trous dans le blanc manteau de l'hiver, c'est l'heure de « sentir » le début du début d'un printemps attendu par tous.

c8dc00cc7e1d25f11e63b254441a1ee1.jpg
Le dimanche est encore un jour férié pour beaucoup d'entre nous et on en profite pour se balader avec les mômes en famille ou entre amis. Ça fait du monde. Forcément, on a tous eu la même idée au même moment. Et comme les soldes n'ont pas eu raison du portefeuille du français, les queues s'allongent devant les distribs.
200de8d70bf24e35e267df041d8d5692.jpg
C'est juste pour une glace ou une gauffre, parce que pour le reste, va falloir faire gaffe.

19:30 Écrit par lutinbleu dans chris le surfeur. | Tags : palavas, dimanche férié, lutinbleu | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook | |

30/07/2007

Voiles latines.

Pétole. Les quelques barques catalanes encore au port de Palavas ce dimanche vont appareiller.

medium_yole1.gif
Instant de réveil des corps et des vaisseaux. Ce n’est pas facile ce matin de prendre la mer. Du tout. Mais il faut sacrifier au dieu Neptune et puis il faut sortir vers 10h, c’est marqué dans le journal.
medium_yole2.gif
Quand tous les marins sont enfin opérationnels, les sourires barrent de nouveau les visages pas rasés des loups de mer d’un jour comme ça. Ils s’agitent, larguent les amarres et parviennent à hisser les voiles de ces vieux gréments. Les efforts fournis finissent par re-exciter les hardeurs des boutes.
medium_Yole3.gif
Alors, passé la jetée, Eole s’en mêle et les reflets d’argent accompagnent l’embarcation vers des destinations pas encore colonisées du coté de l’Espiguette. Hisse et haut !

13/07/2007

Touristes en otage pour rire.

Ou sont-ils se demandait vudici dernièrement. On les a retrouvés sur la plage. Ils sont sous une brume épaisse.

medium_brume1.gif
Toute la nuit, on a tissé une toile géante d’un brouillard humide selon une vraie recette normande pour retenir les estivants. Une juteuse idée du comité des fêtes de Palavas? Un complot de l’aglo pour dégouter les visiteurs une bonne fois pour toute de ce petit port rebelle qui refuse l’alliance ? Que nenni amis voyageurs, soyez les bienvenus. Ce phénomène est bien connu. C’est juste du à une grosse chaleur…Comment ? Demain ? On s’en fout, c’est la fete nat. On va tirer un feu d’artifice, euh enfin, si la météo est favorable. Et puis il y aura un bal rigolo… Allez, restez… on va fêter ça.
medium_brume-2.gif
.

19:00 Écrit par lutinbleu dans Actualités | Tags : palavas, brume, lutinbleu, vudici | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook | |

09/07/2007

Une fête de la mer bien embrumée.

Tous les seconds dimanches de Juillet, « la fête de la mer » attirent les premiers touristes à Palavas. Les pêcheurs célèbrent la Saint-Pierre, leur saint patron, avec 2 semaines de retard pour être synchrone avec les porte-monnaie encore pleins de nos amis vacanciers.

medium_palavas.2.gif
Malgré une météo défavorable, l’atmosphère est bon enfant et on navigue dans des vagues de bonne humeur, embarqué par les flonflons de l’accordéon. Nos acrobates du filet, nos jeteurs de lignes, briseurs d’écumes se font plaisir. C’est un juste retour des choses pour ces forçats de la mer qui mettent parfois leur vie en danger pour régaler les enfants petits et grands de poissons d’une fraicheur irréprochable, avec des nageoires et une queue au contraire de la cantine ou ils sont carrés et pannés. Sur ces visages burinés, reflète le bonheur du travail bien fait.
medium_saint-pierre.2.gif
Profitez en les gars, dans quelques années vous ne pécherez plus que des vieilles godasses et des boites de conserves. La mer est en danger, la planète se meurt. Alors, comme s’il ne restait plus que cela, ils dansent maintenant. Dans les vapeurs du pastis et la brume du souvenir.

10:55 Écrit par lutinbleu dans Nature/Environnement | Tags : fete de la mer, palavas, pécheurs | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook | |

09/04/2007

Premier dimanche à la mer.

Les parents l’avaient promis, « à Pâques, on ira à la mer ». Après un voyage épuisant pour le conducteur, ils sont arrivés sur le littoral. Kevin, 12 ans voulait voir le château de Saint Louis à Aigues mortes pour comprendre comment on jouait à la guerre avant et surtout déguster une bonne glace.

medium_aigues-mortes.gif
Puis, ils sont allés sur la plage pour que Mélissa qui passe en 3ième se prenne pour une starlette. Bon, le Petit Travers ce n’est pas Cannes, mais on peut faire comme si…
medium_petit-travers.gif
Le but du voyage c’est la bourse d’échange des véhicules de collections à Palavas. Des blindés de la dernière guerre sont exposés au milieu des Dedion-Bouton et des tractions avant.Baroque mais intéressant
medium_char.gif
Après une petite ballade sur la rive droite, ils iront manger une soupe de poisson dans un des restaurants du port.Demain, il faudra remonter à Paris dans les embouteillages. Ils auront des images plein la tête jusqu’aux élections grâce auxquelles leur candidat préféré changera le monde. Pour rien au monde, les parents ne rateraient leur devoir électoral. Faites comme eux : VOTEZ !

11:00 Écrit par lutinbleu | Tags : dimanche de paques, palavas, bourse d'échange | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |