Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

31/08/2016

Revenez, on en a encore plein à la maison.

C'est juste une blague! En ce matin encore chaud de cette fin  août, on a remis du bleu dans le ciel, histoire de vous faire regretter la fin des vacances. Sérieux, vous n'êtes pas obligé de remonter déjà dans un nord toujours ou presque dans l'ombre. Le boulot? Pour ceux qui en ont, ça ne peut pas attendre quelques temps? Quant à l'école, franchement on est pas pressé de revoir la tronche du prof...Une idée? : Que toutes les entreprises viennent s'installer définitivement dans la région au lieu de délocaliser dans des pays ou il pleut tout le temps...

DSC02662.JPG
 
DSC02664.JPG
DSC02669.JPG
DSC02670.JPG

10/08/2010

Des négresses encore toutes vertes.

 

Et qui reviennent à la plage de leurs premiers amours. Un grand plaisir de les revoir à Villeneuve les Maguelone pour un soir, pour une nuit des étoiles. Un p'tit clin d'oeil aux vacances...


DSC02654.JPG

 

by Les Négresses Vertes

Voilà l'été {x4}

Voilà l'été, j'aperçois le soleil
Les nuages filent et le ciel s'éclairciit
Et dans ma tête qui bourdonnent
Les abeilles !
J'entends rugir les plaisirs de la vie

C'est le retour des amours qui nous chauffent
Les oreilles, il fait si chaud
Qu'il nous pousse des envies
Qu'il le bonheur rafraichi d'un cocktail
Les filles sont belles et les dieux sont ravis.

Enfin l'été {x4}

Enfin l'été, mais y'a déjà plus d'argent
Le tout Paris se transforme en phobie
Le métro sue, tout devient purulent
Dans ses souliers, le passager abruti
A dix doigts d'pied qui s'expriment violemment
Y'a plus d'amis les voisins sont partis
L'été Paris c'est plutôt relaxant
On rêve de plage
Et la Seine est jolie.

Toujours l'été c'est pas du superflu
Il fait trop chaud, l'soleil m'abasourdit
Rillettes sous les bras j'avance dans la rue
J'pense à ces cons qui s'font chier dans l'midi
Tous ces torche-culs qui vont cuire dans leurs jus
Tous ces noyés, la mer quelle saloperie
Et sur les routes le danger ça vous tue
Vivement l'automne, je me sens tout aigri.

Toujours l'éte {x4}

Voilà l'été, j'aperçois le soleil
Les nuages filent et le ciel s'éclaircit
Et dans ma tête qui bourdonnent ?
Les abeilles !
J'entends rugir les plaisirs de la vie
Voilà l'été, j'aperçois le soleil
Les nuages filent et le ciel s'éclaircit
C'est le bonheur rafraichi d'un cocktail
Les filles sont belles et les dieux sont ravis.

Voilà l'été
Enfin l'été
Toujours l'été
Encore l'été

05/07/2010

Plus précis qu'une horloge atomique.

 

Tous les premiers samedis soir du mois de juillet, les stations du littoral triplent leur population. Ce n'est pas un phénomène-génération spontanée, mais l'effet vacances. Depuis 1936 et les congés payés, des milliers de bosseurs, de chômeurs, d'écoliers, d'étudiants, de retraités et d'animaux de compagnie rescapés des abandons en bord d'autoroute, déferlent dans la bonne humeur: Un véritable raz de vacanciers fatigués par un long voyage dans des embouteillages interminables ou dans des trains bondés. Les mômes ont braillé, vomi à l'arrière de la voiture ou chanté des refrains de saison, lancinants et franchement agaçants genre: « C'est quand qu'on arriveuuu... ».

DSC02403.JPG

Pour eux et en hommage à leur porte monnaie, les syndicats d'initiatives ont mis les petits plats dans les grands. A Palavas, la fête de la mer a commencé par une démonstration de joutes.

DSC02405.JPG

Les restaurants affichent complet, les marchants de glace font de l'oeil aux enfants, potentiels clients quotidiens. D'autres font comme à la maison: Ils frissonnent devant le foot-à-la-télé. Avec raison puisque ce soir, c'est notre voisin de l'autre coté des Pyrénées qui tente une qualif en demi finale de la coupe du monde de foot.

DSC02408.JPG

Barcelone n'est qu'à quelques encablures à vol d'oiseau et de coeur, alors ce soir, somos todos espagnols.

DSC02407.JPG

Et forcément, lorsqu' « on » marque pour gagner, une clameur de joie toute simple s'élève au firmament (si, si...). Les vacances commencent en fanfare. Soyons accueillants, souriants voire prévenants, les touristes nous font l'honneur de nous visiter. Profitons.

DSC02400.JPG

26/07/2007

C’est les vacances pour les trams aussi.

C’est bien la première fois qu’ils sont coincés dans les embouteillages.

medium_tram_fleur.gif
Tout comme nos amis touristes, la grande transhumance des trams a commencé. Fatigués d’avoir roulé, transporté, sillonné Montpellier et sa banlieue d’est en ouest et du nord au sud, ils peuvent eux aussi se la couler douce.
medium_tram_cyclisme.gif
Au lieu de rester à la maison, la colonie des tramways se délocalise. Ils partent vers leurs lieux de vacances en camion, c’est moins stressant et cette fois-ci, ils peuvent regarder le paysage sans crainte d’accident.
medium_tram_camion.gif
Il faut donc saluer ici cette initiative. Ils nous reviendront à la rentrée frais et plein d’énergie pour nous emmener vers nos occupations diverses et variées. L’opération « Des Vacances Pour Les Tramways » est donc une réussite.
medium_tram_moto.gif

14:40 Écrit par lutinbleu dans chris le surfeur. | Tags : tram, montpellier, vacances, transhumance | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook | |