Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

26/01/2017

Juste parceque j'aimais bien ce spectacle.

Petite indienne.

petite indienne, 3 chardons, christian benoist

1136871684.jpg

10/05/2016

Les histoires d'amour finissent mal, les histoires d'amour finissent mal, en général.

Pas cette fois-ci. A la fin d 'une « saison », le dernier jour de « pestacle » est trop attendu, désiré car porteur d'émotions particulières: On s'attache à ces marionnettes que l'on fait vivre alors forcément quand  l'heure de la séparation sonne, on s'attend à une représentation encore plus réussie pour un jeune public en extase, réagissant au moindre vibrato de la voix, bouche bée devant la manip qui tue, celle qui ensorcelle, qui fascine, qui éclate les pupilles... Et puis, poum-poum-patapoum, c'est tout le contraire: Le public est moins dispo, les adultes, énervés par la chaleur, l'acteur bredouillant...

DSC00225.JPG

Ben non. Pas cette fois-ci. Cette dernière journée avec « Ecoute le Vent », la petite indienne-marotte, c'était la plus simple, la plus pleine, la plus vivante que votre lutin ait connu depuis quelques lunes.

DSC00218.JPG

« Soleil Rouge », le vieil indien qui va vers le grand soleil rouge est parti avec l'astre de la vie, là-bas, derrière la montagne, et la petite fille-pour-de-faux a trouvé son nom.

DSC00222.JPG

Elle existe donc et peut vivre ses aventures. Destins croisés. La vie est faite comme ça. Les enfants du Crès et de La Grande Motte s'en souviendront longtemps. Lutinbleu aussi.

10/03/2015

Nouvelle cuisine.

Éloignez les personnes sensibles et sans humour, elles pourraient tourner vinaigre. De même, utilisez un contrôle parental strict si de trop jeunes yeux trainent devant votre écran d'ordi. Pareil pour les séniors très séniors qui pourraient avaler leur prothèse dentaire. Aujourd'hui, lutin-toqué vous dévoile une recette de derrière les fourneaux. Voici donc comment cuisiner les « oreilles d'ours fort »façon grand-mère lutine.

ours-gelé-008.jpg

Pour 2 personnes, il vous faudra -Un ours fort bien frais monté en neige. -Une feuille de papier sulfurisé. -Un four bien confortable. En prem's, démonter les 2 oreilles de la bête-marionnette d'un geste sec mais tendre (ces choses-là ont un coeur savez-vous).

le-puy-047.jpg

Les déposer délicatement sur un plat qu'on encaverne au chaud pendant quelques lunes, le temps de se préparer la papille.

le-puy-049.jpg

Pendant la cuisson, riez, dansez, chantez, faites la fête. N'oubliez pas les câlins d'amour pour faire monter la sauce. Quand c'est le moment, savourez avec délectation cet instant d'extase entre amis autour d'une bonne bouteille. Si vous n'avez pas trouvé d'ours fort au marché, on peut utiliser un vieil ours en peluche pré-mâchouillé, invendable sur i.bay, que votre petit Kevin délaisse depuis ses 27ans. Pour le réveillon de cette année, c'est un peu tard, mais pour le prochain coup, ça peut étonner vos invités. Et puis, le chapon...tristounet n'est-ce pas? Surtout les marrons, très très difficile à digérer...

14/03/2014

Malheureux « riches »...

Ils sont malades de la crise. Chaque jour qui passe et c'est un coup de couteau dans leur bourse qui se vide, qui s'aplatit comme une crêpe, se déforme comme un tube de dentifrice utilisé jusqu'à la corde pour en tirer l'ultime crotte. Et il n'y a pas qu'à Wall Street ou au palais Brognard. Dans le nouveau spectacle pour enfants « Petite Indienne », actuellement à l'affiche dans votre maternelle préférée, le « rat riche » lui aussi perd tout son butin. Extrait. Dans la grande prairie, une petite indienne cherche son nom. Elle rencontre ce drôle de rongeur.

7c95764e74a884b94df0a3e6c5cfc263.jpg

« Si tu veux trouver ton nom, regarde-moi et envie moi, ricane le Rat Riche. Avec ma calebasse toute pleine, je suis plus riche que le rat des bois, plus riche que le rat des champs, plus riche que le rat des villes. Bref, je suis le plus riche des rats. Et c'est pourquoi je m'appelle Le Rat Riche. Quant à toi, Petite Indienne, si tu me regarde et si tu m'envie, alors tu sera mon amie. Et tu pourra t'appeler l'Amie du Rat Riche. - Mais que fais-tu, Petite Indienne, tu ne m'écoute pas? - J'écoute le vent, répond la petite indienne,le vent joyeux qui danse en bondissant. J'écoute le vent qui me dit... - Le vent ne te dit rien du tout. Inutile de l'écouter. Et puis moi aussi, je danse en bondissant. Alors, petite indienne, si tu veux trouver ton nom, regarde-moi danser. Regarde-moi et envie-moi. Car je suis le Rat Riche, le plus riche des rats, plus riche que le rat des bois, plus riches que le rat des champs, plus riche que... - Mais que se passe-t-il? Voilà qu'en dansant, ma calebasse s'est renversée. A terre, tout s'est répandu. Et maintenant, j'ai tout perdu. Hélas, petite indienne, je ne suis plus le plus riche des rats. Hélas, Je ne suis plus le Rat Riche. Mais que te disait le vent, petite indienne? - Il me disait que le plus riche des rats, c'est celui qui sait partager. - Celui qui sait partager! Ah! Petite indienne, le vent a bien raison. Écoute-le, si tu veux trouver ton nom. » Des riches qui savent partager, ça existe. Lutinbleu en a rencontré. Pour de vrai.

09:55 Écrit par lutinbleu dans chris le surfeur. | Tags : 3 chardons, petite indienne, lutinbleu | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

28/04/2009

Les adieux "urbi et orbi" de lutinbleu.

Enfin surtout urbi (la ville), parceque orbi (l'univers), c'est un peu excessif. Les dernières représentations de " Petite Indienne" de J.P. Idatte enflamment les coeurs et mouillent le coin des yeux.

DSC00013.JPG
Ce matin, à Grabels, les enfants, des copains, ont repoussé les limites de l'euphorie. Philippe, le maitre des "grands" maitrise les situations délicates (meme au 1er rang, les enfants ne voient jamais...). Quel public!
DSC00015.JPG
Tout passe. On rie, on vibre, on chante ensemble: Du lourd.

Beaulieu, vous connaissez. Depuis 20 ans on se retrouve au printemps.
DSC00040.JPG
Alors, cette aprèm, la tendance était "réunion de famille". D'autant plus que cette école possède son blog...sur midiblogs bien sur. Salut à vous les voisins.

27/04/2009

Va falloir y aller...

Dernières représentations de « La Petite Indienne »...C'est toujours emouvant de quitter un spectacle. Déchirant pour d'aucun, pathétique pour d'autres, une simple page qui se tourne mais « quand meme... » pour les autres.

DSC00006.JPG
Dans cette école du quartier des « usines » à Ballaruc-les-bains cet aprèm, c'etait plutot « marade et émotion ». Des amis avec qui on passe un bon moment...Un vrai p'tit bout de bonheur. Rien d'étonnant: La dirlo s'appelle madame Ayral. Non non, vous avez bien lu, comme l'artiste Ginette, la notre. Du coup c'est la famille....Alors, on s'aime forcément.
DSC00007.JPG
Et lorseque les enfants s'envolent, c'est là...

25/10/2008

Fin du 2ième acte.

Après ces répetitions contraignantes, passionnantes, fatigantes à Paris, en aout-septembre, c'est la fin de la période de rodage du spectacle. La « Petite Indienne » a trouvé son rythme. Même si une représentation est différente d'une autre, on commence à sentir les réactions du public à telle ou telle manip, à l'interprétation du comédien, à la couleur des phrases. Les choses deviennent plus simples et le texte (vraiment excellent de J.P Idatte) prend sa véritable dimension. Les spectateurs, petitzetgrands s'amusent, s'émeuvent, chantent, participent et parfois applaudissent. Mais pas systématiquement car trop entrainés par l'émotion, ils continuent leur rêve bien après l'extinction des projecteurs. Mais aujourd'hui, rideau. Pendant les vacances de la Toussaint, le monsieur des marionnettes rentre chez lui. Luxeuil, Vesoul, Besançon, c 'est bien, mais Montpel, c'est le port d'attache, forcément le plus beau du monde.

vacances-002.jpg
Ah, il fait moins le malin, « l'Ours Fort », démonté comme il se doit pour être précieusement rangé dans sa caisse juste à coté de l'oiseau gris et du manteau de fête de « Soleil Rouge », le vieil indien si sage. Jusqu'au 5 novembre.

14/10/2008

Une « exclu » de lutinbleu.

Les première photos d'un spectacle haut en couleurs: Dans les immenses prairies du grand ouest américain, une petite fille du coin n'a pas de nom. Quelle honte! Dans sa tribu, c'est plutôt mal vu. Alors tout le monde se fiche d'elle en l'appelant « petite indienne!», ce qui n'est pas vraiment un nom, n'est-ce pas... Elle n'existe pas puisqu'elle n'a pas de nom. Il lui faudra vivre ses propres aventures pour dessiner son histoire sur son manteau de fête et devenir digne de son totem. Voici donc le lutin-comédien en plein boulot.

petite indienne 077.JPG
moi-pi.jpg
Sans quoi, c'est l'automne, les feuilles qui ne servent plus à rien, tombent après un dernier rappel plein de couleurs « claps-de-fin ». Guillaume Depardieu lui, avait un nom trop lourd.Une dernière fois, il souffre, comme depuis toujours. La brume se dissipe enfin pour lui. Sa révolte, sa fragilité et sontalent seront plus forts que tous ces putains d'automnes qu'on voudrait nous faire vomir à lacorbeille.
feuilles.jpg
lac-vesoul-002.jpg

11/09/2008

Rentrez donc...

A l'heure des premières feuilles jaunies par le soleil d'été, les petits élèves de la grande école s'en vont le coeur léger pour certains, un peu plus lourd pour d'autres, c'est selon, vers leur destinée d'écolier. Une histoire bien longue commence. Les uns apprendront longtemps des choses utiles, pour ensuite n'en conserver que la substantifique moelle, les autres, des choses plus furtives, voire futiles. Dans tous les cas, pour l'enfant entrant en C.P, c'est le début d'un long chemin bordé de mirages, de pièges, de virages glissants, mais aussi de jeux, de joies et d'instants d'éternité. On se souviendra des ses potes de foot à la récrée ou de ses copines-qui-jouent-à-la-coiffeuse. On se souviendra de ce maître à la voix si caverneuse ou de cette maîtresse dont on était ouvertement amoureux.

8f25a4065abb90bab4532785818666b6.jpg
Dans le petit-grand monde des marionnettes aussi, c'est l'heure cruciale. Il faut tout mettre en place, comme on rempli un cartable.
a5f99f4b4c671bd125ae4a6155af428a.jpg
Avec précision. Le texte, la mise en scène, et la partition musicale doivent être sues au millimètre et le décor doit dessiner au milli-millimètre, dans l'espace, les éléments indissociables de l'histoire.
b598a0f192ddb6392f9abfe6469eefa0.jpg
L'aigle aux ailes bleues, bien lissées, est paré à s'envoler, l'Oiseau Beau prépare son plumage, le Rat Riche compte une dernière fois ses graines, et l'Ours Fort se trouve décidément, le plus fort des ours.
33245b45b4f1eb2c50a33b2c97cc5130.jpg
Dans une semaine, c'est la « première »...Merci à Jean-Marc Mazella et à Olivier Kerjoze pour leur aimable participation, et coucou à mon pote Louis qui rentre en C.P.